Logiciels de voitures

Des ordinateurs roulants

Les systèmes de conduite assistée basés sur logiciel apportent aux conducteurs un confort et une sécurité accrus. Le bémol est que cela augmente aussi le risque d’attaques de hackers.

Andreas Turner (texte), Keystone (photos), 28 octobre 2015

Le trafic de fin de journée est dense sur la tangente, les véhicules s’insèrent dans les différentes files sans discontinuer. Soudain, les feux de stop de la voiture devant moi s’allument. J’ai évité le drame, mais il s’en est fallu de peu.

 

Ça, c’était le passé. Car aujourd’hui, je peux me détendre, mon véhicule d’essai VW Passat ralentit automatiquement, sans même que j’effleure la pédale de frein, et s’adapte au rythme de conduite escargot de la file. Ma voiture est équipée de la régulation automatique de distance ACC (Automatic Cruise Control): régulateur de vitesse, régulateur de distance et assistant au freinage d’urgence évitent les situations critiques sans que j’aie à faire quoi que ce soit. Mon véhicule dispose en outre de caméras et de capteurs qui surveillent le trafic autour de moi et m’avertissent en cas de danger ou entrent eux-mêmes en action si besoin est.

 

 

L'ordinateur de bord nous avertit des dangers.  

 

 

Les systèmes d’assistance ne sont pas nouveaux
 

Des technologies d’assistance à la conduite ont déjà fait leur apparition dans les voitures avant l'arrivée de l'informatique – la direction assistée et le servofrein existent déjà depuis plusieurs décennies. La technologie «Drive by Wire» est, elle aussi, déjà bien établie: autrefois, lorsque j’appuyais sur la pédale d’accélération, le papillon des gaz modifiait par transmission mécanique la composition d’air et de carburant dans le moteur. Si j’effectue aujourd’hui le même mouvement, un logiciel enregistre mon souhait d’accélération et contrôle les réglages adéquats pour la combustion via des commandes électriques et des servomoteurs.

 

 

Des systèmes d’assistance toujours plus complexes
 

La technologie numérique et la miniaturisation des composants ont rendu possible la création de systèmes d’assistance toujours plus complexes. Aujourd’hui, les voitures sont capables de lire les panneaux de signalisation ou de reconnaître les silhouettes des piétons et des cyclistes. Elles vous avertissent lorsque vous franchissez le balisage de la voie par inadvertance et vous préviennent aussi lorsque la voiture derrière vous se rapproche – y compris dans l’angle mort.

 

La mise en réseau est actuellement tellement avancée qu’un embouteillage formé par plusieurs centaines de voitures pourrait avancer de façon autonome jusqu’à une certaine vitesse. Voilà qui permettrait de ménager nos nerfs tout en économisant du carburant. Ceci est tout aussi vrai pour les systèmes d’aide au stationnement avec détection par caméra. Ces derniers permettent de glisser la voiture à la perfection dans les places les plus étroites, sur une simple pression de bouton. Ces commodités qui étaient jusqu’à présent réservées aux véhicules de catégorie supérieure, puis à ceux de catégorie moyenne, équiperont bientôt aussi les véhicules compacts.

 

 

Le système de régulation automatique de la distance contribue à éviter les carambolages.

 

 

Le logiciel est souvent plus efficace que l'être humain

«L’idée de s’en remettre à un logiciel pour la conduite a du sens», déclare Christian Schwede du Fraunhofer-Institut de Dortmund, «car celui-ci peut se charger de bon nombre d’actions plus efficacement qu’une personne.» Ceci dit, cette sécurité accrue prend fin lorsque le contrôle par logiciel ne se limite plus à la voiture, mais qu’il est mis en réseau avec des services sur Internet.
Les attaques de hackers contre des voitures concernent, dans les cas extrêmes, des vies humaines.

En effet, tout appareil connecté à un système sans fil comme le WLAN, le Bluetooth ou la téléphonie mobile offre un accès potentiel aux hackers, dont la tâche serait même facilitée sur les voitures par rapport aux ordinateurs courants. Au fil des années, les ordinateurs sont devenus de plus en plus sûrs en comblant les lacunes de sécurité après chaque attaque, alors que le piratage des voitures est encore peu répandu – et doit être pris très au sérieux. Contrairement aux attaques contre des ordinateurs ou des sites Internet, où le problème principal réside dans les manipulations et la perte de données, les attaques contre des voitures concernent, dans les cas extrêmes, des vies humaines.

 

 

Avantages des assistants électroniques

Adaptive Cruise Control (ACC):

Le système aide activement le conducteur à maintenir la distance de sécurité avec le véhicule qui le précède. La variante ACC Stop & Go peut freiner de manière autonome jusqu’à l’arrêt et redémarrer automatiquement.


Assistant de panneaux de signalisation:

Dès que l’assistant reconnaît des panneaux de signalisation importants grâce à sa caméra, il les affiche sur le tableau de bord. En accord avec le système de navigation, il détermine la pertinence d’un panneau de signalisation pour le trajet sélectionné.

 
Commande intelligente des phares:

Grâce à une caméra vidéo, la commande des phares détecte la luminosité ambiante, ainsi que les véhicules qui se trouvent devant vous ou que vous croisez. Ces données sont utilisées pour gérer de nombreuses fonctions d’éclairage.


Assistant de stationnement automatique:

L’assistant de stationnement se gare de manière entièrement automatique dans la place de parking choisie. Le conducteur n’a plus qu’à décider s’il souhaite rester dans le véhicule durant la manœuvre, ou sortir avant.


Assistant d'angle mort:

Le système à base d’ultrasons surveille l’angle mort pour réduire le risque d’accident lors d’un changement de file. Deux capteurs à ultrasons de chaque côté du véhicule font ainsi office d’yeux électroniques.


Système de caméra en marche arrière:

Bon nombre de modèles offrent au conducteur une vue très limitée des environs immédiats du véhicule. La caméra de proximité située à l’arrière du véhicule aide le conducteur lorsqu’il roule en marche arrière

 

Participez à la discussion

 

Faites-vous confiance aux nouvelles technologies d'assistance à la conduite?

 

Merci pour votre contribution. Nous publions vos commentaires du lundi au vendredi.