Lunettes de réalité virtuelle

Quand la 3D s’immisce dans notre quotidien

Tandis que les lunettes de réalité virtuelle (RV) font leur entrée dans nos chaumières, elles s’imposent aussi progressivement pour des applications professionnelles. Outre les jeux et les vidéos, les kits de RV sont également utiles dans les domaines de la médecine, des réseaux sociaux et pour les réunions virtuelles.

Beat Hochuli (texte), 19 juillet 2016

Annoncées depuis longtemps, les lunettes de réalité virtuelle (RV) ont été introduites sur le marché grand public en Suisse à la fin de l’année 2015. Gear VR de Samsung a donné le coup d’envoi, suivi par des modèles comme HTC Valve, Oculus Rift ou encore Sony Playstation VR. Et le développement de nouveaux modèles est en train de passer à l’étape suivante. Les prototypes de la nouvelle génération sont déjà prêts et promettent des expériences virtuelles encore plus époustouflantes.

 

 

Reconnaissance des mouvements de la pupille

 

Les développements conçus par la start-up Fove de San Francisco pourraient changer la donne. Cette petite entreprise, fondée en 2014, travaille actuellement sur une solution infrarouge permettant de reconnaître les mouvements des pupilles des porteurs de kits de RV. Selon Yuka Kojima, la responsable de l’entreprise, l’objectif de Fove est que les utilisateurs puissent se comporter dans la réalité virtuelle presque comme dans la réalité tout court. C’est-à-dire que leur comportement et leurs mouvements doivent pouvoir être aussi naturels et intuitifs que possible. En d’autres termes: lorsqu’un utilisateur regarde un personnage dans un jeu de Fove, celui-ci le regarde à son tour et se met à lui parler.


 

Le kit de RV de Fove reconnaît les mouvements des pupilles des utilisateurs. Vidéo: Youtube/FOVE, Inc.

 

 

Les images fluides ont leur prix

 

Sony ne compte pas se laisser devancer et a annoncé le lancement de ses lunettes de réalité virtuelle Playstation VR pour Noël de cette année. Selon le responsable du développement, Simon Benson, le kit de RV sera également compatible avec les applications de la Playstation 4. Il convient cependant de se demander si les performances graphiques de la plate-forme seront suffisantes pour des expériences de réalité virtuelle vraiment convaincantes. En effet, la fluidité de l’image est essentielle afin que la RV soit acceptée par les utilisateurs occasionnels, mais aussi par les professionnels.

 

 

Lunettes Playstation VR signées Sony.

 

 

Des images fluides et une haute résolution d’image nécessitent des capacités de calcul importantes. Alors que les modèles de RV mobiles et peu onéreux comme Samsung Gear VR ou Cardboard de Google, fonctionnant avec un smartphone comme source de données, atteignent rapidement leurs limites, les systèmes plus chers fonctionnent avec un PC performant ou encore une console de jeu. Les prix des lunettes de RV varient considérablement: alors que le kit de Samsung est disponible pour quelque 100 francs, les modèles Oculus Rift ou HTC Valve coûtent entre 500 et 800 francs, et une fois disponible sur le marché, le prix de la Hololens de Microsoft grimpera même à 3000 francs.


 

Plonger dans le monde virtuel avec la HTC Valve. Vidéo: Youtube/Valve

 

 

Réalité virtuelle sociale

 

Une autre innovation, certes un peu moins convaincante, est le produit de l’entreprise britannique Starship domiciliée à Liverpool. Cette dernière a validé sa solution de VR-Social-Network vTime pour le kit Cardboard de Google. Cela signifie concrètement que, lorsque les utilisateurs insèrent leur smartphone dans le Cardboard, ils peuvent directement communiquer comme avatars avec tous les utilisateurs de Cardboard dans des environnements virtuels. Le petit souci: d’un point de vue visuel, la plate-forme semble être une pâle copie de «Second Life», qui a déjà été reléguée dans le musée des applis.


 

Plusieurs utilisateurs se rencontrent dans un environnement virtuel. Vidéo: Youtube/vTime

 

 

Et pourtant, l’idée des médias sociaux virtuels n’est pas mauvaise. En effet, avec Oculus, Facebook a très probablement plus de chances de réussir dans le monde de la réalité virtuelle sociale. Il y a deux ans, Facebook a racheté Oculus VR, l’entreprise pionnière en matière de réalité virtuelle. A l’avenir, Facebook souhaite mettre en réseau ses utilisateurs dans un monde virtuel également.


 

Facebook a présenté ses applications de RV lors de la conférence de développeurs F8 organisée en avril. Vidéo: Youtube/UploadVR

 

 

La RV pour la médecine et les entreprises

 

Outre l’univers des jeux ou des réseaux sociaux, la réalité virtuelle est également utilisée dans l’industrie du film (porno), mais aussi dans des entreprises pour des réunions virtuelles. Microsoft travaille d’ailleurs actuellement sur son projet Comrade, qui est déjà considéré comme le successeur d’Hololens. Avec Comrade, les environnements de plusieurs utilisateurs se trouvant en différents endroits peuvent être synchronisés en temps réel grâce à la réalité augmentée et la réalité virtuelle. Ainsi, plusieurs personnes situées en différents endroits du monde, pourront partager leur environnement et organiser des réunions extrêmement réalistes.

 

 

Une opération impressionnante avec Oculus Rift. Vidéo: Youtube/Maki Sugimoto

 

 

La réalité virtuelle a un avenir prometteur dans la médecine. Certaines applications sont d’ailleurs déjà testées: pour former les futurs médecins, des techniques d’opération ou des accouchements sont simulés à l’aide de simulations 3D. Sans lunettes de RV, mais de manière similaire, des opérations commandées à distance sont réalisées en Suisse avec des robots DaVinci depuis un certain temps déjà.

D’autres applications basées sur la technologie de RV sont utilisées avec des patients souffrant de phobies. Ainsi, des personnes ayant peur du vide grimpent sur des tours virtuelles, ou des gens ayant la phobie des araignées apprennent à supporter la présence virtuelle d’araignées.

 

 

Vidéo: Youtube/Virtual Reality Medical Center

 

 

Les lunettes de RV sont aussi utilisées pour le traitement d’enfants autistes afin de simuler certaines situations quotidiennes et affiner leurs capacités motrices. Lors du traitement de douleurs fantômes, des bras ou des jambes amputés sont ajoutés virtuellement en vue d’une thérapie et pour supprimer d’anciens mécanismes de stimulus. Ainsi, un patient a pu bouger sa main virtuelle et ouvrir son poing inexistant qui était néanmoins crispé.

 

 

Vidéo: Youtube/Malum Applications

 

 

Samsung Gear VR

Les lunettes de RV adaptées aux smartphones Samsung sont disponibles dans les Swisscom Shops.

 

 

 

Rejoignez la discussion

 

Parlez-nous de votre propre expérience avec la réalité virtuelle.

 

Nous vous remercions de votre contribution. Nous publions vos commentaires du lundi au vendredi.