Dispositifs et coques de protection robustes

Les smartphones à l’épreuve des éléments

Comment protéger les dispositifs mobiles contre l’eau, la poussière, les chocs et le froid? Avec des coques hyper résistantes! Certains appareils aux boîtiers robustes sont même construits d’office pour un utilisation en plein air.

Urs Binder, 13 janvier 2017

Froid, humidité, saleté: les smartphones et les tablettes n’aiment guère les environnements hostiles. Ils craignent aussi les chocs et les chutes. Les statistiques le confirment: d’après une enquête en ligne des télévisions allemandes ARD et ZDF, 76 pour cent des dégâts touchant les mobiles concernent le bris de l’écran. En jetant un œil sur les écrans des passagers d’un train de banlieue, on constate qu’effectivement, les verres des écrans tactiles présentent fréquemment le motif de Spiderman.

 

 

Les batteries aiment la chaleur corporelle

 

En hiver, un autre phénomène joue un rôle central. Il s’agit du froid, qui rend la vie dure aux batteries en ralentissant les processus chimiques et en faisant baisser la tension. Il n’y a qu’un seul remède à ce problème: garder la batterie au chaud. Il faut donc ranger son smartphone dans sa veste ou dans la poche de son pantalon et seulement l’extraire quand on en a vraiment besoin. Et pour téléphoner, on a avantage à utiliser des écouteurs pour que le mobile puisse rester au chaud.

L’électronique supporte mal les chocs thermiques, surtout en raison de la formation de condensation.

Il faut être particulièrement prudent quand l’appareil passe du froid à un environnement chauffé, par exemple des pistes de ski à un restaurant de montagne. L’électronique supporte mal les chocs thermiques, surtout en raison de la formation de condensation. Il ne faut en aucun cas poser le mobile sur un radiateur ou chercher à le réchauffer avec un foehn, mais le laisser s’acclimater progressivement.

 

 

Griffin Survivor All-Terrain: protection intégrale contre les chocs, la poussière et les projections d'eau.

 

 

Les coques antichoc


Les coques pour smartphones et tablettes sont la meilleure prévention contre les bosses et les bris d’écran. Les films de protection pour écran procurent une protection supplémentaire. Pour ceux qui souhaitent un renforcement encore plus performant, il existe des «rugged cases» spéciales formées de plusieurs couches de plastique et de gomme, comme par exemple la série «Survivor» de Griffin Technologies. Selon le modèle, les coques de Griffin résistent à des chutes de 1,2 à 3 mètres. On peut les obtenir dans le commerce spécialisé ou en ligne. Leur prix s’échelonne en fonction du modèle de téléphone entre 40 et 100 francs.

 

Le modèle «Fré» de Lifeproof à 99 francs pour l’iPhone 6s et 7 est disponible dans le Swisscom Shop et supporte des chutes allant jusqu’à 2 mètres. Le modèle «Nüüd» du même fabricant possède des caractéristiques semblables. Lifeproof propose en outre des accessoires tels que le Bike & Bar Mount pour le montage du smartphone sur le guidon ou le Suction Mount pour la fixation sur le pare-brise.

 

 

 

Même sans film de protection pour l'écran, la coque Nüüd de Lifeproof offre une bonne protection contre la poussière et l'eau.

 

 

La marque Urban Armor Gear (UAG) est spécialisée dans les coque de protection robustes, mais n’indique pas à quelles chutes résistent ses accessoires. UAG se réfère uniquement aux tests réalisés selon la norme «MIL STD 810G 516.6» de l’armée américaine, ce qui ne permet pas de connaître exactement comment se sont déroulés les tests ni la résistance des coques.

L’indice de protection IP est constitué de deux chiffres. Le premier informe sur le niveau de protection face à la poussière et le second face à l’eau.

Etanchéité à la poussière et à l’eau

 

Les dégâts d’eau sont la deuxième cause la plus fréquente des pannes de smartphone. La poussière aussi représente un danger pour les composants électroniques très sensibles. C’est pourquoi les coques les plus efficaces offrent une protection à la fois contre la poussière et contre l’eau. Sur la base de l’indice de protection IP, il est possible de connaître précisément le niveau de protection. L’indice IP55 du modèle Griffin Survivor signifie que la coque protège contre la poussière «en quantités nuisibles» et contre «les projections d’eau venant de toutes les directions». Les coques IP55 ne sont pas pour autant totalement hermétiques à la poussière et encore moins étanches à l’eau.

 

L’indice de protection IP est constitué de deux chiffres. Le premier informe sur le niveau de protection face à la poussière et le second face à l’eau. Plus les chiffres sont élevés, plus le niveau de protection est efficace. Les meilleures coques atteignent l’indice IP68, c’est-à-dire qu’elles offrent une protection intégrale contre la poussière et qu’elles peuvent être plongées dans l’eau. C’est par exemple le cas des coques Lifeproof Fré et Nüüd. Mais ici aussi, il faut y regarder de plus près. En effet, l’IP68 ne garantit pas une étanchéité durable.

 

En ce qui concerne la coque de Nüüd, son étanchéité est garantie pendant une heure à une profondeur de deux mètres. Dans la mer, la protection s’en trouve réduite en raison de l’effet corrosif de l’eau salée. Il en va de même si la coque entre en contact avec des boissons agressives telles que le cola et le café.

 

 


Des appareils au boîtier robuste


Certains modèles de smartphones sont protégés d’office contre la poussière et l’eau. C’est par exemple le cas des modèles Xperia Z5, XZ et X de Sony (IP68). Le Samsung Galaxy S7 et le S7 Edge (IP68) et le HTC Evo (seulement IP57, c’est-à-dire qu’il n’est pas absolument étanche à la poussière et que l’étanchéité n’est que temporaire). L’iPhone 7 avec son indice IP67 ne supporte l’immersion dans l'eau que pendant une courte durée et les modèles de l’iPhone 6 ne possèdent aucune certification IP.

 

 

Le Sony Xperia XZ possède l'indice IP68, ce qui signifie qu'il est très bien protégé contre la poussière et l'eau.

 

 

Certains modèles de mobiles conçus pour une utilisation en plein air sont encore bien mieux protégés. L’exemple par excellence est le modèle CAT S60 proposé par Swisscom pour 729 francs ou pour 1 franc symbolique en conjonction avec un abonnement. Il présente non seulement un indice de protection IP 68, mais dispose aussi d’un boîtier hyper résistant et d’un verre Gorilla Glass, qui le protège des chutes d’une hauteur allant jusqu’à 1,8 mètres. Ce smartphone dispose en plus de sa caméra conventionnelle de 13 mégapixels une caméra infrarouge. Comme il peut être utilisé avec des gants, il se prête idéalement aux situations de travail sur les chantiers ou aux sports d’hiver. Un autre appareil particulièrement robuste est le Samsung Galaxy Xcover 3 (IP67). Mais comme il ne dispose que d’une caméra de 5 mégapixels et d’un écran de 800 x 400 pixels, il servira avant tout d’appareil secondaire.


Les tablettes ultrarésistantes telles que la Dell Latitude Rugged, la Panasonic Toughpad FZ-F1 ou la Xplore Xslate D10 sont en vente à partir de 2000 francs l’unité et s’adressent avant tout à un public professionnel. Les utilisateurs classiques de tablettes ont meilleur temps d’acheter une coque robuste pour leur iPad ou leur Galaxy Tab.

 

 

La tablette Latitude Rugged de Dell est apte à un usage dans des environnements très hostiles et peut même être utilisée avec des gants.

 

 

 

 

Coques de protection chez Swisscom

Vous trouverez un grand choix de coques pour votre smartphone dans le Swisscom Shop.

 

 

 

Swisscom Repair Center

Les Repair Centers de Swisscom réparent les dispositifs défectueux sur place à des prix fixes dans un délai de 24 heures. Le service express réalise même les réparations en 3 heures.

 

Informations sur les Swisscom Repair Centers

 

 

Participez à la discussion

 

Comment protégez-vous vos dispositifs mobiles contre les chutes et les éléments?

 

Nous vous remercions de votre contribution. Nous publions vos commentaires du lundi au vendredi.