Vidéos à 360 degrés

La réalité virtuelle à la portée de tous

On peut déjà réaliser des prises de vue à 360 degrés avec des apps spéciales. Pourtant, si on veut tourner de véritables vidéos sphériques, il faut une caméra à 360 degrés. Chroniques a testé la Samsung Gear 360.

Dominik Galliker (texte, photos et vidéos), 16 août 2016

A en croire les médias, l’année 2016 serait l’année de la réalité virtuelle. Il est vrai que cette année, un pas important a été franchi pour rendre cette technologie accessible au grand public.

 

Les images à 360 degrés sont entrées dans les médias sociaux et de plus en plus de nouvelles caméras apparaissent sur le marché. Le fondateur de Facebook Mark Zuckerberg estime que la réalité virtuelle va être la plateforme la plus sociale. Même l’industrie pornographique se prépare à produire des expériences sexuelles virtuelles.

Il n’y aurait même pas besoin d’installer de nombreux logiciels compliqués avant de pouvoir la mettre en service et partager ses images.
Jusqu’ici, pour tourner une vidéo à 360 degrés, il fallait soit se contenter d’une piètre qualité d’image, soit débourser une fortune pour la caméra. Or il en existe désormais sur le marché une dont le prix est abordable: c’est la Samsung Gear 360. Elle coûte entre 350 et 400 francs et obtient dans presque tous les tests de très bonnes notes. On lit qu’elle réalise des photos et des vidéos de haute qualité et qu’elle est facile à utiliser. Il n’y aurait même pas besoin d’installer de nombreux logiciels compliqués avant de pouvoir la mettre en service et partager ses images.

Chroniques Swisscom a voulu en avoir le cœur net et a fait ses propres essais avec la Gear 360. La réalité virtuelle va gagner en qualité et son prix baisser au cours des années à venir, il ne subsiste aucun doute à ce sujet. La question qui se pose est plutôt de savoir si la Gear 360 a déjà atteint un niveau qui justifie son acquisition par des vidéastes et des photographes amateurs.

 

Pour effectuer notre test, nous avons installé notre caméra dans un planeur. Le pilote Christoph Schläppi du groupe de vol à voile de Berne est habitué aux époustouflants panoramas, qu’il aperçoit depuis son cockpit. Il est par contre un profane en matière de réalité virtuelle. Dans la vidéo ci-dessous, vous découvrirez ses impressions sur la Gear 360. Plus bas encore, vous pourrez visionner les images à 360 degrés filmées depuis son planeur.

 

 

Notre reportage

 

 

brightcoveVideo_skipAdTitle
brightcoveVideo_skipAdCountdown
brightcoveVideo_skipAdRest
brightcoveVideo_skipAdForReal

Nous avons mis la Samsung Gear 360 à l'épreuve dans un planeur.

 

 

Notre test nous a confirmé que la Gear 360 est effectivement d’un usage facile et intuitif. Les possibilités de réglage sont limitées, mais toutes les fonctions de base sont présentes et il y a peu de risques d’erreurs.

 

 

1/7 La Samsung Gear 360 a environ la taille d’une balle de tennis (67 x 56 x 60 mm) et pèse 150 grammes. Elle est livrée avec un petit trépied. La caméra peut filmer, photographier et effectuer des images à intervalles. Toutes ces fonctions peuvent être réalisées avec un seul ou les deux objectifs. Le dispositif résiste à la poussière et aux éclaboussures d’eau.

2/7 La caméra est dotée deux objectifs en œil de poisson d’un angle de 195 degrés. Les images à 360 degrés sont composées à partir des deux objectifs. Cet assemblage (stitching) fonctionne en général assez bien, même si on remarque souvent la ligne de raponce. La distance entre les deux objectifs peut poser un problème quand les objets filmés sont très proches de la lentille.

3/7 Chaque objectif atteint une résolution de 15 mégapixels, de sorte qu’une photo à 360 degrés comporte 30 mégapixels. Les vidéos atteignent une résolution maximale de 3840 x 1920 pixels pour 30 images à la seconde.

4/7 Le meilleur moyen de commander la Gear 360 est de la connecter au smartphone par WLAN-Direct et Bluetooth. Ce type de connexion, qui ne fonctionne qu’avec les dispositifs Samsung S6 et S7, permet de transmettre les prises de vue directement sur le smartphone.

5/7 On peut aussi simplement utiliser la caméra sans la connecter à un smartphone. Un petit écran affiche le niveau de la batterie et de la mémoire ainsi que le mode d’enregistrement. On peut démarrer la caméra sur simple pression d’un bouton.

6/7 L’appareil s’enclenche par un bouton placé sur le côté. On y trouve également une touche de menu, avec laquelle on peut procéder aux réglages. Les images sont enregistrées sur une carte de mémoire micro SD. L’accu est amovible et le dispositif est aussi équipé d’une prise mini USB.

7/7 La caméra possède un pas-de-vis avec filetage ¼ de pouce et peut ainsi être fixée sur la plupart des trépieds destinés aux appareils photo et aux caméras vidéo.

1/7 La Samsung Gear 360 a environ la taille d’une balle de tennis (67 x 56 x 60 mm) et pèse 150 grammes. Elle est livrée avec un petit trépied. La caméra peut filmer, photographier et effectuer des images à intervalles. Toutes ces fonctions peuvent être réalisées avec un seul ou les deux objectifs. Le dispositif résiste à la poussière et aux éclaboussures d’eau.

 

 

Dans de mauvaises conditions de luminosité (par exemple à l’intérieur), les images obtenues ont des parasites. Mais à l’extérieur, la Gear 360 produit des images d’une qualité étonnante. Pour qu’elles puissent développer tout leur effet, il faut toutefois les visionner à l’aide de lunettes de réalité virtuelle. Bonne surprise: les images enregistrées par la Gear 360 offrent une résolution suffisamment élevée pour ce type de dispositif 3D et se distinguent ainsi des caméras qui existaient jusqu’à présent sur le marché. Il est impératif de fixer la caméra, car si elle bouge pendant le tournage, on risque de créer des images instables, qui donneront la nausée aux spectateurs.

 

 

La vidéo à 360 degrés déploie tout son effet si on la visionne avec des lunettes de réalité virtuelle. On peut aussi la regarder sur l’écran du PC et modifier le champ de vision en cliquant sur les flèches en haut à gauche. Exception: le navigateur Safari ne permet pas la restitution de vidéos de ce type.  

 

 

Ceci dit, la Samsung Gear 360 souffre encore de quelques défauts de jeunesse, qui sont courants dans le domaine de la réalité virtuelle. Il faut notamment mentionner la durée de vie réduite de l’accu de la batterie et l’assemblage imprécis des images produites par les deux objectifs de la caméra. Il s’agit là toutefois de petits détails sur lesquels on peut fermer les yeux.

 

Par contre, un inconvénient majeur de cette caméra est son incompatibilité. Elle peut en effet seulement être connectée à des smartphones Samsung de nouvelle génération. Si on possède une autre marque de smartphone, on ne peut pas accéder à la vue en direct. Pour le traitement des images, Samsung propose le programme de montage gratuit Gear 360 Action Director, qui ne fonctionne toutefois que sous Windows. Celles et ceux qui n’évoluent ni dans l’univers Samsung ni dans celui de Windows ne peuvent donc tout simplement pas utiliser cette caméra. Même le simple visionnement des images requiert un logiciel spécial.

 

Samsung a annoncé qu’il allait améliorer la connectivité avec d’autres smartphones, mais la question de la compatibilité avec l’iPhone demeure sans réponse.

 

Ce point négatif risque de coûter de nombreux clients à Samsung, ce qui est vraiment dommage, car avec sa qualité d’image et son prix, la Gear 360 a des arguments de poids en sa faveur.

 

 

 

Samsung Gear 360

Commandez la caméra à 360 degrés dans le Swisscom Shop pour 379 francs. 

 

 

Participez à la discussion

 

Avez-vous déjà filmé à 360 degrés ou visionné de telles vidéos? Qu'est-ce que vous en pensez?

 

Nous vous remercions de votre contribution. Nous publions vos commentaires du lundi au vendredi.