Collocation d’apprenants de Swisscom

«Tout est allé très vite!»

Depuis plus d’une demi-année Christian Blättler et Natthakit Khamso habitent dans une collocation d’apprenants de Swisscom à Berne. Les deux jeunes de vingt ans ont choisi cette forme de logement, car ils souhaitaient concrétiser leurs idées dès leur apprentissage. Ils espèrent aussi inspirer d’autres apprentis à suivre leur exemple.

Laura Graafen (texte et photos), 8 mai 2017

«Moi, j’aimerais développer une app dans laquelle tous les écoliers et tous les profs se retrouvent!» Lorsque l’apprenti informaticien de quatrième année Christian Blättler s’est approché de Michael In Albon avec cette idée, l’expert en compétences médias de Swisscom était d’abord sceptique. «Je suis encore un apprenti et je n’ai pas bien réussi à faire passer mon idée», se souvient Christian.

 

«Dans un deuxième temps, je suis finalement parvenu à le convaincre de lancer ensemble ce projet.» Il s’agit de l’app Schoolify, que Christian et un autre apprenti ont développée et programmée. L’idée de base de cet outil était de créer une plateforme numérique pour les processus de la vie scolaire. «Au travail, nous disposons d’un tas d’instruments, mais à l’école, il n’y en a aucun. Les notes, les absences, tout cela est géré d’une manière incroyablement inefficace.»   

 

 

Les deux apprenants Christian (à gauche) et Nattha programment déjà leurs premières apps.

 

 

Aller plus loin

 

De nombreux apprenants ont d’excellentes idées, mais souvent ils manquent de courage, de motivation ou ils ne trouvent pas les bons interlocuteurs pour réaliser leurs idées. «Le rôle des coaches d’apprentissage est fondamental, surtout pour notre motivation», explique Natthakit Khamso, surnommé Nattha. Il accomplit avec Christian son apprentissage d’informaticien. «Notre coach nous a toujours montré que nous pouvons aller plus loin et nous a encouragés à réaliser nos propres projets.» C’est pourquoi Christian et Nattha ont démarré dans leur collocation un projet pour partager leurs expériences avec d’autres apprenants et pour les soutenir dans la concrétisation de leurs bonnes idées.

 

«Le rôle des coaches d’apprentissage est fondamental, surtout pour notre motivation.»

Natthakit Khamso

 


Le modèle de formation de Swisscom

 

Chez Swisscom, les apprenants ont la possibilité de sélectionner leurs modules de formation dans le cadre de la filière qu’ils ont choisie. Bien sûr, certains modules sont obligatoires pour des métiers donnés: un gestionnaire du commerce de détail devra nécessairement passer par le Shop au cours de son apprentissage. Mais pour le reste, ils peuvent opter pour les projets qui les intéressent le plus. Chaque collaborateur, et en théorie aussi chaque apprenant, peut publier ses projets. Comme dans ce modèle de formation, les supérieurs hiérarchiques changent constamment, les apprenants ont un «coach d’apprentissage» comme personne de référence fixe.

 

 

 

Nattha et Christian ont fait connaissance le premier jour de leur apprentissage d’informaticien chez Swisscom. Entre les deux jeunes, le courant a immédiatement passé. «Nous avons commencé de rêver: une colloc d’apprenants, ce serait vraiment cool. Développer ensemble des idées et tout ça!», se rappelle Christian. Au fil des ans, le projet de la colloc est devenu de plus en plus concret.

 

C’est ainsi qu’est né le concept d’une plateforme de collaboration. «Un endroit où l’on peut tout simplement présenter ses idées sans qu’elle soit immédiatement démolie», poursuit Nattha. «Nous en avons parlé aux responsables du département des ressources humaines. Puis, tout est allé très vite.» Cela s’est passé il y a un peu plus d’une année.

«Nous avons commencé de rêver: une colloc d’apprenants, ce serait vraiment cool. Développer ensemble des idées et tout ça!»

Christian Blättler

 

Les premiers interlocuteurs

 

Cela fait maintenant déjà une demi-année que Christian et Nattha habitent dans la colloc d’apprenants de Swisscom avec vue sur la vieille ville de Berne. Les deux ont pour mission de s’occuper de l’espace de collaboration de la colloc. Ils font office de premiers interlocuteurs pour les apprenants débarquant avec leurs propres idées et projets. «Christian et moi, nous les soutenons dans la concrétisation de leur idée et les mettons en relation avec les bonnes personnes.» Christian en est un exemple avec son app Schoolify.

 

 

L’espace de collaboration dans la colloc d’apprenants.

 

 

Nattha aussi a de l’expérience dans le domaine: il a développé l’app «Mealtime». «En septembre de l’année passée, j’ai même déjà pu lancer l’app à l’intérieur de Swisscom. Mais en raison de problèmes techniques, j’ai dû la mettre offline. Je suis en train de la retravailler.» Cette app se propose de mettre en rapport des gens aux intérêts semblables afin qu’ils puissent dîner ensemble.

 

«A l’avenir, on devrait pouvoir relier Mealtime avec son profil Xing ou LinkedIn. Ainsi, toutes les informations pourraient être automatiquement transférées sur l’app», commente Nattha. «Cet app a beaucoup de potentiel. Nous la testons d’abord chez Swisscom, mais mon but est de la mettre à disposition de tous les détenteurs d’un profil Xing ou LinkedIn.»

 

 

1/3 La page d’accueil de «Mealtime». L’utilisateur n’a qu’à entrer ses intérêts et ses moments de disponibilité pour que l’app lui propose des personnes sur la même longueur d’ondes.

2/3 Sur la page principale de «Schoolify» apparaît le calendrier des évènements à venir. En cliquant sur les différentes rubriques du menu, on peut par exemple afficher ses notes. On peut également y saisir des objectifs de résultats, qui sont souvent souhaités par l’entreprise de formation.

3/3 Au point «Absences», on peut enregistrer ses certificats médicaux et directement les faire suivre à son coach d’apprentissage ou à son professeur pour validation via l’app.

1/3 La page d’accueil de «Mealtime». L’utilisateur n’a qu’à entrer ses intérêts et ses moments de disponibilité pour que l’app lui propose des personnes sur la même longueur d’ondes.

 

 

Etonnamment analogique

 

Aussi bien Nattha que Christian ont quitté le nid familial pour s’installer dans la colloc d’apprenants. Bien que ce soit la première fois qu’ils habitent de manière indépendante, le logement est ripoliné. Nattha sourit: «Le plan de nettoyage chez nous ne répond pas à des règles strictes. Nous n’en a avons pas besoin, car chacun fait sa part du travail quand il remarque de la saleté.» Et pour le reste aussi, la vie en colloc des deux informaticiens se déroule sans problèmes. «La seule app que nous utilisons pour organiser notre ménage est une liste d’achats commune en ligne», ajoute Christian.

 

 

Le fait que Christian et Nattha habitent ensemble facilite leur collaboration.

 

Swisscom Next Generation

Que ce soit avec un apprentissage, un stage ou un programme Trainee, donnez des ailes à votre carrière par une formation chez Swisscom.

 

 

 

 

Participez à la discussion

 

Et chez vous, qui a une oreille attentive aux nouvelles idées de projets?

 

Nous vous remercions de votre contribution. Nous publions vos commentaires du lundi au vendredi.