Marché des Wearables

Un chiffre d’affaires près du corps

Avec la Smartwatch d’Apple, les Wearables sont devenus adultes. Affichant des taux de croissance à deux chiffres, ce nouveau segment numérique redistribue les cartes dans diverses branches – profitant ainsi à de nouveaux acteurs.

Urs Binder

A l’automne 2014, Apple présentait sa Smartwatch qui avait suscité bien des spéculations. Nombre d’observateurs de l’industrie y ont vu une sorte d’adoubement pour les Wearables. Selon des estimations de Gartner, près de 30 millions de Smartwatches ont été vendues en 2015 toutes marques confondues, mais en comparaison, au total, plus de 80 millions de bracelets de fitness, cardiofréquencemètres, ceintures cardiaques et autres moniteurs d’activité. Selon le portail de statistiques Statista, IDC pronostiquait il y a deux ans pour 2015 des ventes de 65 millions d’unités de ce Wristwear, qui aurait ainsi presque triplé par rapport à 2014. Aujourd’hui, le leader évident du marché est encore Fitbit, suivi de Xiaomi, Garmin, Samsung et Jawbone.

«En 2020, 35% des individus des marchés développés porteront un Wearable» 

Nick Jones, Gartner

La branche de la mode s’y met

L’entrée en scène d’Apple le montre toutefois clairement: les grands de la branche électronique sont aussi intéressés par le marché des Wearables. Et ils ne sont pas les seuls. Le groupe Fossil, connu pour ces marques de mode telles que Diesel, Emporio Armani et Michael Kors, entrevoit là d’énorme chances de marché et souhaite, après la Smartwatch «Q», lancer cette année plus de produits Wearable. Les Wearables ont ainsi définitivement atterri dans le segment Lifestyle, et ils permettent à des branches jusqu’ici peu en rapport avec la technique de profiter du boom de la numérisation.

 

Les analystes du marché attendent aussi pour l’année prochaine une croissance massive. Pour 2016, Gartner pronostique des ventes de près de 275 millions de Wearables, dont aussi 116 millions de casques Bluetooth et 50 000 caméras portées sur le corps, du style de la Gopro. Le chiffre d’affaires mondial global se situe aux alentours de 29 milliards de dollars, sur lesquels les Smartwatches représentent 11,5 milliards.

 

Idtechex, l’entreprise d’étude de marché spécialisée dans les nouvelles technologies, se projette encore plus loin dans l’avenir et pense que jusqu’en 2025, le chiffre d’affaires réalisé avec les Wearables va augmenter de 70 milliards de dollars par an. Lors du symposium Gartner organisé l’an dernier, l’analyste Nick Jones a estimé qu’en 2020, les ventes se situeraient autour des 500 millions d’appareils. Sur les marchés développés, 35% des individus possèderont au moins un Wearable.

 

Toutefois, les statistiques varient fortement en fonction de leur origine. Cela en raison d’une définition différente du terme de Wearable. Certains entendent par là avant tout les traqueurs d’activité et Smartwatches, mais au sens plus large, ce terme désigne aussi tous les appareils portés au niveau du corps ou à proximité, tout comme les vêtements intelligents dont l’importance ne devrait pas cesser de croître.

 
Chances, pièges et innovations

Outre les fournisseurs de ces appareils, d’autres branches profitent du marché des Wearables en pleine croissance: les fabricants de puces, les concepteurs, les intégrateurs systèmes et les fabricants d’OEM, les organisations de contrôle, les développeurs de logiciels, les fournisseurs de services de Cloud et les opérateurs de télécommunication espèrent en tirer de nouveaux domaines commerciaux et chiffres d’affaires.

 

Toutefois, les Wearables offrent de nouvelles chances aux acteurs connus, mais aussi aux start-up dotées d’idées innovantes. «Pour l’heure, ce marché n’est pas encore mature, constate N. Jones. Et d’ajouter «Les projets sont encore souvent financés par un crowdfunding et beaucoup d’entre eux échouent rapidement. L’industrie manque de normes stables – pour le moment, on assiste à une bataille au niveau des fournisseurs, des expériences et des API.» 

La branche de la mode et des bijoux pense que le marché du Wearable offrira des possibilités de croissance totalement nouvelles

L’innovation poursuit son avancée sans faillir, tant du point de vue de la fonctionnalité que de l’interaction des Wearables avec leurs propriétaires. Alors que les Wearables communiquent aujourd’hui principalement par messages – comme c’est le cas de la Smartwatch – N. Jones prédit qu’à l’avenir, on aura davantage d’indicateurs haptiques, acoustiques et visuels. Sur le bijou intelligent par exemple, qui indique les messages reçus par un changement de couleur. Les objets seront de plus en plus souvent commandés au moyen de microinteractions tels que des gestes, ou en pressant ou secouant l’objet.

 

Le Healthcare donne le rythme

A court terme, le marché dominant des Wearables reste le secteur de la santé. Idtechex regroupe sous le terme de Healthcare les applications médicales, mais aussi les appareils et applis de fitness et de bien-être, et considère Apple, Accenture, Adidas, Fujitsu, Nike, Philips, Reebok, Samsung, SAP et Roche comme les acteurs importants du marché.

 

Les applications médicales déjà existantes vont de l’appareil de mesure de la tension piloté par smartphone à la pilule intelligente procédant à des prises de vue endoscopiques sur son chemin à travers l’appareil digestif, en passant par un appareil auditif à mesure intégrée de la fréquence cardiaque, un capteur de glycémie compatible Bluetooth et un appareil de mesure ECG mobile. A l’avenir, le spectre d’utilisations va considérablement s’élargir, par exemple dans la médication percutanée: des pansements intelligents mesurent les valeurs vitales importantes et administrent exactement la dose nécessaire de médicament. A l’aide de la nanotechnologie, on utilisera aussi davantage de capteurs et d’actionneurs thérapeutiques qui agiront directement dans le corps et permettront ainsi des diagnostics plus précis et des thérapies sur mesure pour les patients.

Plus dʼarticles

En lumière

Lutter contre les médicaments contrefaits avec un spectromètre

Les analystes du marché américains d’IDC sont absolument certains que les dix prochaines années nous réservent encore des évolutions massives dans la télévision sur Internet.

User Interface

Lire et être lu

Au cours des prochaines années, les interfaces utilisateurs (User Interfaces) chambouleront profondément le travail et les processus de l’entreprise.

Wolf teste

BlackBerry is back!

Une résurrection: pourquoi le nouveau modèle de Blackberry, le Priv, est convaincant ?