News produits

Wearables préférées et cyberattaques

Cybercriminalité

Un bouclier contre les attaques DDos

«Nous rencontrons malheureusement des problèmes techniques et nos serveurs ne sont en grande partie pas accessibles». Voilà ce que l’on pouvait lire la semaine dernière dans de nombreuses boutiques en ligne. Les hackers ont mis à genoux les sites Web au moyen d’attaques massives par déni de service (DDoS). Le dommage économique devrait être important. Une amélioration n’est pas en vue. Les assaillants sont de plus en plus agressifs et les chantages réussis donnent des vocations aux imitateurs.

Agissez maintenant! Protégez vos réseaux et votre infrastructure Internet 24 heures sur 24 des attaques DDoS. Le DDos Protection Service de Swisscom analyse tous les flux de données et stoppe les attaques de façon sûre. Votre conseiller à la clientèle répondra volontiers à toutes vos questions.

Accéder à l’offre

Health Center

En forme et en pleine santé dans le monde du travail

Notre quotidien est totalement numérisé. Pourquoi alors ne pas utiliser les technologies et les possibilités offertes par les smartphones et les applis pour traiter les questions de santé de l’entreprise? Une chose est sûre: la gestion numérique de la santé dans l’entreprise (GSE) est en pleine expansion et d’ores et déjà mise en place avec grand succès par de nombreuses entreprises suisses.

Le Health Center de Swisscom est une plate-forme dédiée à la santé personnelle des collaborateurs. Elle a pour objectif de promouvoir activement la santé et le bien-être des employés. L’une des mesures promues pourrait par exemple consister en davantage d’exercice physique en pratiquant les Challenges. De plus, les collaborateurs trouvent dans le Health Center de précieux conseils de santé. 

Plus d’informations sur le Swisscom Health Center 

Fitbit Charge HR

Le wearable préféré des Suisses

Avec une part de marché de 70%, le Fitbit Charge HR est le traqueur d’activité préféré des Suissesses et des Suisses. Il permet de surveiller automatiquement et continuellement la fréquence cardiaque, mesurée au poignet. L’utilisateur peut ainsi suivre précisément les calories brûlées, veiller à une intensité constante de l’entraînement, maximiser celui-ci et optimiser sa santé.

Plus d’informations

Low Power Network

Swisscom lance le réseau suisse des objets

Jusqu’à fin 2016, Swisscom met en place dans toute la Suisse un réseau complémentaire intéressant qui constitue la base de l’Internet des objets. Ce Low Power Network (LPN - réseau faible puissance) exploité indépendamment du réseau mobile se distingue par une très faible consommation d’énergie et de grandes portées. Il relie, indépendamment du réseau électrique, des appareils tels que des capteurs qui échangent les quantités de données les plus réduites. Ces capteurs peuvent fonctionner des années durant avec la même batterie. Ce nouveau réseau vient compléter idéalement le réseau mobile existant avec de hautes bandes passantes. Dans la phase pilote en cours depuis le printemps 2015, Swisscom a mis en œuvre plus de 15 projets concrets aux côtés de nombreuses entreprises. Ainsi, par exemple, le projet de parking au château de Lenzbourg. Pour éviter le trafic inutile lors de la recherche d’une place de stationnement devant cette destination touristique appréciée, des capteurs positionnés sous chaque place informent le système de gestion du stationnement des disponibilités. Dans le même temps, les informations sont consultables sur le site Web et bientôt aussi depuis une appli. Puisqu’il n’est plus nécessaire de procéder au raccordement laborieux des différents capteurs à la station de base, les efforts et coûts à consentir pour cette infrastructure sont très faibles.

Le développement du LPN permettra d’offrir bientôt aux entreprises helvétiques de tout nouveaux modèles commerciaux et services, ou de développer les offres existantes.

Plus d’informations

netCare

D’abord à la pharmacie

Depuis quelques années, certaines pharmacies ont complété leur éventail de prestations d’une nouvelle solution de télémédecine, intitulée netCare. Dans les pharmacies netCare, les patients accèdent, sans rendez-vous, à un conseil médical spécial et à une aide pour les maladies et blessures légères. Le pharmacien endosse alors la fonction de triage, c’est-à-dire qu’il procède à l’entretien préliminaire, sur la base d’un déroulement scientifiquement valable que médecins et pharmaciens ont développé conjointement. A l’aide de ces «algorithmes», le pharmacien décide s’il remet un médicament, fait appel à un télémédecin ou adresse le patient à un autre spécialiste. Cette offre est soutenue par les deux partenaires Medgate et Swisscom.

Plus d’informations sur netCare 

Medgate

Les Suisses souffrent de la grippe, les Australiens de la canicule

Prestataire leader pour la fourniture de soins intégrés ambulatoires en Suisse, Medgate dispose du plus grand centre de télémédecine exploité par des médecins et de deux propres centres médicaux. Trois questions posées à Andy Fischer, CEO de Medgate.

Que propose Medgate?
Medgate est un prestataire leader pour la fourniture de soins intégrés. Dans le centre de télémédecine, des médecins et des professionnels de santé conseillent les patients 24 h sur 24 et dans le monde entier par téléphone, par Internet et par vidéo. Medgate exploite par ailleurs ses deux centres médicaux modernes où travaillent des généralistes et des spécialistes, à Soleure et à Zurich.

La population helvétique est-elle différemment malade du reste du monde?
Lorsque nous comparons les sondages de patients de la Suisse à ceux de nos centres de télémédecine aux Emirats arabes unis et en Australie, nous pouvons réellement constater des différences, qui sont souvent dues à des aspects climatologiques et culturels. Par exemple, nous constatons actuellement en Suisse un grand nombre de demandes concernant la grippe, tandis que ces deux autres pays donnent lieu à une recrudescence de demandes sur la canicule, par exemple sur la déshydratation.

Quand les Suisses sont-ils le plus souvent malades?
En principe, nous recevons plus d’appels en début qu’en fin de semaine, et nous sommes plus souvent contactés le matin et l’après-midi, mais moins durant la pause de midi. Nous ne pouvons toutefois pas en déduire que les Suisses sont plus malades à ce moment-là, car ils étaient peut-être déjà malades le week-end, mais ont renoncé à se faire conseiller. Nous remarquons toutefois une augmentation des appels en raison de la saison grippale, qui ne peuvent cependant pas être imputés à un jour particulier de la semaine. Selon la saison, la répartition des symptômes pour lesquels les patients appellent peut aussi varier. En été, on recense par exemple davantage de problèmes de peau.

Plus d’informations sur Medgate

Mobile Payment

Régler ses achats avec Paymit dans les magasins

Depuis quelques semaines, Paymit offre une solution de paiement mobile pour certains magasins et restaurants. Cette nouvelle solution s’adresse tout particulièrement aux commerçants et prestataires qui n’acceptaient jusqu’ici que les paiements en espèces. Les propriétaires de magasins et de restaurants intéressés peuvent s’enregistrer via le site Web www.paymit.com. Après une vérification par SIX, ils obtiennent un code QR sous forme d’autocollant qu’ils peuvent apposer sur leur point de vente.

En mai 2016, Paymit lancera également à destination des commerçants une appli qui proposera, outre le dispositif de paiement, une fonction de caisse permettant de simplifier le problème de la gestion de l’argent liquide. En mai également, Paymit introduira la possibilité de payer au sein d’applis.

Depuis mai 2015, Paymit est la solution de paiement mobile du réseau de partenaires SIX, UBS, Banque cantonale de Zurich et Swisscom.

Plus d’informations