Wolf en phase de test

La réalité virtuelle ou l’homme aux lunettes de plongée

Wolf teste la réalité virtuelle. Celle-ci change du tout au tout, selon que l’on est dedans ou dehors.

Texte: Peter Wolf, Vidéo/Photographie: Crafft

brightcoveVideo_skipAdTitle
brightcoveVideo_skipAdCountdown
brightcoveVideo_skipAdRest
brightcoveVideo_skipAdForReal

 

Vu de l’extérieur, on donne l’impression de quelqu’un portant des lu-nettes de plongée opaques, et qui semble ravi, en tournant la tête dans toutes les directions et en commentant éventuellement ce que personne d’autre ne peut voir.

 

Immersion: La Samsung Gear VR offre un champ de vision de 96° de large.

 

Vu de l’intérieur, on est tout simplement pleinement immergé! Totale-ment. Lorsque vous portez les lunettes et que vous regardez les mondes calculés, qui suivent sans retard les mouvements de votre tête, vous ne tardez pas à croire que c’est la réalité. Surtout lorsque le casque diffuse les sons accompagnant les images.

 

La puissance de calcul est fournie par le smartphone

Les lunettes de Samsung, la Gear VR, ne sont rien de plus, ou peu s’en faut, qu’un support pour le smartphone avec des lentilles, un capteur de mouvements et quelques boutons de commande. Intégré aux lunettes, le smartphone fournit l’écran et toute la puissance de calcul. Très sollicité pour calculer sans à-coups les deux images pour chacun des yeux, il chauffe beaucoup. Rien de surprenant à cela.

 

Lunettes + smartphone: La Gear VR fonctionne avec les Samsung Galaxy S6 et S7.

 

Une fois les lunettes en place sur la tête, il est possible que l’on soit gêné par la résolution d’écran, mais cette impression se dissipe rapidement dès que l’on est plongé dans le nouvel univers.

 

La combinaison du smartphone et des lunettes correspond pratiquement à un Starter-Kit, avec lequel vous pouvez dès à présent expérimenter les univers virtuels, tester des offres et découvrir des possibilités d’applications. Regardez des photos et des films à 360°, contrôlez des jeux 3D d’un mouvement de la tête, explorez des lieux inconnus, décou-vrez de nouveaux modes de narration lorsque le spectateur peut être immergé au centre de l’action!

 

Pour les gamers: Les jeux sont vraiment fun avec le contrôleur Bluetooth disponible en option!

 

Les composants de réalité virtuelle seront intégrés tôt ou tard dans nos processus de travail habituels: plus tôt nous nous familiariserons avec eux, plus il nous sera facile de nous adapter. Cette technologie sera utili-sée non seulement par l’industrie des sports et des jeux mais aussi par le secteur du tourisme, le domaine de l’éducation, les développeurs de produits ou les sociétés de service. L’explication des faits complexes en sera simplifiée, il sera possible de concevoir des instructions interactives et en 3D et on pourra mettre en pratique, tout d’abord virtuellement, des processus lors d’exercices à sec.

 

Exemple pratique Swisscom: Les informations ne sont plus diffusées sur une présentation de 14 pages mais elles sont intégrées sur une image interactive à 360°.

Notre conseil: n’achetez pas les applications alors que vous avez les lu-nettes sur la tête – le store gagnerait à être amélioré en termes de con-vivialité. Vous obtiendrez en outre plus d’informations et d’images sur l’application en accédant au store depuis un smartphone tenu en main.

 

Informations sur l’appareil

  • L’image s’étend de la périphérie gauche à la périphérie droite et est comparable à un écran de 4,5 mètres de diagonale, observé à 2 mètres de distance.
  • Capteurs de mouvements intégrés; calcul des images en fonction des mouvements en moins de 20 millisecondes
  • Appréciez sans à-coups des contenus à 360 degrés; environnement adaptatif
  • Conditions requises: application Oculus VR et Galaxy S6 ou S6 Edge ou supérieur, en place dans le Gear VR2

 

Conseil supplémentaire de Swisscom

Lors de la One FM Star Night, qui a eu lieu en mai 2016 à Genève, les personnes assistant au concert ont pu monter sur scène grâce à des lu-nettes de réalité virtuelle et définir elles-mêmes leur point de vue. Le spectateur s’est ainsi rapproché de son artiste comme il n’avait jamais pu le faire auparavant et a pu profiter, grâce à cette technologie, du con-cert depuis des points de vue exclusifs. Cette performance a été rendue possible par Swisscom Event & Media Solutions AG, une filiale de Swisscom employant 60 collaborateurs. Cette agence technique offre des solutions End2End pour la numérisation de la communication en live.

Peter Wolf

Peter Wolf (50 ans) est passionné de technique depuis qu’il est en âge de penser. Pendant plusieurs années, il a été trendscout et expert en réseaux sociaux auprès de Ringier. Il travaille aujourd’hui à temps partiel chez e-foresight et a rejoint le personnel de Swisscom au printemps 2014. Il écrit également des chroniques régulières et des tests d’applis pour diverses publications.