Ces personnes nous amènent la 5G
5 min

Ces personnes nous amènent la 5G

Elles trouvent des réponses à des questions hautement complexes. Elles s’engagent avec passion et savoir pour la génération la plus moderne de réseau. Nous vous présentons les quatre personnes qui permettent d’avoir la 5G en Suisse. 

L’objectif s’appelle 5G. Mais la voie pour y parvenir? Inconnue. Telle était la situation de départ pour de nombreux ingénieurs, spécialistes du réseau et experts en sécurité de Swisscom, dont Barbara Pytlik, Lorant Lazin, Gabor Szabo et Simon Ming. Tous travaillent depuis plus de deux ans sur la 5G. 

Ils ont fait construire de nouvelles antennes et équiper les antennes existantes, assuré la sécurité et la fiabilité sur le réseau, et développé de nouveaux produits et prestations qui ont rendu la 5G possible. Ils racontent ici pourquoi la 5G les fascine, quels obstacles ils ont dû surmonter dans leur quête d’un Internet plus rapide, et quelles options offre cette nouvelle technologie. 

«La 5G ouvrira de nombreuses possibilités»

Barbara Pytlik, responsable produit, appareils 5G
Barbara Pytlik

«J’aimerais que nous puissions déjà proposer la 5G avec toutes les fonctions. Mais nous n’y sommes pas encore. Pour moi, la vente du premier smartphone 5G d’Europe le 1er mai 2019, dans un Swisscom Shop, fut un temps fort. Mon équipe et moi-même travaillons afin que les clients puissent à l’avenir bénéficier au mieux de la nouvelle technologie – sur leurs smartphones et ordinateurs, via les hotspots mobiles ou dans la réalité virtuelle. C’est pourquoi nous collaborons étroitement avec les producteurs de terminaux. Je suis fascinée par les opportunités offertes par la 5G: la 2G a permis la téléphonie mobile, la 3G la navigation et le téléchargement de contenus, et la 4G l’accès au streaming, à la visiophonie et aux réseaux sociaux. Désormais, avec la 5G, le réseau devient encore plus flexible. Je suis convaincue qu’elle changera la vie publique et professionnelle et ouvrira une foule de nouvelles possibilités. Je suis fière d’avoir participé à cette évolution dès le début.» 

«Le prochain défi n’est jamais loin»

Gabor Szabo, ingénieur de test
Gabor Szabo

«C’est absolument passionnant de travailler à la pointe de la nouvelle technologie 5G et d’être parmi les premiers à l’introduire au niveau mondial. Je suis fier d’avoir contribué de manière décisive à cette avancée technique. Je teste et mets en œuvre le matériel et les logiciels 5G et suis responsable de la qualité des services de réseau 5G. Pour nous, pionniers, le prochain défi n’est jamais loin. Je me souviens: en novembre 2018, nous avons pu passer le premier appel téléphonique en utilisant le réseau Swisscom – avec un prototype de smartphone venu de Californie. Il s’agissait de la première connexion mobile 5G avec une bande de 3,5 GHz. Un véritable cap! Même les premières démonstrations haut débit avec un smartphone déjà sur le marché furent fascinantes. La 5G permettra de gérer encore plus efficacement le trafic de données. D’autant plus que les normes de téléphonie mobile 2G, 3G et 4G sont de plus en plus saturées.»

«Nous créons la base pour un nouvel écosystème»

Lorant Lazin, DevOps Engineer IV, Mobile Experience Access
Lorant Lazin

«Avec la 5G, nous créons la base pour un nouvel ‹écosystème›. De nombreuses d’applications différentes pourront y fonctionner ensemble et fournir ainsi de nouvelles opportunités. Cela présuppose toutefois l’existence d’un réseau permettant de transmettre les données avec sécurité et fiabilité. Telle est ma mission: je vérifie et optimise le réseau, mesure les valeurs de transmission et teste si les nouvelles fonctionnalités du logiciel marchent. Il fut intéressant d’assister à l’avancée du projet étape par étape: il a d’abord fallu trouver les emplacements pour les antennes, les construire et les activer. L’établissement de la première connexion 5G fut ensuite un moment incroyable pour mon équipe et moi-même. Notre travail jusque là théorique est devenu tangible. L’objectif est atteint par une foule de petites étapes de travail et j’ai un avant-goût toujours plus concret de ce que sera l’avenir avec les nouvelles technologies. Je me réjouis énormément à l’idée que notre vision de la 5G devienne bientôt une réalité.»

«Je suis fasciné par l’efficacité de la 5G»

Simon Ming, responsable de projets
Simon Ming

«Mon équipe et moi-même bâtissons le réseau pour la 5G. Je bâtis ainsi un pont entre la planification théorique et les nombreuses applications réelles qui verront le jour. Pour moi, un moment de succès personnel fut lorsque, en mars 2019, nous avions enfin construit suffisamment d’antennes pour pouvoir exploiter efficacement la 5G. Le parcours pour y parvenir ne fut pas simple. Les personnes concernées s’inquiètent de l’intensité du rayonnement. Cela donne lieu à des rumeurs qui se transforment en vérités prétendues. C’est pourquoi il n’a pas toujours été simple d’obtenir les autorisations pour la construction des antennes. Pourtant, les faits sont clairs en matière d’intensité du rayonnement: il n’est pas plus important pour la 5G que pour la 4G. La différence: la performance de la 5G excède celle de tous ses prédécesseurs, car elle est plus efficace – et non parce qu’elle rayonne davantage. C’est aussi ce qui me fascine: à quel point la technologie fonctionne efficacement. Je crois que la 5G offrira de nombreuses nouvelles possibilités d’innovations, auxquelles nous ne pensons absolument pas pour l’instant.»

Le meilleur réseau. Avec désormais la 5G.

Le meilleur réseau a désormais encore plus de capacités. La 5G est plus rapide, plus fiable et plus performante que toutes les autres. Cela ouvre de nouvelles opportunités. Pour le vivre-ensemble. Pour l’économie. Pour la Suisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

19 réflexions au sujet de « Ces personnes nous amènent la 5G »

  1. SCANDALEUX…et le groupe de travail n’a pas encore publié ces résultats!
    Selon l’IEEE (Spectrum 24.07.2019), « Une station de base 5G devrait généralement consommer environ trois fois plus d’énergie qu’une station de base 4G. Et il faut davantage de stations de base 5G pour couvrir la même zone. Comment la 5G s’est-elle retrouvée dans un tel gâchis potentiellement énergivore ? L’OFDM joue un rôle important. Les données sont transmises à l’aide du procédé de modulation « OFDM » en coupant les données en portions et en envoyant les portions simultanément et à différentes fréquences de sorte que les portions soient « orthogonales » (c’est-à-dire qu’elles n’interfèrent pas les unes avec les autres). » Le rapport « puissance de crête » sur « puissance moyenne » (PAPR) de l’OFDM est élevé. En général, les portions orthogonales d’un signal OFDM fournissent de l’énergie de façon constructive, c’est-à-dire que la qualité même qui empêche les signaux de s’annuler mutuellement empêche également l’énergie de chaque portion d’annuler l’énergie des autres portions. Cela signifie que n’importe quel récepteur doit être capable d’absorber beaucoup d’énergie à la fois, et n’importe quel émetteur doit être capable d’émettre beaucoup d’énergie à la fois. Ces instances à haute énergie causent le PAPR élevé de l’OFDM et rendent la méthode moins économe en énergie que d’autres schémas de codage. »

    1. Cher Monsieur Suter

      Voilà la réponse de notres specialistes: Le principe de modulation OFDM est également utilisé par la 4G, le WI-FI et le DAB. De ce point de vue les critiques mentionnées dans l’article dans le IEEE (PPAR) ne s’appliquent pas seulement à 5G. L’article mentionne cependant également d’autres effet que vous oubliez de mentionner. Ainsi la consommation d’énergie pendant les périodes durant lesquelles le système n’est pas utilisé peut considérablement être réduit (facteur 9, cf. https://ieeexplore.ieee.org/document/8746600). De plus, la technologie des antennes adaptives (Massive MIMO) a un grand potentiel de réduire la consommation d’énergie (cf. aussi https://spectrum.ieee.org/energywise/telecom/wireless/will-increased-energy-consumption-be-the-achilles-heel-of-5g-networks). Avec les antennes adaptives on peut également économiser de l’énergie car on a plus besoin de passer le signal de radiofréquences dans un câble HF jusqu’à l’antenne. Dans ces câbles une grande perte de signal (et avec cela aussi d’énergie) est observée. Etant donné que le signal radiofréquences est directement produit dans l’antenne adaptive pas mal de courant peut être économisé avec des antennes adaptives.
      Du à ces propriété, la 5G va pouvoir transmettre les signaux bien plus efficacement que les technologies précédentes. Notons également que la première hardware d’une nouvelle technologie n’est pas aussi efficace que le hardware de la technologie précédente qui a pu être optimisé pendant 10 ans. Mais le potentiel de réduction de consommation est plus grand pour la 5G.
      Finalement, les réseaux de Swisscom utilisent 100% d’énergie renouvelable et les technologies ICT contribuent également à une société plus efficace et moins gourmande en énergie.

      Pour la rédaction: Andreas Heer

  2. Surtout pas. Ont en as pas besoin. Les fréquences radio supérieur à 600Mhz, deviennent dangereuses pour la santé, voire mortels, si elles dépassent les 3Ghz. Et cette 5G, c’est comme son nom l’indique, du 5 Gigahertz. C’est aussi l’aide que les suisses, égocentriques, peuvent apporter à la NSA et toutes les oreilles administratives du monde, qui nous écoutent en permanence, de suivre les bagnoles, de les diriger, de limiter leur déplacement, de déceler nos cartes de crédits et passeport biométrique. Bref, le plus complexe réseau de surveillance administrative du nouvel ordre mondial ! Je refuse catégoriquement, car la fibre optique est nettement supérieur, et c’est d’autant plus difficile aux services d’écoutes, genre NSA, d’intercepter nos communications ! Donc, défendons nos droit à ne pas devenir des cancéreux avant la mort. Je vous conseil une expérience, qui vous coutera 25 œufs frais et un téléphone placé au dessus du carton carré, ou il y aura 5×5 œufs, à 30cm de haut. et pendant une semaine, laissé votre téléphone ouvert, en charge permanent. Ensuite, cassé les coquilles des œufs, en commençant par le bord, jusqu’au centre. et vous verrez ce qui se passe, avec du 800-900Mhz et du 1,8-1,9Ghz (1800-1900Mhz). Bonne chance.

  3. Surtout pas ! Ont n’a pas besoin de cette technologie tueuse et hautement cancérigère. Pour ceux qui ne savent pas, les fréquences radio supérieur à 600 Mégahetz deviennent dangereuses pour la santé. Donc, le 840-960Mhz le sont plus, ensuite le 1,8-1,9Ghz (1800-1900Mhz), sont d’un niveau supérieur de dangerosité, donc imaginez les 5-6Ghz. Je vous conseil une petite expérience, qui vous coutera 25 œufs frais. et le carton carré, pour installer les 5×5 œufs. Du fil de fer. Formez une pyramide d’environ 30-35cm de haut, et déposez un GSM à plat, sur le haut de la pyramide, dont la pointe sera aplatie pour déposer le GSM en position allumé, et accordé au chargeur, et ce durant une semaine. Ensuite vous cassez les œufs en partant des bords jusqu’au centre. et vous pourrez voir la tronche des œufs. Imaginez que votre cerveau est plus sensible qu’un œufs. Donc maintenant, imaginez l’éléctrosmog de votre cerveau avec de fréquences radio de 5-6Ghz (5000-6000Mhz). D’autant plus que la fibres optiques est de qualité supérieur, pour beaucoup de choses, notamment la téléphonie mobile. Internet et bien d’autres choses. Donc, cette technologie 5G qui va tout contrôler, nos déplacements, nos bagnoles, nos cartes de crédits, passeports biométrique, achats alimentaires etc.… Bonne chance à nos générations futures.

    1. Cher Monsieur
      Voilà la réponse de notres specialistes: Les fréquences supérieures à 3 GHZ sont utilisées techniquement depuis des décennies et nous vieillissons de plus en plus…. En outre, les fréquences de la lumière du soleil (qui est physiquement aussi rayonnement électromagnétique) sont plus élevées par des facteurs que 3GHz. Selon les connaissances établies, les champs électromagnétiques deviennent dangereux s’ils contiennent suffisamment d’énergie pour modifier les éléments constitutifs de la matière tels que les atomes et les molécules (on parle alors de rayonnement ionisant). Ce seuil se situe au niveau de la portion d’ondes courtes de la lumière du soleil (dans la gamme des UV). Et ici nous rencontrons une fréquence d’environ 750.000.000.000 mégahertz. A vos remarques ultérieures concernant la surveillance totale, nous nous abstenons de répondre, puisque ces hypothèses sous le mot-clé « théories de conspiration » ont déjà été écrites en grande partie.

      Pour la rédaction: Andreas Heer

      (Traduction automatique)

  4. Aucun intérêt pour la 5G et les futurs gadgets inutiles connectés. Le vrai danger c’est l’atteinte à la vie privée. J’ai testé on vit beaucoup mieux sans téléphone portable, smartphone et autres stupidités. En conséquence, je ne remercie pas ces cinq personnes…

  5. Avant d’ installer la 5G, étudier l’endroit où l’ installer.
    Nous avons la 4G dans le galetas d’un locatif depuis 10 ans et nous logeons juste en dessous. Les personnes dans ces appartements souffrent de douleurs , maux de tête, douleurs des tri-jumeaux, étourdissements douleurs des nerfs, etc. nous avons demandé d’isoler avec des silenblocs, mais peine perdue, personne nous écoute et ne nous croit. de plus les bruits solidiens se propagent dans tout l’ immeuble. Et cela nuits et jours !!!
    que ce passera t’il avec toutes ces antennes ???? Vive les jeunes qui souffrirons bien avant la retraite….

    1. Chère Madame Mégroz
      Nos experts ont suivi votre description de problème pour vous fournir la réponse la plus précise possible. Au cours de nos recherches, nous sommes tombés sur le fait que les antennes à votre emplacement sont exploitées par Sunrise. Par conséquent, nos mains sont liées et nous ne pouvons pas faire d’autres précisions pour vous. Nous avons transmis votre demande à Sunrise. De notre côté, nous pouvons vous assurer qu’avec nos antennes nous respectons toutes les directives en Suisse et que nous gérons la construction ou l’expansion de nos infrastructures de manière très responsable.
      Pour la rédaction: Andreas Heer

      (Traduction automatique)

  6. Mais c est débile, c est tellement stupide, des grands partisans de l écologie qui se démènent pour mettre en place la 5g, il parait que les ondes sont tellements mauvaises que ca va changer les conditions de la météo…

    1. Bonsoir

      Voilà la réponse de nos experts :
      5G est un perfectionnement de la norme de téléphonie mobile 4G, qui est soumise à des directives strictes et ne dépasse aucune valeur limite. De plus, le 5G est transmis sur des fréquences déjà utilisées et a la même structure de signal que le WLAN ou le 4G. De nombreux projets de recherche ont été menés sur les technologies radio de ce type. Et sur cette base, aucun effet négatif sur l’homme, les animaux ou l’environnement n’a été scientifiquement prouvé à ce jour.

      Pour la redaction: Tessa Meier

      Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator

  7. Bonjour,
    En tant que spécialiste des nuisances domestiques (Géobiologie), je constate que les demandes de mes clients sont de plus en plus : problème de la qualité du sommeil. En parallèle, je constate une pollution électromagnétique en constante hausse (Wifi, Dect, Bluetooth, etc…).
    La 5G ne fera qu’augmenter ce problème et d’une manière pernicieuse, puisque le particulier ne pourra même plus intervenir.
    Je constate que le deuxième Monsieur utilise un casque audio filaire, évitant ainsi le Bluetooth. Bravo. L’utilisation du filaire est la meilleure alternative à ces multiples pollutions.
    Quand vous aurez la 5G devant votre maison, quelle solution trouverez-vous ?
    Les très nombreuses études indépendantes démontrent clairement les effets néfastes des ondes pulsées sur la santé. L’étude Bioinitiative basée sur de nombreuses autres études, constate déjà des effets biologiques à partir de 0,1 V/m.
    Avez-vous conscience que votre dévouement à la 5G aura peut-être des conséquences désastreuses pour la population ?
    Je laisse ces quelques remarques à votre réflexion. Merci.

    1. Bonjour M. Boichat,
      Merci pour votre commentaire.
      En ce qui concerne l’augmentation de l’exposition aux champs électromagnétiques à haute fréquence, une étude de l’Université de Bâle a été réalisée. Très brièvement, il note une légère augmentation, quoique dans le contexte d’une augmentation multiple des données transportées via ces technologies. Cela signifie que les nouvelles générations de radios deviennent de plus en plus efficaces. Ceci s’applique également à la 5G. Cette plus grande efficacité est principalement le résultat d’un meilleur logiciel, d’un meilleur matériel et d’antennes plus efficaces. Cependant, aucune nouvelle fréquence n’est utilisée pour la 5G et la structure du signal est la même que pour la 4G ou le WLAN. Par conséquent, la 5G aura aussi peu de « conséquences catastrophiques pour la population » que les anciennes normes mobiles 2G, 3G ou 4G ou WiFi, etc.

      Il n’y a pas non plus d’études qui prouvent les effets nocifs des rayonnements pulsés sur la santé. Les preuves scientifiques montrent plutôt qu’il n’existe aucune preuve d’un effet nocif des technologies de téléphonie mobile sur l’homme et l’environnement.
      Mais bien sûr, nous suivons vos conseils pour réfléchir à l’utilisation des technologies. Nous allons même plus loin en employant des experts éprouvés et en soutenant la recherche.
      (traduit par machine)

      Meilleures salutations, pour la rédaction, Tanja Kammermann

  8. Nous consommons trop. Nos loisirs sont de plus en plus énergivores. Nous achetons des objets dont nous n’avons pas un besoin réel, que nous remplacerons dans quelques mois lorsqu’ils seront devenus obsolètes, parce qu’il est important de montrer à notre entourage qu’on est dans le coup, à la pointe de la technologie.

    Il serait peut-être temps de revenir à un mode de vie plus simple, j’ose dire plus archaïque, plus respectueux de la nature et sans 5G.

  9. Vous n’avez aucune idée ce que la 5G peut créer , mais tôt ou tard, la plupart des gens auront contracté des cancers, tellement cette 5G est puissante en ondes qui nous détruit totalement .
    N’acceptez surtout pas la 5G ça va nous conduire à la mort, tellement les ondes sont nocives. Cela à été déjà prouvé que c’est très mauvais .

  10. A tout votre groupe de développement : Dans tous les domaines de l’ingénierie technique, les cahiers de charges s’étendent uniquement sur l’aspect technique du produit. Personnes ne parle jamais des nuisances occasionnées par vos produits sur la santé humaine. On vous fait croire à vous, Mesdames, Messieurs les chefs de projet, ingénieurs, responsables produits, développeurs, techniciens, que les normes sont faites pour protéger la population. Si vous vous intéresseriez un peu plus sur les nuisances causées à la population, dont env. 10% sont électro hypersensibles (EHS), les alertes de scientifiques, les groupes de médecins, dont eux sont quand-même au courant de ce qui se passe dans le monde biologique en rapport avec les ondes électromagnétiques, je pense que vous ne seriez pas aussi fiers de développer cette « nouvelle arme biologique » !
    Que répondez-vous à une personne EHS qui demande qu’à vivre normalement, et qui, grâce à vos incompétences en la matière de biologie, (car oui, pour faire ce métier, il faut prendre en compte les effets délétères que génèrent les fréquences élevées, ainsi que la superposition d’ondes générées), que répondez-vous donc aux personnes, et c’est mon cas, qui ne peuvent plus dormir dans leur propre villa depuis le mois d’avril 2019, comme par hasard, après le changement de fréquences attribuées et mises en service depuis début avril ?
    Comme par hasard, moi qui ne suit qu’un petit ingénieur en automation, je dois découvrir que vous ne tenez absolument pas compte du phénomène connu, et c’est là où je doute vraiment sur vos compétences, par le fait d’utiliser plusieurs faisceaux d’ondes, génèrent des interférences de T. Young, et qui, selon la distance ou vous vous situez, génèrent donc, en se transformant en ondes longitudinales, des sifflements horribles sur certaines personnes à longueur de journée et de nuit ! C’est à se taper la tête contre les murs tellement c’est puissant.
    Ceci n’est pas de la théorie, ce sont des faits concrets, que je subis donc depuis le mois d’avril 2019, et ce ne sont pas vos normes limites sur les RNI qui empêchent cela !
    Car oui Mesdames, Messieurs les Ingénieurs, chefs de projet, responsables produits, développeurs, techniciens etc., c’est donc grâce à vous que je dois de dormir en forêt dans un bus et dans le froid, dans un semblant de zone blanche, et dont les ondes de champs vectoriels, ondes longitudinales ou ondes scalaires, (appelez-les comme vous voulez), qui soit dit en passant, ne sont pas blindables, contrairement aux champs magnétiques, et je sais de quoi je parle ! Alors dois-je vous dire merci pour ça ? Etes-vous fiers de ça ?
    Et ce n’est pas seulement la 5G le problème mais également la 4G et la 3G et les WIFI doubles bandes. En passant, transférez ce message à vos collègues chefs de projets et développeurs 4G, 3G, WIFI, etc, ainsi qu’à vos opérateurs concurrents!
    Je souhaite juste qu’un jour nous pourrons attribuer de vrais prises de responsabilités aux personnes qui génèrent ce genre de produits afin de pouvoir les rendre coupables de la dégradation de la santé des êtres touchés par ces nuisances.
    La technologie OK, mais pas au détriment de la santé de tout ce qui vit sur terre !
    A bon entendeur !
    PS : Ne venez pas me bassiner avec « la réponse de vos experts », car c’est à vous que je m’adresse !

  11. « Le consumérisme n’a plus beaucoup le choix, il essaie de muter. Il a tâté du fascisme, mais ce n’est pas assez primitif. Il ne lui reste que la folie pure et simple… »

    James Graham Ballard

  12. Bonsoir,

    Avez-vous faites une estimation du coup de la migration vers la 5G?
    Il serait intéressant de diviser ce montant par le nombre de vos abonnés et de leurs demandé si il préfère rester en 4G ou sont-ils près à voir leur facture exposé.

Lisez maintenant