L’innovation au sein des PME grâce à l’IoT
8 min

Comment l’Internet des objets favorise l’innovation au sein des PME

Que se passe-t-il quand des extincteurs et des toits en terrasse se rencontrent sur l’Internet des objets? Deux PME suisses racontent comment leurs développements internes innovants leur permettent non seulement d’améliorer le service à la clientèle, mais également de renforcer leur position sur le marché.

Les nouvelles technologies telles que l’Internet des objets font apparaître de nouveaux modèles commerciaux et de nouvelles prestations de service. Le secret est d’intégrer ces nouvelles technologies de manière à ce qu’elles apportent une valeur ajoutée – c’est là que réside l’innovation. C’est par exemple le cas lorsqu’une PME peut améliorer sa position sur le marché grâce aux nouveautés. Comme ces deux entreprises suisses typiques, qui ont pu améliorer le service à la clientèle grâce à des solutions innovantes s’appuyant sur l’Internet des objets (IoT, «Internet of Things»).

Les clients portent l’innovation

Parfois, l’innovation commence par un changement de génération au niveau de la direction. Plombier et installateur sanitaire de formation, Marcel Wyss a repris en 2017 l’entreprise familiale de son beau-père «UNIVERSAL Feuerlöschgeräte AG» avec ses dix collaborateurs et le chien du bureau, Gina. Une PME suisse typique, donc. «Après la phase d’intégration, j’ai examiné de près les processus, j’ai remis en question les conditions existantes et j’ai recherché notre caractéristique distinctive, un point qui est actuellement absolument crucial pour les PME qui veulent survivre sur des marchés concurrentiels et réussir sur le long terme», explique-t-il.

Vidéos: TinCan Motion

Marcel Wyss a trouvé son idée chez ses clients: «Nos techniciens de service constatent régulièrement que les extincteurs sont déplacés, manipulés ou activés sans que personne n’en soit informé, surtout dans les bâtiments ou pièces accessibles au public. Cela constitue un problème brûlant, au sens propre du terme. En effet, en cas d’incendie, un extincteur doit être immédiatement à portée de main et opérationnel».

Pour le nouveau chef d’entreprise, ce fut une évidence: «Il fallait trouver un appareil fiable, simple et peu coûteux qui déclenche une alarme dès lors qu’un extincteur est manipulé ou retiré de son emplacement». Marcel Wyss a entamé des recherches et a finalement trouvé la solution lors du salon professionnel «Sicherheit 2017» à Zurich: «C’est là qu’un expert a attiré mon attention sur les capteurs IoT, qui sont connectés à Internet via le Low Power Network de Swisscom. J’ai tout de suite su que c’était exactement ce dont nous avions besoin».

Simplifier les solutions existantes avec l’IoT

La solution intelligente de surveillance des toits en terrasse «Orkanet» est elle aussi née d’un besoin client. «En 2015, un client recherchait un système pour surveiller en permanence l’état de son immeuble», explique Jonas Uebelhart, responsable d’Orkanet chez le prestataire siworks. «Etant donné qu’il n’y avait toujours pas de solution, siworks a lancé la sienne. Elle a bien fonctionné, mais tout était câblé et l’installation s’est révélée compliquée.»

Jonas Uebelhart était convaincu qu’il était possible de faire plus simple. Lorsqu’il a entendu parler du Low Power Network pour l’Internet des objets de Swisscom, fin 2016, il a été emballé. En collaboration avec un spécialiste suisse, il a développé de nouveaux capteurs IoT et une application Web pour permettre aux utilisateurs de visualiser les valeurs mesurées et de gérer leurs projets. Au début de l’été 2018, «Orkanet» était mûr pour une utilisation en série. Depuis lors, plusieurs dizaines de systèmes ont été installés dans tout le pays, notamment sur le toit en terrasse de la plus haute tour en bois de Suisse, sur le site de «Suurstoffi» à Rotkreuz (ZG).

Gagner du temps et économiser de l’argent grâce aux innovations

Sur les extincteurs de Marcel Wyss, les capteurs assurent également une fonction de surveillance. Les composants IoT détectent si la goupille de sécurité sur la poignée est manipulée ou enlevée et si l’extincteur est retiré de son support. Dans les deux cas, un message est envoyé au système CRM via le Low Power Network. Ainsi, Marcel Wyss peut immédiatement informer le client et envoyer un technicien de service pour retrouver l’extincteur intelligent, le contrôler, le réparer si nécessaire et le remettre en place. «De cette façon, nos clients peuvent être sûrs que leurs extincteurs sont toujours à leur place et prêts à l’emploi. C’est cela notre caractéristique distinctive dans le secteur et elle nous ouvre de nouveaux marchés», déclare-t-il avec conviction.

Une telle transparence fait actuellement défaut dans les immeubles. «Les bâtiments ont jusqu’à présent été une sorte de boîte noire. Nous n’avons aucune idée de leur structure intérieure et nous ne savons presque rien de l’état d’un bâtiment. C’est pourquoi les dommages ne se remarquent généralement que lorsqu’ils sont visibles, et dans ce cas, cela peut revenir très cher», explique Jonas Uebelhart. C’est là qu’intervient Orkanet. Si un seuil est dépassé ou non atteint, par exemple en raison d’une infiltration d’eau, le système déclenche l’alarme et le propriétaire ou le couvreur peut réagir rapidement. «Vous savez quel est le problème, vous pouvez le contenir et donc le résoudre rapidement. Avant même que le matériau isolant, voire la structure du plafond ne soient trempés», explique Jonas Uebelhart. «Cela permet d’économiser de l’argent et de protéger l’environnement. En effet, certains matériaux isolants mouillés sont des déchets dangereux.»

Faire progresser l’innovation

Outre les avantages immédiats pour les propriétaires, Orkanet offre un potentiel important pour le développement de toits en terrasse toujours plus performants. «L’évaluation continue de l’état de la structure du bâtiment nous aidera à mieux comprendre le « système » des toits en terrasse. A long terme, nous espérons que cela nous offrira de nouvelles opportunités de maintenance prédictive ainsi que de précieuses perspectives pour le développement de structures de toit optimisées et de nouveaux matériaux de construction», déclare Jonas Uebelhart.

L’Internet des objets pour les toits en terrasse: Orkanet
Avec la solution IoT Orkanet, Jonas Uebelhart veut rendre les toits en terrasse intelligents. (Photo: Herbert Zimmermann)

Pour Marcel Wyss aussi, le futur c’est aujourd’hui. Ce pionnier bernois de l’IoT réfléchit déjà à d’autres utilisations possibles de ses extincteurs IoT. «En principe, nous pourrions également envoyer un message directement aux pompiers via le système. Par exemple, si plusieurs extincteurs sont retirés de leurs supports l’un après l’autre dans un petit rayon. Dans ce cas, il est quasiment certain qu’un incendie s’est déclaré – et grâce à l’alarme automatique, les pompiers pourraient être sur place beaucoup plus rapidement.»

Glossaire Internet des objets

Bootcamp

Le terme «bootcamp» est d’origine militaire et désigne aujourd’hui un événement qui permet aux participants de cumuler de premières expériences avec une technologie. Il s’agit donc d’un atelier pratique, comme le bootcamp IoT de Swisscom.

Internet des objets (IoT)

L’Internet des objets (en anglais Internet of Things, ou IoT), réunit des appareils connectés qui communiquent sans intervention humaine. Parmi eux se trouvent en première ligne des capteurs de toutes sortes mesurant par exemple les mouvements, la qualité de l’air ou le nombre de places de stationnement disponibles, et transmettant ces informations à un système central. Mais les capteurs de la Smart Home, les serrures électroniques par exemple, appartiennent également à l’Internet des objets.

Low Power Network

Le Low Power Network (LPN) de Swisscom connecte des appareils sans fil dans toute la Suisse par l’Internet des objets. Ce réseau permet une communication économe en énergie et convient au transfert de petits volumes de données. Au niveau technique, le LPN s’appuie sur la norme ouverte LoRaWAN.

LoRaWAN

LoRaWAN (Long Range Low Power Wide Area Network) est un protocole réseau pour un transfert de données sans fil économe en énergie. Il est optimisé pour l’utilisation de capteurs et d’autres appareils IoT servant avant tout à envoyer des données. La LoRa Alliance fixe les spécifications.

Maintenance prédictive

La maintenance prédictive consiste pour un technicien de service à réparer un appareil avant qu’il ne devienne défectueux ou ne perturbe le bon fonctionnement d’un système. Pour ce faire, l’appareil doit être équipé de capteurs mesurant par exemple la durée d’utilisation et la température. Lorsque le fabricant combine les informations de tous les appareils, il peut calculer des valeurs tirées de l’expérience sur la durée de fonctionnement d’un composant déterminé avant que ce dernier ne doive être réparé ou remplacé. Grâce à ces prévisions, le technicien de service peut remplacer le composant concerné peu avant qu’il ne tombe vraisemblablement en panne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lisez maintenant