Reconnaître les appareils énergivores et économiser de l’énergie
5 min

«Les appareils peu énergivores occasionnent malheureusement une consommation plus importante»

Comment reconnaître les appareils énergivores? Et comment optimiser sa consommation d’énergie? Dans le cadre d’un entretien, Andreas Rumsch, chercheur à l’iHomeLab de la Haute école de Lucerne, nous livre ses conseils pour éviter de réduire à néant l’efficacité énergétique des appareils.

Andreas Rumsch, vous menez des recherches sur la gestion énergétique intelligente à l’iHomeLab de la Haute école de Lucerne. A l’heure actuelle, vous vous penchez entre autres sur la consommation d’énergie des différents appareils. Lesquels sont vraiment énergivores?

Ce sont principalement les appareils que l’on n’éteint pas, comme la machine à café ou la console de jeux. Ces dispositifs sont souvent connectés au réseau et tournent en permanence: la machine à café chauffe l’eau, la console maintient une connexion ininterrompue à Internet et le routeur Wi-Fi recherche sans arrêt la meilleure connexion.

Est-ce que je dois surveiller la consommation de mes appareils économes en énergie?

Absolument. Prenons par exemple les lampes à LED. Il est vrai qu’elles consomment 80% d’énergie en moins par rapport aux luminaires à ampoules. Mais, malheureusement, certains de ces appareils peu énergivores vont occasionner une consommation plus importante. Si on laisse la lumière allumée partout et qu’on installe des lampes supplémentaires parce qu’on se dit qu’elles «consomment peu», cela va réduire à néant l’effet d’économie.

A quoi reconnaît-on les appareils énergivores?

Economisez de l’énergie grâce à myStrom WiFi Switch 

La prise de myStrom vous permet d’allumer, d’éteindre et de contrôler vos appareils depuis votre smartphone à l’aide de fonctionnalités intelligentes visant à économiser l’énergie. Vous pouvez configurer le myStrom WiFi Switch via l’application Swisscom-Home. Cela vous permet de contrôler facilement tous les produits Smart Home via une seule et même application. 

De manière générale, il est possible de partir du principe que tout ce qui produit de la chaleur ou du froid est extrêmement énergivore. J’entends notamment par là chauffage, chaudière, sèche-linge et machine à laver, mais aussi réfrigérateur et congélateur. Lorsque les appareils chauffent – ce qui est souvent le cas avec les chargeurs ou les adaptateurs –, c’est le signe d’une efficacité médiocre, car une grande quantité d’énergie se transforme en chaleur et est ainsi gaspillée.

Que peuvent faire les particuliers pour économiser facilement de l’électricité?

Le mieux reste encore de suivre une règle simple: éteignez complètement vos appareils lorsque vous n’en avez pas besoin. Depuis janvier 2013, la loi a limité à 0,5 watt par heure la consommation des appareils en mode veille. Toutefois, ce chiffre est à multiplier par le nombre d’appareils qui ne sont jamais entièrement éteints.

Outre cela, comment optimiser davantage la consommation d’énergie?

La technologie le permet de plus en plus, notamment grâce à des applications ou à des prises et interrupteurs switch. Ils permettent de programmer tout type d’appareils et de faire en sorte que la machine à café du bureau chauffe l’eau à 7 heures et s’arrête toute seule à 18 heures par exemple. Ou que la lumière s’éteigne automatiquement au bout de deux minutes.

Quels produits Smart Home utilisez-vous?

Je dispose d’un système Smart Home. Cela me permet notamment de régler les stores et l’éclairage. Sur le toit de ma maison, j’ai fait poser une installation solaire grâce à laquelle je peux, entre autres, faire chauffer l’eau de mon cumulus lorsqu’il fait beau. Ces appareils consomment l’énergie directement sur place lorsqu’elle est produite.

Besoins énergétiques personnels : Quelle est mon empreinte ?

Les appareils électriques consomment de l’énergie, nous le savons tous. Mais ce n’est qu’une partie de la réalité. Il arrive souvent que l’on ne pense pas à la consommation énergétique cachée: quelle quantité d’énergie a été nécessaire à la production de ma nourriture? Quelle quantité de CO2 est émise à cause de mes déplacements? Qu’en est-il de ma maison ou de mon appartement? Swisscom est partenaire du calculateur d’empreinte écologique de WWF et de l’application guide WWF. Il vous suffit de calculer votre empreinte environnementale et d’apprendre à la réduire.

En quoi consistent vos recherches à l’iHomeLab?

Au sein de mon groupe, Smart Energy Management, nous menons trois grands projets: un premier, qui consiste à mettre au point des procédures permettant d’identifier clairement la consommation en électricité des différents appareils d’un ménage. Un deuxième, grâce auquel nous cherchons à calculer la consommation électrique des appareils qui restent en fonctionnement quand on ne les utilise pas. Exemple: quelle quantité d’énergie une fontaine à eau consomme-t-elle lorsqu’elle n’est pas utilisée ? Ou une imprimante? Le troisième grand projet est axé sur le langage. Nous voulons développer des solutions locales pour les assistants vocaux, comme Alexa ou Siri, qui fonctionnent sans Internet et interagissent de manière proactive avec l’utilisateur.

A quels domaines les produits Smart Home seront-ils intégrés à l’avenir? 

Les nouveaux bâtiments seront par exemple de plus en plus souvent équipés de technologies Smart Home. Si des propriétaires souhaitent rendre une maison ou une construction complexe autosuffisante en énergie, des systèmes de gestion sont nécessaires. Grâce à ces derniers, tous les appareils peuvent être configurés de sorte à optimiser les bénéfices de l’installation solaire posée sur le toit ou de la pompe à chaleur. Dans le cas des logements locatifs, le confort Smart Home viendra probablement davantage des switches placés à l’intérieur – ceux-ci sont faciles à installer et peuvent être tout aussi facilement démontés en cas de déménagement.

A propos de

Andreas Rumsch
Andreas Rumsch, chercheur à l’iHomeLab

Andreas Rumsch a suivi un cursus d’ingénierie électrique à l’EPF Zurich. Après des années d’expérience dans le domaine des technologies de l’information et de la recherche, il enseigne actuellement à l’université de Lucerne, dans le département Technique et architecture. Il mène également des recherches sur la domotique appliquée et axée sur l’utilisateur à l’iHomeLab de la HSLU, et dirige le groupe Smart Energy Management.

Devenir un pro de l’efficacité énergétique! 

L’ efficacité énergétique chez soi – testez vos connaissances

Quand cela vaut-il la peine de débrancher la machine à café? La console de jeux consomme-t-elle beaucoup d’énergie en mode veille? Devenez un(e) pro de…

Lire la suite

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lisez maintenant