Et si vous faisiez une pause?
7 min

Et si vous faisiez une pause?

Nous sommes connectés comme jamais, communiquons 24 heures sur 24 par delà les continents avec des amis et des inconnus. Mais parfois, c’est le moment de faire une pause. Se donner le temps de respirer et de prendre un peu de recul. Etes-vous prêt(e)?

La vie moderne nous offre des possibilités inouïes: nous communiquons via différents canaux pour travailler, nous nous connectons chaque jour, sommes mobiles comme jamais, nous nous fixons toujours de nouveaux défis et voulons progresser: En quelque sorte, nous sommes des individualistes connectés.

Mais il nous arrive parfois d’avoir besoin de temps. Nous avons besoin de distance, de calme pour réfléchir, de quelque chose de neuf pour nous régénérer. Nous recherchons de nouvelles voies, quittons les sentiers battus, respirons profondément, apportant ainsi un regain d’énergie au corps et à l’esprit. Etes-vous prêt(e)? Swisscom est prête et investit 1,6 milliard de francs chaque année dans la couverture réseau. Qu’attendons-nous? C’est parti! Le monde, la Suisse, la vie recèlent de surprises. 

Une couverture à 99% 

Vous pouvez accéder à une connexion 4G rapide dans presque toute la Suisse. La carte de couverture du réseau, vous permet de voir si votre excursion sera bel et bien «connectée».  

1. Gorges de l’Areuse, NE 

De vieux ponts en pierre relient les rives pentues de la rivière.

Ah, les beautés de la Romandie! Le point de départ de cette randonnée mystique se situe à Noiraigue, dans le val de Travers. C’est ici que Jean-Jacques Rousseau s’est caché de ses détracteurs et que les recettes secrètes de l’absinthe ont survécu à toutes les interdictions. Mais c’est une tout autre histoire. Le départ se fait depuis la gare et, au bout de 15 minutes déjà, nous entrons dans les gorges de l’Areuse que nous allons parcourir. Le chemin des gorges est sinueux, parfois raide, et en cas d’humidité, il faut bien faire attention où mettre les pieds. Mais la récompense est à la hauteur: crevasses silencieuses et spectaculaires dans la roche, ponts en pierre romantiques et parois rocheuses couvertes de mousses jalonnent l’itinéraire.

A mi-chemin du parcours vers Boudry, notre destination finale, nous nous rendons au restaurant «La Truite» à Champ-du-Moulin. Nous sommes prêts à déguster les plus grandes truites que nous ayons jamais mangées et savourons un vin blanc de la région. Depuis la terrasse, nous envoyons nos photos à nos proches restés à la maison. Ceux qui le souhaitent peuvent passer la nuit dans l’une des rares chambres à disposition (réservation recommandée). Sinon, il est temps de reprendre la route vers Boudry. Le tram permet ensuite de retourner facilement de Boudry à Neuchâtel. Les informations complètes sur cette randonnée sont disponibles ici

2. Pfannenstiel, ZH 

Vue sur le Pfannenstiel

A un saut de puce de la vie frénétique de Zurich. L’effervescence? Un mot totalement étranger là-haut, près de 400 mètres au-dessus du lac de Zurich. Le point de départ est la forêt où nous parviendrons avec le chemin de fer du Forch à partir de la gare de Stadelhofen. D’innombrables sentiers de randonnée sillonnent la région. Selon le lieu, la vue s’étend sur les Alpes de Suisse orientale ou glaronnaises, en passant par les sommets de Suisse centrale avec le Gross Windgällen, le Rigi ou encore le Pilatus. Mais le plus important ici, c’est le ralentissement général. Une fois dans le hameau de Vorder Guldenen, nous traversons une vaste zone naturelle protégée. Des libellules et grenouilles bruyantes s’épanouissent tandis que des papillons flottent au-dessus des prairies en fleurs.

La suite passe par de magnifiques fermes avec des poneys, des poules en plein air et des pâturages, puis des forêts mixtes et de sapins sur la route du Pfannenstiel. Ceux qui le souhaitent peuvent monter les 174 marches de la tour de guet et profiter d’une vue sensationnelle sur le Greifensee, le lac de Zurich et les Alpes. Un peu plus loin, le restaurant Hochwacht reçoit sur sa terrasse ouverte presque toute l’année. Maintenant, à vous de décider entre poursuivre vers Stäfa, ou même Rapperswil, ou opter pour le bus 922 en direction de Meilen depuis le restaurant Vorderer Pfannenstiel. De là, le S7 durera moins de 20 minutes jusqu’à la gare centrale de Zurich. On parie que vous aurez désormais envie de faire un peu plus de sport dans la plus grande ville de Suisse après cette excursion? 

3. Circuit Engelstock, SZ 

Vue sur le Lauersee: il se trouve entre le Rigi et le Mythenmassiv.

Cette randonnée vous fait passer de la station de montagne de Sattel au Mostelberg par le premier téléphérique tournant au monde. Juste à côté des restaurants de montagne commence la promenade en circuit, qu’un Anglais du XIXe siècle  aurait probablement qualifiée de «breathtaking»: Plus bas dans la vallée, le Lauerzersee et le lac des Quatre-Cantons scintillent avec la vue sur Brunnen, le Rütli et Seelisberg. Sans oublier les Alpes uranaises derrière. Le circuit lui-même est aussi destiné aux personnes peu pressées: il y a un peu de montée, puis de descente, c’est facile, et les deux Mythes sont là.

En été, on peut grimper sur les massifs sans problème, à condition de ne pas avoir le vertige. Cela fait 24 millions d’années qu’ils sont apparus. Ici, on ressent clairement une énergie inimaginable, là, le cœur historique et géologique de la Suisse. Le selfie avec les sommets est obligatoire à cet endroit. Sur le chemin du retour au Mostelberg, on a le choix: à gauche, le Skywalk, l’une des plus longues passerelles d’Europe. 374 mètres réservés aux plus résistants. A droite, on descend à Rothenthurm avec son magnifique paysage, qui est l’icône de la politique suisse de protection de la nature. Vous avez le choix. Pour plus d’informations, cliquez ici

4. Val Verzasca, TI 

Le val Verzasca à Lavertezzo, Tessin.

Raquettes aux pieds, vous jetez un coup d’œil au panorama de montagne, puis descendez dans la vallée, vers le lac de Verzasca et le lac Majeur. Cela sonne pas mal, non? Alors nous vous recommandons d’effectuer un séjour d’une journée ou d’une semaine en passant par Vogorno ou Lavertezzo dans le val Verzasca. Le paysage d’eau sauvage est très apprécié durant l’été, mais il a aussi beaucoup à offrir en hiver. 

Depuis le village pittoresque de Lavertezzo, par exemple, on trouve un joli chemin de randonnée vers Sonogno. Pendant quatre heures, on suit la rivière sauvage et verdoyante, entouré par une nature exaltée. Ou alors, on opte pour les raquettes à neige et on profite du parcours entre Vogorno et le Pizzo di Vogorno. Il est difficile d’atteindre le sommet. Même en été, le parcours est recommandé uniquement aux randonneurs de montagne expérimentés. Mais on n’a pas besoin d’aller très loin pour avoir une magnifique vue panoramique sur la vallée. Mais attention, si vous ne voulez pas passer la nuit en plein air, il vaut la peine de jeter un œil à l’application CFF: le dernier bus quitte Sonogno en direction de Locarno dès le début de la soirée. Pour obtenir des infos supplémentaires, cliquez ici

5. Derborence, VS 

Le lac de Derborence, né d’une chute de rocher.

Ce paysage idyllique est né d’une catastrophe. Le 23 septembre 1714, des éboulements gigantesques ont eu lieu dans la vallée de Derborence. Près de 50 millions de mètres cubes de roches se sont détachés. Les vestiges sont visibles aujourd’hui encore: le lac de Derborence. Charles Ferdinand Ramuz, grand écrivain vaudois, a mis en scène cet événement dans son roman «Derborence». La vue du petit lac de montagne sur le panorama des Diablerets est une expérience naturelle rare, surtout en hiver.  
 
La région offre des possibilités de randonnées variées. Faites attention à la météo: à cette altitude (à partir de 1500 m d’altitude), elle peut changer rapidement. Soyez prêt(e), gardez un œil sur votre appli météo et modifiez vos plans si nécessaire. Le sentier autour du lac est particulièrement adapté aux familles; il ne dure que 40 minutes. Et pour les randonneurs expérimentés? Tout est recensé ici, de la simple marche au grand tour exigeant.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

4 réflexions au sujet de « Et si vous faisiez une pause? »

  1. Vous venté du réseau en station mais par contre le région de Versoix et ces alentours ou le réseau est plus que médiocre et cela ne date pas d’hier. Le réseau est bien plus important ou il y a des habitations surtout que l’ont nous fait pas cadeau des facture d’abonnement. Depuis 5 ans que je suis a Versoix aucune amélioration ce que je trouve franchement lamentable. A QUAND UN RESEAU FIABLE DANS TOUTE LA SUISSE??? OU ALORS DES ABONNEMENT ADAPTE AU RESEAU QUE L’ON A????

  2. Bonjour, merci pour votre commentaire. Déjà 98% de la population suisse utilise 4G/LTE dans les zones urbaines et rurales de Suisse. Et la technologie plus poussée 4G+ ne cesse de se développer. Plus d’informations : https://www.swisscom.ch/fr/…. Meilleures salutations, Swisscom

Lisez maintenant