Fake News – comment vous en protéger
5 min

Fake News – comment vous en protéger

Les Fake News vous font hérisser les poils? Vous n’êtes pas seul(e) dans ce cas. La plateforme web «Reclaim the Facts» peut vous servir.  

Peut-on encore faire confiance au gouvernement? Dans la petite ville allemande de Bad Eulen, les autorités donnent aux réfugiés des bons pour fréquenter des prostituées. C’est du moins ce que dit un rapport de 2017 sur le site Der-volksbeobachter.de. Titre: «Du sexe gratuit pour les réfugiés – la commune paie!» 

enter – Guide des médias numériques

Fake News et Deep Fake. Plusieurs questions se posent pour aborder la thématique: comment fonctionnent les fausses nouvelles sur la toile? Comment se propagent-elles? Qu’est-ce qui les rend si attirantes?

Problème: le village de Bad Eulen existe tout aussi peu que ces autorités si généreuses. Cet article était un mensonge et une histoire inventés de toute pièce, créés par des scientifiques de l’Université de Stuttgart. Ils s’y sont appuyés pour enquêter sur la diffusion des fausses nouvelles. 11 000 personnes ont été atteintes en quelques jours. Avec un effort minime. Car d’autres utilisateurs ont partagé le message via les réseaux sociaux ou WhatsApp, quelle que soit la raison.
Plus un message est scandaleux, plus il est diffusé – surtout s’il confirme la vision du monde de quelqu’un. Le message n’a pas du tout besoin d’être vrai: sur Twitter, les fausses nouvelles se répandent avec une probabilité 70 % plus élevée que les vraies (croyez-le ou non, les conclusions ont été tirées par des chercheurs de l’université américaine MIT).

Les fausses nouvelles appartiennent à l’humanité

«Les Fake News ne sont pas une invention d’aujourd’hui», déclare Daniel Tyradellis, qui, en tant que conservateur, a récemment mis sur pied l’exposition «Fake» au Stapferhaus de Lenzbourg (AG). Avec les ragots, les bavardages et les fameuses rumeurs – composées de semi-vérités et de contre-vérités – les gens ont toujours essayé de manipuler l’opinion des gens.

Mais avec Internet et les réseaux sociaux, les semi-vérités et les inventions complètes se répandent désormais sur la planète en quelques minutes. La frontière entre le vrai et le faux est floue, car elle dépend de l’attitude du destinataire. «Ce qu’une société considère comme vrai a davantage à voir avec les décisions sociales qu’avec le concept scientifique de vérité», déclare le conservateur Tyradellis. 

5G et coronavirus – qui l’a inventé?

Avec la pandémie de coronavirus, la désinformation connaît un nouvel essor. Par exemple, l’information selon laquelle la nouvelle norme de téléphonie mobile 5G est responsable du coronavirus persiste sur les réseaux sociaux et dans les colonnes de commentaires – même si elle est manifestement fausse.

Exemple de la diffusion rapide des Fake News sur la 5G.

Des modèles d’argumentation répétitifs ou même des modules de texte similaires sont souvent utilisés, en particulier dans le cas de thèmes sensibles comme le coronavirus ou la 5G. «On dirait que tout cela est contrôlé par des professionnels», dit Metzinger. En fait, la désinformation est souvent basée sur des intentions tangibles d’Etats, d’organisations ou d’individus. «Une telle désinformation met non seulement en danger la démocratie, elle divise également la société et constitue un terreau fertile pour les théories du complot et les discours de haine. Je me demande combien de diffuseurs de fausses informations sont conscients d’être les pions d’une guerre économique en ligne.»

Quelles sont les intentions derrière les Fake News?

Il a vécu son expérience clé l’hiver dernier lorsqu’il s’est impliqué dans la 5G et a réalisé qu’il avait une image complètement déformée de la technologie en raison de toutes les fausses informations. «Lorsque la 5G a été accusée d’être le vecteur du coronavirus, j’ai d’abord été stupéfait», dit-il. Cela l’a finalement motivé à se lancer dans la lutte contre les Fake News. 

Qu’est-ce qui est vrai, qu’est-ce qui est bien inventé, qu’est-ce qui est faux? Il est difficile de garder une vue d’ensemble. «De nombreux fausses informations sont basées sur des faits exacts, mais omettent des informations cruciales», déclare Peter Metzinger. Ce physicien diplômé de Dietikon, aujourd’hui conseiller d’entreprise, s’est consacré à la lutte contre les fausses informations. 

Enquête

  • Ce champ n’est utilisé qu’à des fins de validation et devrait rester inchangé.

«Reclaim the Facts»: démasquer les fausses nouvelles

Metzinger veut lutter contre la désinformation avec la plateforme web Reclaimthefacts.com, en ligne depuis mai 2020. En parallèle, il est impliqué dans des discussions en ligne avec ses compagnons d’armes et tente de dénoncer les fausses informations en tant que telles.

«Nous ne voulons pas laisser l’interprétation du monde et les décisions importantes concernant notre avenir aux adeptes de théories du complot et aux diffuseurs manipulateurs de fausses informations», peut-on lire dans le manifeste sur le site. Une information est-elle basée sur un fait confirmé ou simplement sur une affirmation? Ce site web a pour but d’aider à le déterminer. Peter Metzinger souhaite encourager les gens à participer à des discussions en ligne sur les réseaux sociaux ou à écrire des lettres de lecteurs. L’inscription en tant que supporter sur le site est une première étape. Le deuxième consiste à passer à l’action.

Luttez vous aussi contre les Fakes News. Voici comment procéder: 

1. Inscrivez-vous sur Reclaimthefacts.com en tant que supporter. 

2. Lisez les articles sur le site, partagez-les et utilisez la fonction de commentaire
pour les discussions. 

3. Engagez des discussions dans vos propres médias sociaux ou par le biais de lettres de lecteurs
et utilisez les faits de Reclaimthefacts.com comme source. 

4. Portez un regard critique sur les informations publiées sur Internet. Vérifiez si une information
est confirmée par plusieurs sources indépendantes et essayez de découvrir
qui est l’expéditeur de l’information et quelles sont ses intentions. 

5. Si vous trouvez des informations sur la toile que vous estimez devoir être vérifiées
, soumettez-les à Reclaimthefacts.com. Votre réseau peut aider
à vérifier la véracité de cette information.

Bereit. Im Netz für die Schweiz. 5G inklusive.

Das beste Netz kann jetzt noch mehr. 5G macht es schneller, zuverlässiger und leistungsfähiger als je zuvor. Das eröffnet neue Chancen. Für das Zusammenleben. Für die Wirtschaft. Für die Schweiz.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lisez maintenant