Ludification: le succès grâce au jeu
4 min

Ludification: le succès grâce au jeu

Qui se souvient de l’époque où tout le monde errait dans la ville à la recherche d’étranges créatures? Il y a quatre ans, Pokémon GO réveillait l’instinct du jeu chez les jeunes et les moins jeunes. Une étude du British Medical Journal montre même que dans la phase initiale, les joueurs faisaient 955 pas de plus par jour.

Ce n’est pas si surprenant étant donné qu’en jouant, on est plus motivé à atteindre son objectif et qu’on associe sa mission à des émotions positives telles que la joie et la satisfaction. Le cas Pokémon GO montre avant tout que la ludification fonctionne.

Or, si vous pensez que la ludification signifie que nous allons bientôt jouer gaiement toute la journée, vous vous trompez. La ludification est censée nous rendre les choses plus accessibles grâce à une histoire et des défis ludiques. 

Le travail comme nouveau terrain de jeu 

Travailler sans plaisir. Le futurologue Andreas Walker décrit comment cette attitude a changé au fil du temps: «Il y avait autrefois une forte séparation entre le raisonnable et le déraisonnable. Dans la Suisse du XIXe et du XXe siècles, on considérait que si vous étiez assidu, fiable et précis, vous pouviez mener une vie décente. La situation est en train de changer. Nous savons maintenant que s’amuser est une bonne chose».

Le travail avant le plaisir: selon le futurologue Andreas Walker, cette attitude est dépassée.

La ludification est arrivée dans le monde du travail. Même le processus de recrutement peut être optimisé à l’aide de la ludification. Chez Formapost, le centre de formation de La Poste française, les candidats peuvent expérimenter le rôle de facteur dans un jeu en ligne pendant une semaine. L’objectif est de permettre aux candidats intéressés de savoir s’ils se sentent bien à La Poste. Une stratégie qui porte ses fruits: Auparavant,un quart des personnes embauchées quittaient prématurément l’entreprise, il ne sont plus qu’un seizième aujourd’hui grâce à la ludification.   

Andreas Walker

Andreas Walker est un futurologue bâlois et le fondateur du premier baromètre suisse de l’espoir. M. Walker est actif dans le monde de l’informatique depuis plus de 30 ans, soit plus longtemps que quiconque de la génération Y ou Z. Ce qui le rapproche des jeunes, c’est qu’il doit lui aussi restreindre son temps passé devant les écrans. Il a ainsi commencé par supprimer tous les jeux sur son smartphone. 

La ludification n’augmente pas que la motivation

Et si l’on utilisait la ludification non seulement pour nous aider à prendre des décisions, mais aussi de façon ciblée afin d’acquérir des compétences complexes? La question se pose par exemple de savoir si les chirurgiens sont meilleurs lorsqu’ils entraînent leur dextérité sur les manettes dès leur plus jeune âge. Ce n’est pas si farfelu, dit M. Walker: «Dans le passé, beaucoup de garçons avaient des problèmes micromotoriques et avaient du mal à tenir correctement un stylo plume ou un crayon. Il n’existe pas encore d’études fiables, mais je dirais que les gamers sont avantagés dans des domaines tels que la vitesse de réaction ou la précision de la réaction et de l’observation».

Le jeu favorise-t-il le temps de réaction et la motricité fine?

Le jeu favorise non seulement le développement moteur, mais aussi cognitif. La ludification convient donc également comme méthode d’apprentissage en pédagogie. Un projet de la Haute École pédagogique de Zoug montre par exemple comment le smartphone devient une capsule temporelle en prêtant son interface à des personnages historiques. Les élèves naviguent via leur smartphone de manière ludique sur les chats et les galeries d’images de Marco Polo ou de Frida Kahlo, avec pour effet de rendre l’histoire tangible et plus facile à intérioriser.

Il semble que des tâches à connotation plutôt négative, telles que la candidature à un emploi ou la participation à des cours, peuvent soudainement devenir amusantes par le biais de la ludification. Attendrez-vous bientôt avec impatience votre déclaration d’impôts car vous cliquerez sur les réponses via un mini-jeu? Il n’est pas interdit de rêver. 

Prêt pour les opportunités du monde connecté.

Le bouleversement numérique modifie notre monde, ouvre le champ des possibles et nous met tous au défi d’une manière ou d’une autre. Avec la nouvelle websérie Shift, nous étudions de près l’impact de la technologie et de la numérisation sur notre quotidien et notre société.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lisez maintenant