Salomé Artho est assise devant son ordinateur portable et joue en ligne.
5 min

«Mon père préfère jouer au jass que parler»

La famille Artho d’Oerlikon est passionnée de jass. Le jeu a été transmis de génération en génération, et aujourd’hui les grands-parents jouent avec leurs dix petits-enfants. Comme ils ne peuvent plus se retrouver, ils jouent désormais au jass en ligne et se voient par le biais d’un chat vidéo. Voici pourquoi l’expérience du jass virtuel compte aussi et qui gagne à la fin.

«Tu peux nous renvoyer le lien vers la plateforme de jass, Salome.», demande Karin, la maman, depuis la cuisine. «C’est la même chose que la dernière fois maman. Et je vous enverrai le code pour la table via le chat familial». Salome appelle sa grand-mère. Magrit: «Salut mamie, tu peux rejoindre une table comme dimanche dernier sur la page jassfederal.» Mamie (par le haut-parleur): «Ah, je dois demander à Walti». Walter ignore les recommandations de sa petite-fille Salome pendant les vingt minutes qui suivent et veut le faire lui-même. Avec beaucoup de patience, Salome arrive enfin à faire venir Margrit, 79 ans, et Walter, 84 ans, à la table de jass virtuelle. La famille Artho est représentée ce soir par Karin (52 ans) avec ses enfants Salomé (18 ans) et Jakob (13 ans) et les parents de Karin: Margrit et Walter.

Ensemble, Salome (au milieu), Jakob et Karin font venir leurs grands-parents Margrit et Walter à la table de jass.

Le jass rassemble les générations dans la famille Artho

Tout le monde sait jouer au jass dans la famille Artho. Margrit et Walter ont autrefois enseigné ce jeu à leurs enfants. Puis plus tard à leurs petits-enfants. «Nous emportions toujours les cartes de jass pour les vacances», explique Karin. Et mamie Margrit rencontre son groupe de jass une fois par mois: «Nous sommes un groupe de quatre femmes, nous dînons puis nous jouons au jass jusqu’à 22h30. Mais nous avons dû arrêter à cause du coronavirus.»

Salome maîtrise déjà parfaitement l’aspect technique de la plateforme: «Tu dois encore choisir le jeu de jass allemand Dätti», dit-elle à son grand-père en utilisant ce surnom affectueux. «Un tapis serait quand même bien.», répond Walter. Enfin, tout le monde est assis autour de la table de jass virtuelle appelée «Artho Family». Karin fait signe à sa mère via un chat vidéo: «Tu es avec moi maman», dit-elle.

Karin se réjouit de voir sa mère via le chat vidéo.

L’ordinateur attribue les paires. Salomé, 18 ans, et son frère Jakob, 13 ans jouent ensemble. 

«Mon père préfère jouer au jass que parler»

Salome demande: «Tout va bien sinon mamie?» Mamie répond: «Oui, maintenant que la connexion a fonctionné. Nous devons juste nous entraîner.» Tout le côté technique est compliqué pour les grands-parents. Karin intervient: «Maman, j’ai joué». Walter s’adresse à Margrit: «Joue le 8 maintenant. Le 8!».

Jouer au jass en ligne a de nombreux avantages, mais il faut encore s’habituer à certaines choses pour la famille Artho.

Salome s’extasie: «Plus besoin de faire de calculs, l’ordinateur s’en charge toujours. Et pas besoin non plus de mélanger les cartes. C’est tellement pratique!» Karin s’exclame: «Je ne peux pas voir ma carte la plus à gauche, elle est masquée par l’image vidéo.» Salome, experte, explique: «C’est toujours la plus petite de la couleur». 

Karin et ses parents gagnent point par point, au grand dam de Salomé : «Tu es trop douée, maman !» Et pourtant Karin n’aime pas tellement jouer au jass: «Je ne suis pas une grande joueuse. J’aime plutôt lire, mais s’il faut un autre joueur, je suis là.» Comme les Artho sont cinq, elle peut sauter une partie de temps en temps. Mais à l’époque, avec les parents, ils jouaient beaucoup au jass: «Mon père préfère jouer au jass que parler.», explique Karin. «Mais pendant qu’on joue, il parle toujours beaucoup, ce qui frise la tricherie», ajoute Salome.

Margrit et Walter sont souvent en désaccord sur ce qui doit être joué. «Pourquoi tu joues ça maintenant ?» lui demande-t-il. Mais elle l’ignore. «Mamie sait très bien ce qu’elle fait», rétorque Salomé pour calmer son grand-père. «Oh, mon Dieu, il ne me reste que six secondes pour jouer! Un bouton «stop» ou «pause» serait une bonne chose, on pourrait alors réfléchir entretemps», s’exclame l’extravertie Salomé. Jakob, en revanche, est un joueur tranquille, qui surprend alors soudainement par des coups astucieux.

Jakob s’assoit devant l’ordinateur et joue au jass en ligne.
Jakob a l’habitude de jouer sur un grand écran dans sa chambre.

L’expérience du jass en ligne compte aussi

Le jeu se déroule à une vitesse fulgurante, à peine un tour a-t-il été joué que les cartes sont à nouveau distribuées. Etonnamment, cela pose peu de problèmes à Margrit et Walter. Contrairement à Salomé et Jacob, qui ont du mal à compter les atouts. En ligne aussi, la longue expérience du jass se fait sentir. 

Salome demande à ses grand-parents: «Avez-vous dîné mamie?» Elle répond: «Non, nous voulions jouer d’abord.» Salome ajoute: «C’est l’inconvénient de jouer en ligne avec toi, tu ne peux pas me faire à dîner.» Mamie s’exclame: «Bientôt, après Corona!»

Jakob doit aller à son cours de guitare et Salome le remplace en jouant contre l’ordinateur. Il joue plutôt bien. Ce n’est que maintenant que Salomé réalise que l’Obenhabe et le Undenufe comptent double. Et soudain, elle s’exclame avec enthousiasme : «J’ai gagné! Waouh!» 

Elle a gagné: Salomé est surprise mais heureuse.

«Ça fait du bien jouer au jass pendant une soirée», déclare Margrit après la partie. «Même en ligne, on peut vraiment s’amuser au jass. Et c’est amusant de se voir». Karin le pense aussi : «C’était sympa. Je n’aurais jamais pensé qu’en ligne on pouvait être aussi proche.» Margrit a l’intention d’essayer de jouer en ligne avec son groupe d’amies. «Après tout, elles ont toutes un ordinateur.»

Jass Fédéral

La première plateforme de jass avec fonction vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *