3 min

Samuel Fausch: Bricoleur, patron et mentor

Samuel Fausch s’est intéressé très tôt à la numérisation dans son entreprise de construction métallique. Aujourd’hui, il ne veut plus s’en passer.

Samuel Fausch, propriétaire et directeur général de Metallwerk Zürich, a toujours été un bricoleur. Les innovations l’ont toujours plus intéressé que les solutions éprouvées. Il n’est donc pas surprenant qu’il ait fait les premiers pas vers la numérisation dans son entreprise de métallurgie il y a 25 ans.

A l’époque, c’est avec l’un des premiers appareils photo numériques que les commandes étaient documentées. Peu de temps après, l’entreprise a été l’une des premières entreprises artisanales de Suisse à avoir son propre site Internet.

La numérisation oui – mais avec l’artisanat

Aujourd’hui, la majeure partie du travail se fait sur ordinateur dans l’entreprise de Samuel Fausch. Les imprimantes 3D et les machines laser font désormais partie intégrante de la vie quotidienne. Et les ventes de la boutique en ligne propre à l’entreprise représentent désormais une part considérable du chiffre d’affaires. Samuel Fausch voit cela de manière pragmatique: «Plus vite vous passez au numérique, plus vous économisez d’argent.»

Aujourd’hui encore, Samuel Fausch est fasciné par les constructions métalliques sophistiquées. Néanmoins, chez Metallwerk, ce ne sont pas des robots qui fraisent et soudent les pièces en métal lourd pour la maison, le jardin et l’industrie dans l’atelier de montage. Ce sont toujours des personnes qui effectuent ce travail aujourd’hui, mais avec des outils numériques. 

Pour Samuel Fausch, la numérisation est une opportunité qu’il ne faut pas négliger. Il utilise les possibilités numériques là où elles facilitent le travail au quotidien. Dans les domaines de l’informatique, qu’il ne connaît que trop peu, il bénéficie du soutien de professionnels. Notamment en ce qui concerne le serveur et le Cloud.

Mentor et contrôleur des prix

Quand on accompagne Samuel Fausch, on se rend vite compte qu’il n’est pas seulement le patron, mais qu’il est aussi sollicité par ses collaborateurs. Il navigue entre les postes de travail et discute de l’état d’avancement de chaque projet avec les collaborateurs. Samuel Fausch sait toujours immédiatement de quoi il en retourne, que ce soit avec le concepteur au poste de travail CAO ou dans l’atelier avec le serrurier.

«Plus vite vous passez au numérique,
plus vous économisez d’argent.»

Samuel Fausch

Pour rester dans la course, il supervise encore lui-même certains projets. Et il y a la règle fondamentale selon laquelle Samuel Fausch vérifie le prix à la fin de chaque offre avant de l’envoyer au client. Il s’agit avant tout d’une question d’expérience plus que de gestion. Et avec ses 30 ans d’expérience, il lui suffit d’un coup d’œil pour voir si un prix est juste ou non, et ce, pour le plaisir de ses collaborateurs.


Prêt. Avec le partenaire informatique qui soulage votre PME.

Avec une infrastructure TIC de pointe, un service varié, des offres axées sur la pratique et un portefeuille complet.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 réflexions au sujet de « Samuel Fausch: Bricoleur, patron et mentor »

    1. Cher Monsieur Besson,
      Merci pour votre commentaire ! Nous venons de mettre en ligne la version française de la vidéo. Il nous restait à ajouter les sous-titres.
      Meilleurs voeux, pour la rédaction, Tanja

Lisez maintenant