Pourquoi «Hey Swisscom» est une femme
6 min

Pourquoi «Hey Swisscom» est une femme

Riccardo Lopetrone a développé le nouveau Voice Assistant de Swisscom en collaboration avec des spécialistes. En seulement 10 mois, l’équipe a appris à l’assistant à parler et à comprendre quatre langues. Découvrez pourquoi Riccardo a dû se séparer de deux appareils à commande vocale chez lui et pourquoi le système de commande vocale comprend moins bien les femmes.

La nouvelle Swisscom Box peut donc maintenant être contrôlée par la voix. «Hey Swisscom» permet d’activer le Voice Assistant de la Swisscom Box et ensuite de contrôler le téléviseur, d’écouter de la musique, de regarder des photos ou de commander la Smart Home. Nous avons posé quelques questions à Riccardo Lopetrone à propos du nouvel assistant.

Magazine Swisscom: Pourquoi avez-vous développé votre propre assistant vocal pour Swisscom?

Riccardo Lopetrone: 20% des clients utilisent régulièrement l’ancien Voice Assistant via la télécommande. Après le replay, la TV 2.0 et la box UHD, le Voice Assistant était la prochaine étape logique. Nous avons toujours été les premiers en Suisse à introduire des innovations et nous avons vu comment la commande vocale s’est récemment répandue à l’étranger. Nous avons également longtemps envisagé d’utiliser un assistant bien établi. Mais nous avons finalement décidé de développer nous-mêmes l’assistant afin de mieux répondre aux besoins de Swisscom. Nous avons également accès au plus grand écran de la maison, ce qui ouvre de nombreuses possibilités d’interaction avec nos clients.

Le making-of de la nouvelle Swisscom Box.

Comment êtes-vous devenu un spécialiste de la commande vocale chez Swisscom?

Je suis le chef de produit responsable de la commande vocale chez Swisscom depuis le début et je suis naturellement très intéressé par ce sujet. Depuis quatre ans, je possède plusieurs appareils à la maison, comme Alexa d’Amazon, et j’expérimente aussi Siri d’Apple depuis ses débuts en 2011. J’ai également un téléphone portable Google parce que l’assistant Google est actuellement l’un des meilleurs. Voici comment je gère ma liste de courses: «Alexa, ajoute des spaghetti sur la liste de courses». Et quand je suis chez Migros le samedi, je sais quoi acheter. Ma femme utilise aussi la voix pour gérer la liste de courses, mais il arrive qu’elle ne soit pas bien comprise et que la liste affiche des hiéroglyphes. Cela me laisse perplexe une fois au supermarché. J’ai dû récemment remettre deux appareils hors service: l’un dans la chambre des enfants et l’autre dans notre chambre à coucher car ma femme ne voulait pas d’assistants dans ces pièces (sourires).

L’assistant vocal est-il toujours à l’écoute?

Celui de la Swisscom Box est normalement désactivé et on peut parler de tout en étant près de lui; il s’active uniquement lorsqu’il entend «Hey Swisscom».  Il écoute ensuite très attentivement pendant sept secondes et se désactive à nouveau après avoir exécuté mon ordre.

Riccardo Lopetrone présente la nouvelle Swisscom Box.

La nouvelle Swisscom TV.<br> Pour la TV et tellement plus.

Découvrez toutes les offres de Swisscom TV: des abonnements, des bouquets de chaînes, des services de streaming, des applis et des accessoires.

Pourquoi la voix de «Hey Swisscom» est-elle celle d’une femme?

C’est très étudié. Selon diverses études, les voix féminines sont mieux acceptées par les hommes ainsi que par les femmes. La voix de «Hey Swisscom» utilise une nouvelle technologie: le Neural Text to Speech. Pour cela, nous avons cloné la voix d’une femme, de manière totalement légale bien sûr. Cette pratique est déjà courante pour les enregistrements de films.

Est-ce que l’assistant comprend tout le monde de la même façon?

Les premiers retours indiquent que «Hey Swisscom» comprend un peu moins bien les femmes. Probablement parce qu’elles parlent un peu moins fort. Au début, il faut parler aussi clairement et lentement que possible; les assistants vocaux s’habitueront à une prononciation naturelle avec le temps. Et cela fonctionne probablement mieux pour les Bernois (rires).

Comment avez-vous choisi «Hey Swisscom»?

En plus de l’aspect marketing, il y a aussi des conditions techniques à respecter: pour un bon fonctionnement, il faut au moins trois syllabes et certaines consonnes et voyelles dans le mot. Et nous voulions quelque chose de suisse. Nous avons essayé avec des noms de cols, des villes, des régions et bien d’autres choses encore. Mais la plupart ne fonctionnent pas en quatre langues. Swisscom est connue dans toute la Suisse et l’interjection «Hey» est utilisée par beaucoup de gens pour interpeller quelqu’un. C’est aussi simple que cela!

Vous avez développé «Hey Swisscom» en seulement dix mois. Vous avez probablement dû faire des heures supplémentaires?

Cela ne m’a pas dérangé car c’est avant tout une passion pour moi. J’ai aussi deux jeunes enfants qui réclament parfois un biberon à 4h du matin. Quand je n’arrivais plus à m’endormir, j’allumais mon ordinateur et je traitais mes e-mails. Cela me permettait de bien avancer et de toujours arriver au bureau détendu.

Qu’est-ce qui a été difficile dans le développement?

La solution Voice Assistant a été développée par une équipe assez restreinte. Bon nombre d’entre eux y ont contribué en plus de leurs missions habituelles. Ils ont tous fait un très bon travail, mais c’était aussi un grand défi pour eux. Nous devions également tout mettre en œuvre en quatre langues, ce qui a nécessité l’intervention de linguistes spécialisés dans les assistants vocaux par exemple. Et il n’y en a pas encore beaucoup en Suisse. Sans compter que chaque semaine, l’assistant vocal doit être capable de comprendre plus de 50 000 noms d’émissions et titres de films en quatre langues. Et en matière de musique, il existe d’innombrables artistes et titres de chansons qu’il doit pouvoir reconnaître.

Quelle est la suite du programme pour vous?

Nous devons maintenant boucler tout ce qui n’a pas encore été fait au cours des 10 derniers mois. J’espère qu’à l’avenir nous aurons de moins en moins besoin d’utiliser la télécommande pour la télévision. Pour ce qui est des prochaines étapes, nous voulons permettre à nos clients de réserver un restaurant, d’activer la visiophonie ou de prendre contact avec le service à la clientèle par une simple commande vocale.


Voice Assistant – comment parler avec votre nouvelle Swisscom Box.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lisez maintenant