Réponses aux 7 questions les plus importantes sur le Battle Pass
8 min

Réponses aux 7 questions les plus importantes sur le Battle Pass

De plus en plus de jeunes n’achètent plus simplement des jeux, mais un passe de combat, ou «Battle Pass», pour pouvoir jouer gratuitement. Il est donc important que les parents sachent de quoi il s’agit et ce qui se cache derrière le nouveau modèle commercial de l’industrie des jeux vidéo. Les sept questions les plus importantes.

1. Qu’est-ce qu’un Battle Pass? 

Aujourd’hui, les jeux multijoueur tels que Fortnite, Call of Duty Warzone ou Apex Legends sont disponibles gratuitement et génèrent pourtant des revenus se chiffrant en centaines de millions. 80% du chiffre d’affaires mondial des jeux électroniques proviennent des achats intégrés. Autrement dit, le jeu lui-même est gratuit, mais si le joueur souhaite revêtir une tenue originale, accéder à des fonctionnalités supplémentaires ou profiter de meilleures armes, il peut les acheter. Avec de l’argent réel. 

Fortnite est considéré comme le jeu ayant permis à ce modèle commercial de percer. Un Battle Pass est un module complémentaire, la plupart du temps payant et limité dans le temps, qui permet au joueur de débloquer des armes, des revêtements d’armes (skins), des danses, des vêtements, des personnages, des sorts et bien d’autres objets encore, ou simplement de gagner du temps. Ce qui était, il n’y a pas si longtemps, presque exclusivement réservé aux jeux de «Battle Royale» est aujourd’hui monnaie courante dans les jeux mobiles gratuits.  

Un Battle Pass est généralement limité à quelques mois, pendant lesquels vous devez atteindre certains paliers (les «niveaux») dans le jeu ou relever des défis. Les joueurs reçoivent ainsi des points, des étoiles, des pièces de monnaie intégrées au jeu, des skins et d’autres récompenses. Il n’est pas rare qu’un Battle Pass propose des défis quotidiens ou hebdomadaires qui peuvent également être utilisés pour débloquer des récompenses. Les améliorations déverrouillables qui donnent un avantage injuste dans le jeu sont mal vues dans le milieu des joueurs. C’est ce que l’on appelle le «Pay to Win» (littéralement «payer pour gagner»).  

2. Combien coûte un Battle Pass? 

Le montant varie d’un jeu à l’autre. Mais presque tous partagent un point commun: le Battle Pass ne peut pas être acheté avec de l’argent réel, mais avec une monnaie intégrée au jeu. Dans Fortnite, ce sont les fameux V-Bucks. Les joueurs peuvent acheter cette monnaie avec de l’argent réel (par carte de crédit) auprès de l’éditeur de jeu. Il n’est à aucun moment question d’argent réel dans le jeu lui-même.

Il s’agit là d’une ruse psychologique: il est plus facile de se séparer d’une monnaie de jeu que d’argent réel. Dans Fortnite, le Battle Pass actuel (chapitre 3, saison 2) coûte 950 V-Bucks, soit environ 10 francs. Grâce à lui, le joueur peut accéder à de nombreux éléments supplémentaires pendant une durée d’environ 2 mois. Les joueurs qui décident d’investir beaucoup de temps dans le jeu peuvent gagner suffisamment de V-Bucks chaque saison pour obtenir gratuitement le Battle Pass de la prochaine saison.  

3. A-t-on nécessairement besoin d’un Battle Pass? 

Non, de nombreux jeux sont en principe «Free-to-Play», donc gratuits. Sans Battle Pass payant, il est toutefois impossible d’accéder à certains contenus supplémentaires, à moins d’attendre un long moment pour pouvoir les débloquer. L’ensemble du système se révèle très complexe et confus chez de nombreux éditeurs de jeux.  

4. Pourquoi le Battle Pass est-il un modèle commercial? 

Développer un jeu de qualité coûte plusieurs millions de francs. Des centaines de développeurs et de concepteurs travaillent souvent pendant plusieurs années pour parvenir à un tel résultat. Dans le modèle commercial traditionnel, ces jeux étaient auparavant vendus à un prix fixe, généralement entre 60 et 120 francs. Grâce au système de Battle Pass, les sociétés de jeux vidéo ont aujourd’hui la possibilité de générer des revenus réguliers pendant plusieurs années avec un seul et même jeu sans déployer trop d’efforts. 

5. Où se trouve le piège? 

La vente d’un Battle Pass rivalise d’ingéniosité et de psychologie. Elle utilise la méthode de la carotte (de nouveaux contenus intéressants) et du bâton (de très longues périodes de jeu sans Battle Pass) en guise d’incitation. C’est également là que se situe le vrai problème, surtout pour les parents. Dans Fortnite, le Battle Pass est découpé en 100 niveaux. Chaque niveau offre une récompense spéciale que les autres joueurs reconnaîtront immédiatement (des armes, des vêtements, des danses, etc.). Il faut jouer environ une heure pour atteindre le niveau supérieur. A cela s’ajoutent des défis quotidiens qui donnent également droit à des récompenses. 

Pour le formuler autrement: les joueurs sont liés au jeu par un système d’incitation sophistiqué. Plus vous passez de temps sur le jeu et revenez régulièrement, plus vous gagnez de récompenses. Cela peut devenir une véritable source de stress. La durée d’un Battle Pass est limitée. Il est donc nécessaire de terminer les quelque 100 niveaux dans un délai imparti. Mais la pression du temps peut être en partie évitée, tout simplement en «achetant» certains niveaux au moyen d’un Battle Pass légèrement plus onéreux. Ainsi, presque tous les fournisseurs offrent la possibilité de réduire la durée du «grind» (les tâches nécessaires, généralement très fastidieuses et ennuyeuses, pour obtenir des récompenses).  

6. Pourquoi les skins sont-ils plus importants que le jeu lui-même? 

Les nouveaux contenus, comme les vêtements, les revêtements d’armes, les armes, les danses, les emotes, etc., ont pris le rôle des vêtements de marque dans le milieu des joueurs. Ils identifient son porteur comme étant spécial. Un joueur de niveau 100 est immédiatement reconnaissable par tous les autres joueurs. Il jouit d’un plus grand prestige que les joueurs par défaut ayant conservé le skin de départ. Le terme «joueur par défaut» est d’ailleurs devenu une insulte prisée, comme «noob» (comprenez «débutant»).  

Fortnite est un jeu de société. Les jeunes se rencontrent dans le jeu, chattent, discutent et jouent. De nouveaux skins, une nouvelle danse ou une arme précieuse apportent une certaine reconnaissance au sein du groupe. C’est un facteur essentiel dans la psychologie des ventes. Un joueur qui ne peut pas accéder à de tels objets, parce qu’il n’a pas le temps ou l’argent, peut devenir l’objet de moqueries, il n’a pas sa place. Le jeu peut même être perçu comme laborieux et épuisant, tout comme le «grind» qui doit être accompli de la manière la plus rapide et la plus efficace possible. 

7. Les parents doivent-ils contribuer à l’achat d’un Battle Pass? 

C’est bien là toute la question. La pression du groupe à laquelle les jeunes sont exposés est une variable importante. Refuser de participer peut, dans certaines circonstances, mener à l’isolement social. Mais si la pression exercée par la fréquence de jeu devient trop importante, le corps et l’esprit peuvent également en pâtir.  

Il est important que les parents sachent ce que font leurs enfants et y participent. Cela signifie donc de s’intéresser aux succès des enfants dans le jeu. Lorsqu’un garçon parle, avec des étoiles plein les yeux, du nouveau skin qu’il a gagné grâce à une partie mémorable, cet enthousiasme doit être pris au sérieux.  

Parallèlement, il est tout aussi important de garder un œil attentif sur les dépenses et le temps passé sur le jeu. En principe, l’utilisation de la carte de crédit ne devrait pas être possible sans le consentement des parents.  

La plupart des éditeurs de jeux ou des fournisseurs d’applications proposent sur leurs plateformes des options permettant de limiter le temps de jeu et de bloquer la carte de crédit à l’aide d’un mot de passe. Celles-ci sont également disponibles sur les ordinateurs et les consoles. En plus de fournir une aide technique, il peut être judicieux pour les parents de discuter des intérêts des éditeurs de jeux avec les jeunes et de regarder ce qui se cache derrière ces ruses psychologiques.  

Un dernier conseil pour finir: la plupart du temps, vos enfants jouent avec des amis d’école et un Battle Pass peut peser lourd dans leur argent de poche. Pourquoi ne pas proposer à votre enfant de signer un  

manifeste V-Bucks? 

«Notre clan n’a pas recours aux V-Bucks, nous ne nous laisserons pas séduire par le scintillement des bannières publicitaires et nous nous engageons à ne pas utiliser d’argent réel pour acheter des V-Bucks. Nous ne sommes peut-être que des «joueurs par défaut», mais chaque compétence que nous possédons est le fruit d’importants efforts. Cette fierté vaut bien plus que n’importe quelle danse.» 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lisez maintenant