Checklist: coût effectif d’un serveur physique
3 min

Quels sont les coûts cachés d’un serveur local?

Qu’est-ce qui est le mieux pour mon entreprise entre une infrastructure informatique dotée d’un serveur local ou une solution cloud? Si vous voulez apporter une réponse vraiment juste cette question, il vous faut connaître les coûts effectifs, y compris les coûts cachés. A l’aide d’une checklist.

Continuer avec une infrastructure locale ou utiliser une solution cloud? Pour répondre à cette question, vous devez d’abord connaître les coûts actuels du serveur local (physique). Un peu comme pour une voiture, il ne suffit pas de connaître le prix d’achat. Vous devez également tenir compte des frais courants tels que le carburant/l’électricité, les assurances, les réparations, l’amortissement, etc.

De tels coûts cachés, qui n’apparaissent pas sous forme de facture dans la comptabilité, sont également générés par les serveurs locaux de l’entreprise. Vous devez connaître ces montants afin d’avoir une vue d’ensemble du coût total, également connu sous le nom de «Total Cost of Ownership» (coût total de la propriété). La checklist suivante vous fournit les principaux facteurs de coûts.

Quels sont les coûts d’un serveur local?

Pour une évaluation aussi complète que possible des coûts effectifs, il vous faut prendre en compte (au moins) les facteurs suivants:

Calculateur TCO: le cloud est-il financierement intéressant?

Notre calculateur gratuit compare en 15 minutes seulement les coûts d’un serveur local et d’une solution cloud, de manière réaliste et personnalisée pour votre PME. Calculez-les dès maintenant et découvrez si le cloud est rentable pour vous.

Acquisition

  • Coûts du matériel et des périphériques (disques durs, écran, supports de sauvegarde, etc.)
  • Licences de logiciels pour le système d’exploitation et les applications

Fonctionnement courant

  • Frais de licence récurrents (abonnement aux logiciels)
  • Coûts de la sauvegarde
  • Amortissements
  • Coûts des prestataires de services informatiques externes (contrat de maintenance, appels au support, interventions sur site, etc.)

Charges de personnel

  • Les pourcentages de temps de travail consacrés par chaque collaborateur(trice) à des tâches informatiques telles que les mises à jour logicielles, la gestion des utilisateurs ou la communication avec le prestataire de services informatiques externe. Ces coûts résultent du salaire brut.

Coûts en cas de panne

  • Les heures de travail perdues chaque année en raison d’une panne de serveur (temps pendant lequel le personnel ne peut pas travailler)
  • Les coûts de récupération en cas de perte de données, par exemple à la suite d’une panne de matériel ou d’une contamination par des virus

Comparer les coûts d’un serveur local et d’un cloud

Ce n’est qu’après avoir obtenu une vue d’ensemble des coûts effectifs de votre infrastructure informatique que vous pourrez faire une comparaison propre avec les dépenses liées à une solution cloud. Le moyen le plus simple d’y parvenir est d’utiliser un calculateur basé sur un modèle de calcul et sur vos données. Vous obtiendrez ainsi un aperçu clair et complet.

Lisez maintenant