Des cartes perforées au cloud
1 min

Des cartes perforées au cloud

Le stockage des données est un sujet qui préoccupe les humains depuis qu’ils enregistrent des informations. Nous passons en revue 125 ans d’histoire et avons compilé pour vous les principaux supports de stockage de l’ère numérique.

Impossible d’imaginer un ordinateur sans écran aujourd’hui. Mais au début de la numérisation, les cartes perforées servaient de support de stockage et la diffusion se faisait directement sur une imprimante matricielle à points. Ce fut le début des supports de stockage modernes, il y a 125 ans. A titre de comparaison: avec les cartes mémoire actuelles, il est possible de stocker des volumes de données qui correspondent à la capacité de 25 milliards de cartes perforées. Retracez avec nous l’histoire des supports de stockage.

La carte perforée représenta une petite révolution dans le domaine des données au début du XXe siècle: le stockage se faisait au moyen d’un code à trous (disposition des trous sur la carte) qui contenait différentes informations. La carte perforée peut ainsi effectivement être considérée comme le premier support de stockage mécanique.
Alors que les cartes perforées étaient encore prédominantes pour les ordinateurs dans les années 60, IBM provoqua une révolution sur le marché des supports de stockage en 1969. Avec la disquette «floppy» de 8 pouces, un tout nouveau support de données était né. Le terme «floppy» faisait d’ailleurs référence au boîtier en plastique souple qui n’a disparu qu’avec la disquette plus compacte de 3,5 pouces.
Rapide, grande capacité et bon marché: le disque dur (HDD) a rapidement remplacé la disquette. Car les avantages sont énormes: les disques durs sont rapides en lecture et en écriture, offrent beaucoup d’espace de stockage (jusqu’à 16 terabyte à l’origine) et conviennent à toutes les stratégies de sauvegarde courantes. Leur durée de vie est de 5 à 10 ans.
Même si le premier CD audio est arrivé sur le marché en 1982, ce n’est qu’en 1989 que le CD a pu s’imposer comme support de données pour les informations. Aujourd’hui, un CD-ROM possède une capacité de stockage d’environ 900 Mo avec une durée de vie de 10 à 100 ans.
En 1996, l’inventeur et homme d’affaires israélien Dov Moran a dévoilé une sorte de Memory Stick qui lui a valu bien des moqueries. Une analyse de marché de l’époque ne donnait aucune chance au stylo mémoire : trop cher, trop encombrant – bref : superflu. Cet appareil ne sera certainement pas mis sur le marché, a-t-on conclu. Cependant, la «clé de stockage» s’est vite révélée être le support de données portable idéal. La carte mémoire SD équipée d’une technologie flash similaire a suivi en 2001. Alors que la capacité de stockage au moment du lancement sur le marché était de 8 Mo, les cartes SD atteignent aujourd’hui une capacité jusqu’à 1 terabyte. Leur durée de vie est d’environ 10 ans.
Le volume de données a augmenté rapidement en parallèle des capacités de stockage. Il suffisait de sept disquettes pour Windows 3.0 qui est sorti en 1990. Windows 10 pèse désormais env. 5 Go. Il aurait donc fallu environ 3500 disquettes. Et les données telles que les applications migrent du réseau local vers le cloud. Le stockage sur le cloud peut être étendu quasi indéfiniment et a une durée de vie quasi infinie.

myCloud – Gratuit et illimité

Avec le stockage en ligne myCloud de Swisscom, vos photos, vidéos et fichiers sont enregistrés sur des serveurs suisses et disponibles pour vous à tout moment et partout. Grâce à la sauvegarde automatique, les photos et vidéos de votre téléphone portable sont constamment sauvegardées en arrière-plan. Conservez une vue d’ensemble claire en organisant vos photos via des albums, des lieux ou des favoris.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 réflexions au sujet de « Des cartes perforées au cloud »

  1. C est quoi cette news toute pourrie ? Le texte est en blanc sur des images blanches… Une image n est pas traduite. Les informations sont pleins d erreurs : par exemple le disque dur ne pouvait pas stocker 16TB à l’origine mais seulement quelques MB. Ensuite, le cd ne peut pas stocker 4.5GB, ça c’est la taille d’un DVD. Enfin bref, cela me donne pas vraiment confiance en Swisscom pour gérer ses données…

    1. Bonjour,
      Nous vous remercions d’avoir lu attentivement l’article et de votre contribution. Il existe aujourd’hui des disques durs pouvant stocker 16 téraoctets. En revanche, le CD-Rom pur a moins d’espace de stockage que 4500 Mo. J’essaie de savoir pourquoi une légende allemande a triché entre-temps.
      Une salutation de la rédaction, Tanja Kammermann
      (J’ai traduit cette réponse par machine)