Les termes du cloud expliqués
7 min

Les termes du cloud expliqués

Le cloud est un mystère pour vous et les termes techniques de ce domaine vous rebutent? Il est grand temps de vous en faire une meilleure idée, car les applications cloud offrent des possibilités et avantages séduisants. Laissez-nous vous expliquer pas à pas cette technologie.

Les applications cloud sont sur toutes les lèvres et évoluent rapidement. En garder une vue d’ensemble est tout un art, et les termes techniques tels que multicloud, on premise ou IaaS peuvent ne pas susciter grand intérêt, de prime abord. Pourtant, le cloud peut faciliter considérablement votre quotidien professionnel et la collaboration dans l’entreprise. Il vaut donc la peine de se pencher plus longuement sur le sujet.

Nous vous expliquons dans ce glossaire interactif les notions élémentaires du domaine. Il est très probable que vous utilisez déjà des applications cloud. On parie? Cliquez sur l’infographie et découvrez quelles données vous enregistrez probablement déjà sur le cloud, et quels types ou modèles existent.

Infrastructure IT

L’infrastructure IT englobe tout ce qui concerne votre environnement électronique – toute votre informatique, ou presque: le matériel (ordinateur, imprimante, téléphone), les composants de réseau (firewall et routeur), les logiciels (systèmes CRM et ERP), les bases de données clients ainsi que les supports de stockage (par ex. disque dur, USB et cloud).

Fermer

Network attached storage (NAS)

Un NAS, ou «serveur d’accès au réseau», est un environnement de stockage connecté à un réseau, c’est-à-dire un groupement de disques durs qui sont connectés à un réseau d’entreprise. Dès qu’un collaborateur se connecte à son profil utilisateur, il a accès aux données sur le NAS. La sécurité et la protection des données relèvent de la pleine responsabilité de l’entreprise.

Fermer

Support de stockage (local) des données

Les supports de stockage local des données sont des supports tels qu’une clé USB, votre espace de stockage sur l’ordinateur ou un disque dur externe (HD), c’est-à-dire tous les supports de stockage directement connectés à votre ordinateur.

Fermer

Cloud

Un cloud se compose d’un stockage et d’une infrastructure en ligne sur lesquels on peut stocker des données ou des environnements système complets. On peut compter parmi les grands avantages du cloud:

  • sa grande évolutivité, c’est-à-dire la possibilité d’augmenter et de réduire l’espace mémoire et la puissance de calcul suivant les besoins et sans trop d’efforts;
  • sa disponibilité et sa fiabilité; on peut accéder au cloud en se connectant de n’importe où et les données sont sauvegardées en toute sécurité;
  • la sécurité de l’investissement: les solutions de cloud fonctionnent par abonnement. Le fournisseur prend en charge la maintenance de l’environnement; plus besoin de gros investissements dans un serveur propre.
Fermer

Services cloud les plus populaires

  • Azure, OneDrive, Sharepoint (Microsoft)
  • MyCloud (Swisscom)
  • Amazon Web Services (Amazon)
  • Google Drive, Gmail (Google)
  • Dropbox (autonome)
  • iCloud (Apple)
  • Salesforce (autonome)
Fermer

Private Cloud

Le Private Cloud est mis en place dans le propre centre de calcul de l’entreprise ou auprès d’un opérateur spécialisé, et il est utilisé par une seule entreprise. Généralement, l’entreprise l’exploite elle-même, et il n’est accessible qu’à des groupes de personnes dédiées. Le Private Cloud respecte des exigences strictes en matière de protection des données ainsi que la réglementation et convient particulièrement aux données sensibles, comme les informations personnelles confidentielles ou les recettes de famille secrètes.

Fermer

Public Cloud

Les services du Public Cloud sont accessibles à tous sur Internet – tous les utilisateurs se partagent l’infrastructure; il suffit d’un accès Internet, d’un identifiant, et c’est parti. On trouve sur le Public Cloud des stockages en ligne connus, comme Dropbox, MyCloud de Swisscom ou Google Drive. Utilisez-vous Gmail, Bluewin ou Office 365 dans votre entreprise? Certes, il ne s’agit pas de stockages sur le cloud à proprement parler, mais ces derniers sont également exploités sur le Public Cloud; voilà qui explique que vous ayez déjà utilisé ce type d’offre cloud.

Fermer

Hybrid Cloud

Comme son nom le laisse entendre, l’Hybrid Cloud est un mélange entre Private et Public Cloud. L’utilisateur passe par un Public Cloud sur lequel est intégré un environnement privé pour les données et les applications sensibles. Cette forme mixte est appréciée des entreprises souhaitant utiliser un cloud privé ou public suivant les besoins.

Fermer

Multicloud

Le multicloud combine les offres de plusieurs fournisseurs; différentes applications SaaS et PaaS communiquent entre elles. Le multicloud est en fait une extension de l’Hybrid Cloud, mais il offre bien plus de possibilités que la forme hybride. Le multicloud est particulièrement pertinent pour les grandes entreprises aux applications diverses et variées.

Fermer

Externalisation

Avant, tout était enregistré sur l’ordinateur, sur un support de données local ou sur le serveur dans la cave. Aujourd’hui, de plus en plus de données sont déplacées vers le cloud. L’externalisation des données et des applications, voire de l’ensemble de l’informatique de l’entreprise, vers un environnement virtuel s’appelle l’outsourcing. Si une entreprise remplace une partie de son informatique par un service proposé par un fournisseur, on parle de Managed Services. Une entreprise peut par exemple recourir aux services d’un fournisseur pour la sauvegarde de données plutôt que d’effectuer le backup elle-même.

Fermer

On premise

On premise est presque l’inverse de l’outsourcing; c’est un autre terme pour «local» ou «inhouse», que l’on rencontre régulièrement dans le jargon informatique. Si votre entreprise a besoin d’un système informatique tel qu’un CRM ou un logiciel de comptabilité, vous pouvez soit l’installer et l’exploiter sur un serveur propre, donc on premise, soit utiliser le logiciel en outsourcing depuis le cloud.

Fermer

Software as a Service (SaaS)

Les applications e-mail d’accès public comme Bluewin ou Gmail, ou des outils comme Salesforce, Trello ou SharePoint Online, sont des exemples typiques de Software as a Service. Le fournisseur met le logiciel à disposition sur le cloud et l’utilisateur y accède par navigateur. Les responsabilités sont généralement partagées comme suit: le fournisseur est responsable de la maintenance, de la disponibilité et des mises à jour, tandis que l’utilisateur – c’est-à-dire l’entreprise – gère elle-même les accès utilisateur et les données enregistrées sur le cloud. La protection des données et des informations relève également de la responsabilité des utilisateurs de SaaS.

Fermer

Platform as a Service (PaaS)

Cette forme de service est principalement utilisée dans le domaine du développement logiciel. Le fournisseur met à disposition une plateforme sécurisée pour le développement d’applications (environnement de développement, code de programmation et banques de données). Pour sa part, le consommateur du service cloud est responsable de la sécurité et de la gestion des contenus exploités sur la plateforme, c’est-à-dire les applications et données.

Fermer

Infrastructure as a Service (IaaS)

Avec le modèle IaaS, le fournisseur de cloud met à disposition un environnement pour différentes applications logicielles, c’est-à-dire un serveur virtuel sur lequel le consommateur fait tourner son système d’exploitation ou ses applications. Le consommateur transfère ses applications sur le cloud et utilise ainsi l’infrastructure du fournisseur. Il gère lui-même les données, accède à ses logiciels sur le cloud et reste responsable de la sécurité des données. Le fournisseur de services protège l’environnement de virtualisation des attaques et en assure la disponibilité. Un exemple: vous transférez votre système Windows depuis vos serveurs locaux vers le cloud de Swisscom et vous utilisez ainsi une Infrastructure as a Service.

Fermer

Le passage au cloud

Comment votre entreprise doit-elle aborder cette partie importante de la transformation numérique? Notre livre blanc vous assiste dans les étapes concrètes de votre passage au cloud.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *