Checklist: utilisation du cloud pour les PME
6 min

Comment les entreprises peuvent profiter de l’externalisation dans le cloud

Au cours des derniers mois, la plupart des entreprises ont goûté aux joies du cloud. Elles ont ainsi pu profiter des avantages des réunions en ligne et du stockage commun de documents. Mais comment aller plus loin? Informations et checklist.

Avec la pandémie, de nombreuses entreprises se sont tournées vers le cloud avec un grand engouement. Le télétravail a rendu les réunions en ligne, le stockage en ligne et les discussions en ligne via le chat pratiquement incontournables du jour au lendemain. Et il est rapidement apparu que ces services cloud n’étaient pas qu’une solution palliative temporaire. Ils garantissent une plus grande efficacité au quotidien, par exemple en matière de communication et de collaboration.

Et tout cela à des prix calculables et sans faire peser une charge supplémentaire sur l’infrastructure informatique de l’entreprise. Les PME sont désormais confrontées, peut-être un peu plus tôt que prévu, à la question de savoir comment continuer cette externalisation vers le cloud. Cet article fournit des suggestions et une checklist.

Infrastructure dans le cloud: quatre variantes d’externalisation

Des offres comme Microsoft 365 font partie des services cloud les plus faciles à utiliser. Les entreprises n’ont pas besoin de s’occuper elles-mêmes de l’infrastructure sous-jacente, mais peuvent facilement déléguer cette tâche au fournisseur. Retombée positive: vous n’avez besoin d’aucun savoir-faire pour la gestion d’une infrastructure de serveurs. Mais ce type de Software as a Service (SaaS) n’est pratiquement que la première étape. Concrètement, il existe quatre façons pour les entreprises d’externaliser leur infrastructure informatique vers le cloud:

Software à partir du cloud

la PME «loue» un logiciel à un prix fixe auprès d’un fournisseur. Les coûts sont généralement calculés en fonction du nombre d’utilisateurs. Cette solution est appelée «Logiciel en tant que service» (Software as a Service – SaaS). Dans sa forme classique, seul un navigateur Web est nécessaire pour l’utiliser, comme la suite bureautique de Google, Google Workspace. Microsoft 365 adopte quant à lui une approche hybride: les applications Office peuvent être utilisées dans le navigateur Web et/ou installées localement sur l’ordinateur.

Managed Services

Certaines parties de l’infrastructure physique, comme le pare-feu ou le backup, migrent vers le cloud et sont gérées par le fournisseur du service cloud.

Serveur virtuel au lieu d’un serveur physique

Le serveur local est déplacé dans le cloud. Le cloud remplace alors le matériel physique (virtualisation). Le système d’exploitation et les applications telles que l’ERP restent en place. Cette forme d’utilisation du cloud est appelée «Infrastructure en tant que service» (Infrastructure as a Service – IaaS). L’assistance peut être fournie par la PME elle-même, le partenaire informatique ou le fournisseur du service cloud.

Externalisation complète dans le cloud

Le prestataire de services d’externalisation prend en charge l’ensemble de l’infrastructure informatique d’une PME: des PC et ordinateurs portables au serveur, en passant par le réseau et la sauvegarde. Tous les composants possibles sont externalisés dans le cloud. La PME achète l’informatique en tant que service à un prix fixe.

Pourtant, une PME ne doit pas exporter toute son infrastructure vers le cloud. Dans la plupart des cas, ces variantes sont combinées. De cette manière, les PC dans vos bureaux peuvent être gérés par une société de services informatiques. Les applications d’entreprise importantes telles que la comptabilité, l’ERP ou la boutique en ligne fonctionnent quant à elles via le serveur virtuel d’un centre de calcul du cloud.

Augmenter l’efficacité, la sécurité et la fiabilité avec le cloud

L’externalisation d’au moins une partie de l’environnement informatique présente des avantages significatifs pour l’exploitation. Concrètement, les PME en tirent profit à quatre niveaux:

Livre blanc: Ce que le cloud apporte à votre PME

Avantages du cloud pour PME

Quel est l’intérêt du cloud? Et comment votre entreprise doit-elle aborder cet élément clé de la transformation numérique? Ce livre blanc présente de manière pratique les avantages des services du cloud pour vos activités quotidiennes et propose des étapes concrètes pour la mise en œuvre.

  • Concentration sur les compétences fondamentales: étant donné que l’effort à fournir pour la gestion de l’environnement informatique diminue ou disparaît complètement, il reste plus de temps à consacrer aux activités centrales.
  • Flexibilité: les données enregistrées dans le cloud sont accessibles de partout: au bureau, sur le poste de télétravail et pendant les déplacements sur le laptop, le smartphone ou la tablette. En outre, le système d’harmonisation des informations est simplifié par le fait que les documents peuvent être partagés facilement.
    L’IaaS (Infrastructure as a Service) présente le grand avantage de permettre d’activer simplement les ressources supplémentaires nécessaires: si votre boutique en ligne doit gagner en performance pour les fêtes de Noël, vous pouvez louer ce service pour une durée limitée. Les nouveaux environnements de serveur, nécessaires pour des tests de nouvelles applications par exemple, sont installés rapidement en quelques clics.
  • Sécurité et fiabilité: une société de services informatiques spécialisée ou un fournisseur de cloud possède les connaissances spécifiques requises pour exploiter l’infrastructure de façon fiable et sûre. Cela fait partie de ses compétences fondamentales. Cela signifie que le risque de pertes de données en raison de problèmes techniques ou de malware diminue, tout comme le taux de défaillance. En outre, il est aussi possible de charger la société de services informatiques de la sauvegarde des données.
  • Mises à jour: dans les applications de cloud, il n’est plus nécessaire d’effectuer de fastidieuses mises à jour logicielles. A la place, c’est l’opérateur qui s’occupe des actualisations courantes, ce qui permet aux collaborateurs de profiter régulièrement des améliorations.

Checklist pour l’externalisation dans le cloud

Malgré toutes les accélérations: le processus d’externalisation plus poussé vers le cloud doit être abordé de manière stratégique et planifié avec soin, si nécessaire en collaboration avec le prestataire de services informatiques. Les questions suivantes facilitent la planification:

  • Où se situe le plus grand avantage, par exemple sous la forme d’un gain de temps, d’une réduction des coûts, d’une amélioration de la sécurité, d’un travail plus efficace?
  • Quels services cloud sont déjà utilisés? Par exemple Microsoft 365, la messagerie électronique, la présence sur le Web ou la boutique en ligne.
  • Les services cloud existants peuvent-ils être étendus? Par exemple, si Microsoft Teams est déjà utilisé, la téléphonie pourrait être intégrée et externalisée vers le cloud.
  • Existe-t-il des domaines de l’infrastructure informatique pour lesquels l’externalisation vers le cloud apporte de grands avantages avec relativement peu d’efforts? La sauvegarde ou le pare-feu constituent de bons exemples.
  • Existe-t-il des applications qui peuvent être remplacées par une variante cloud puisqu’elles doivent de toute façon être supplantées? Ce sont par exemple la saisie du temps de travail, la planification des projets ou la facturation.
  • Quels applications et environnements de serveur peuvent être confiés à une société de services informatiques et quels sont les avantages qui en résultent?
  • Quels processus sont modifiés par ce remaniement? Où est-il nécessaire d’effectuer des ajustements?
  • L’offre du fournisseur de cloud répond-elle aux exigences actuelles et futures, et permet-elle de développer de nouveaux domaines d’activité?
  • Quels secteurs de l’entreprise se prêtent à la numérisation avec des services de cloud? A quel niveau le cloud apporte-t-il un soutien supplémentaire à la PME?
  • Quelle est l’ampleur de la dépendance au fournisseur, et l’accès aux données de l’entreprise reste-t-il toujours garanti?

Version révisée et augmentée d’un article de juillet 2019.

Lisez maintenant