Représentant de la société Cadec, grande gagnante de l’IoT Climate Award de cette année.
7 min

Le développement durable pour les entreprises à petits budgets? C’est faisable.

Très peu d’entreprises suisses peuvent se permettre d’avoir un service exclusivement consacré au développement durable. Toutefois, il est possible d’économiser de nombreuses ressources même avec un petit budget. Comment les PME peuvent-elles réduire leur empreinte carbone? C’est la question que nous avons posée à Res Witschi, Responsable Corporate Responsibility chez Swisscom.

Res Witschi

Res Witschi est délégué à la numérisation durable chez Swisscom et expert en gestion de l’énergie et de l’environnement.

99 % des entreprises suisses sont des PME, des petites et moyennes entreprises comptant moins de 250 employés. Et à près de 87 %, la grande majorité d’entre elles emploient moins de dix personnes. Peu d’entre elles peuvent se permettre d’avoir un service de Corporate Responsibility ou d’investir des millions dans le développement durable. Les petites et moyennes entreprises peuvent toutefois en faire beaucoup pour l’environnement d’après Res Witschi, Responsable Corporate Responsibility chez Swisscom. Et dans cette interview, il nous dévoile déjà quelques conseils concrets pour y parvenir.

Res Witschi, que conseillez-vous aux entreprises qui souhaitent assumer leur responsabilité vis-à-vis de l’environnement, mais qui ne disposent que de peu de temps et d’un petit budget?

C’est d’abord l’expression «Work Smart» qui me vient à l’esprit: quel degré de mobilité est véritablement nécessaire pour faire fonctionner la coopération entre les collaborateurs? Peut-être est-ce suffisant de n’exiger qu’un à deux jours de travail au bureau par semaine et de laisser les collaborateurs effectuer le reste de leurs tâches depuis chez eux. Pendant la crise du coronavirus, de nombreuses entreprises ont pu constater que les allers-retours quotidiens entre le domicile et bureau n’étaient pas forcément nécessaires et que les réunions se faisaient très bien via Internet. Ceci permet d’économiser du temps et de l’énergie, tout en améliorant la qualité de vie.

Réduire la mobilité, voilà qui semble prometteur, mais cela ne fonctionne que pour les emplois de bureau classiques. Que faire si l’on est une PME qui exploite un atelier ou un magasin?

Dans ce cas, on devrait se pencher sur la technique du bâtiment. En effet, outre la mobilité, c’est elle qui représente la plus grosse part du bilan carbone de la Suisse. Quels aménagements réaliser afin d’atteindre une bonne efficacité énergétique? Il n’est pas forcément nécessaire de poser une installation solaire: les technologies IoT modernes, relevant du fameux «Internet des objets», permettent de réaliser d’importantes économies de CO2 avec des moyens relativement simples.

Comment imaginer cela concrètement? Quel est le rapport entre l’«Internet des objets» et la protection de l’environnement?

Les technologies IoT reposent toutes sur un principe de base assez simple: les capteurs d’un appareil mesurent les données qu’un algorithme intelligent traite pour rendre l’appareil plus efficace. Prenons par exemple l’entreprise Cadec (en allemand), qui a remporté cette année le Swisscom IoT Climate Award. Dans cette petite entreprise, les collaborateurs ont mis au point un outil innovant permettant de régler le chauffage à distance. Ceci permet de réduire parfois drastiquement les coûts liés au chauffage. Cadec compte également parmi les fournisseurs de l’initiative MakeHeatSimple de SuisseEnergie et contribue ainsi à ce que les résidences secondaires disposent d’options efficaces pour réduire leur impact sur le climat. Ou Sensile Technologies, qui permet depuis plus de 20 ans une logistique plus écologique grâce au contrôle à distance des réservoirs de gaz et pétrole. Ainsi, ces réservoirs ne sont remplis que lorsqu’ils sont quasiment vides. Ceci permet de réduire considérablement le nombre de trajets.

Cadec et Sensile Technologies ont toutes deux remporté l’IoT Climate Award de cette année. Que vient récompenser ce prix?

Swisscom s’engage depuis plusieurs décennies en faveur d’une économie plus durable. Dans le cadre de notre stratégie de développement durable, nous faisant la promotion d’initiatives allant dans le même sens dans les petites entreprises – entre autres grâce à l’IoT Climate Award (en allemand). Tous nos clients proposant des solutions IoT intéressantes dont l’effet est quantifiable peuvent y participer. Le jury est composé de représentants de myclimate, d’Ericsson et de Swisscom. Les gagnants sont désignés selon différents critères tels que l’innovation, la réduction concrète des émissions de CO2 ou encore l’expérience client.

Les participants à l’IoT Climate Award doivent fournir une preuve de la réduction de l’empreinte carbone. Comment y parvenir?

Certaines formules permettent de calculer les économies de CO2. Si – comme c’est le cas pour Sensile Technologies – l’IoT permet au final de réduire le nombre de camions sur les routes, la consommation de carburant économisée peut être précisément calculée. Si je connais la quantité d’énergie dont un chauffage a besoin en hiver, je sais aussi combien je peux économiser grâce au chauffage ciblé. C’est le cas avec la solution primée de Cadec. Mais aussi avec Avelon (en allemand), l’entreprise qui est arrivée troisième. Leur application permet entre autres d’optimiser les installations de chauffage, d’aération et de refroidissement de Migros.

Quels conseils donneriez-vous aux décisionnaires des PME afin de réduire leurs émissions de CO2?

Premièrement, comme déjà évoqué, Work Smart: remettez votre mobilité en question. Deuxièmement: si la mobilité est véritablement essentielle, comment l’optimiser? Vos collaborateurs pourraient-ils venir au travail en vélo, en transports en commun ou avec une voiture électrique? Pourriez-vous optimiser votre logistique grâce au contrôle à distance d’installations par des capteurs? Troisièmement: une entreprise qui fabrique des produits peut veiller à ce que leur conception soit plus durable. Est-il possible par exemple de réduire les déchets liés à l’emballage, voire de les recycler? Quatrièmement: le bilan énergétique des bâtiments va avoir un fort impact sur les émissions de CO2. Il est par exemple possible d’utiliser des capteurs intelligents qui mesurent et optimisent l’efficacité d’un bâtiment. Et enfin, ayez recours aux dernières technologies, car celles-ci nous aident à utiliser nos ressources principales de manière plus ciblée. Très important: chaque contribution compte pour réussir une bonne transition vers un mode de vie et une économie durables.

IoT Climate Award 2020

Le Swisscom IoT Climate Award (en allemand) vient récompenser des réalisations exceptionnelles de la part d’entreprises ainsi que leur contribution à la protection du climat. Il sert également à motiver le secteur à entreprendre des changements positifs et à veiller à un futur durable.

Dans le cadre des IoT Days 2020, Swisscom a pour la première fois décerné son IoT Climate Award à trois entreprises le 23 janvier 2020. Le jury a attribué la première place à l’entreprise Cadec (en allemand) et à sa solution «TeleButler» (en allemand). Innovante, celle-ci permet de contrôler le chauffage à distance dans les logements de vacances, réduisant ainsi considérablement les émissions de CO2. Son design visuellement accrocheur et sa simplicité d’utilisation ont également su convaincre.

Sensile Technologies, l’entreprise arrivée en deuxième position, est un pionner de l’IoT. Le contrôle à distance des réservoirs de gaz et de pétrole permet depuis 20 ans déjà de rendre la logistique plus écologique. Ainsi, ces réservoirs ne sont remplis que lorsqu’ils sont quasiment vides. Ceci permet de réduire le nombre de trajets vers et depuis les réservoirs de manière drastique.

Avelon (en allemand), arrivée à la troisième place, propose de surveiller et d’optimiser les installations de chauffage, d’aération et de refroidissement. Cette solution contribue à réduire de manière décisive les émissions de CO2 et de la consommation d’électricité dans le bâtiment principal de la Fédération des coopératives Migros à Zurich.

En bref: plus durable en 5 étapes

  1. Work Smart: réduisez votre mobilité au strict minimum.
  2. Des véhicules plus efficaces: pouvez-vous opter pour les transports en commun ou pour des voitures et vélos électriques? Le contrôle des installations à distance permettrait-il d’optimiser la logistique?
  3. Une production plus durable: où peut-on réduire la consommation d’énergie ou les déchets?
  4. Technique du bâtiment: comment la rendre plus durable?
  5. N’ayez plus peur de l’innovation: ayez recours aux dernières technologies IoT, rentables sur le long terme.

Ne manquez plus aucune astuce!

Cet automne, notre nouvelle newsletter pour les clients commerciaux «Business Insights» remplacera le «PME Update». Cela signifie que vous continuerez à recevoir en premier les astuces Office et les nouveautés dans votre boîte de réception.

Inscrivez-vous dès maintenant pour être sûr de recevoir le premier numéro de «Business Insights» à temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lisez maintenant