Dans ce taxi, le siège du conducteur reste vide
5 min

Dans ce taxi, le siège du conducteur reste vide

Lorsque Marty McFly se rend en 2015 dans «Retour vers le futur», des hoverboards et des voitures volantes l’attendent à son arrivée, des prévisions pour lesquelles les auteurs du film se sont légèrement trompés. Aujourd’hui, nous sommes encore loin d’un monde où nous nous déplaçons dans les airs pour aller travailler et où nous flottons au-dessus du sol dans un embouteillage. Mais nous ne serons peut-être bientôt plus obligés de conduire nous-mêmes.

Et c’est au moins tout aussi impressionnant que les véhicules entièrement autonomes soient dépourvus de conducteur. Quelle que soit la situation, la voiture réagit en fonction des données recueillies lors de diverses situations de conduite réelles. Des voitures entièrement autonomes contribueront-elles à améliorer la sécurité? D’après l’Auto Club Europa (ACE), 90 % de tous les accidents sont encore imputables à l’erreur humaine. 

Nous montrons à tous ceux qui oseraient déjà conduire une voiture autonome comment un taxi entièrement autonome de l’Arizona pourrait bien être le signe d’un avenir possible sans conducteur et pourquoi la 5G est un vecteur important de cette innovation. 

Le scanner laser crée une carte tridimensionnelle détaillée des environs.

Pour des courses en taxi sans bavardage

Dans l’Etat américain de l’Arizona, la société Waymo utilise ses voitures robotisées en guise de taxis depuis un certain temps. Ces taxis ont transporté des clients à l’occasion de 100 000 trajets depuis 2017. Jusqu’à maintenant, un être humain était tout de même assis au volant pour contrôler la voiture et assurer la sécurité. L’automatisation est toutefois si performante que cette personne n’a dû intervenir que 0,09 fois tous les 1 500 km environ.

Waymo prévoit déjà des camions et des fourgonnettes entièrement autonomes. 

Il est désormais inutile d’attendre davantage: depuis octobre 2020, les habitants des environs de Phoenix peuvent en effet commander un taxi fantôme via une application. Les portes de la voiture s’ouvrent par Bluetooth. Le client est accueilli par la voix d’un agent d’assistance en direct et par une brève vidéo de sécurité. Lorsqu’il est prêt, le client appuie sur le bouton «Start Ride». Le volant commence alors à tourner tout seul, une opération à laquelle il faut s’habituer. Pendant le trajet, les clients peuvent visualiser une image en 3D des environs et des usagers de la route qui passent sur un écran placé sur le siège avant. Ils peuvent ainsi voir comment la voiture fonctionne grâce à une vue d’ensemble depuis les airs. Il est également possible de parler à tout moment et en direct à un agent d’assistance aux utilisateurs, par exemple pour lui ordonner d’arrêter la voiture. Les clients qui souhaitent juste se détendre peuvent quant à eux écouter de la musique via Google Play. Contre toute attente, ce sont surtout les familles ayant des enfants qui apprécient ce service, d’après Waymo. Tout en conservant la vue d’ensemble, les parents peuvent s’occuper de leurs enfants et boire un café pendant le trajet. 

Sommes-nous prêts pour de telles technologies?

La population suisse est généralement critique à l’égard de la conduite autonome. Selon une enquête menée par l’université de Saint-Gall, moins de la moitié des 2 000 personnes interrogées monteraient à bord d’une voiture entièrement autonome.  

Le grand public accepte donc encore mal les véhicules autonomes et cela ne devrait pas s’arranger de sitôt. Les voitures autonomes ont encore du mal à gérer des obstacles inattendus tels que les feux tricolores cassés ou des incidents liés aux conditions météorologiques, ce qui fait douter les utilisateurs. Pour que les gens s’intéressent aux voitures sans conducteur, les constructeurs automobiles et les prestataires de services de mobilité doivent faire de la sensibilisation et organiser des essais routiers ouverts au public, faute de quoi les gens continueront de se méfier des nouvelles technologies.

Mais le lancement tombe au bon moment. Pendant la pandémie de coronavirus, le service de taxi sans chauffeur pourrait en effet contribuer significativement à protéger la population contre les contaminations. De nombreux groupes d’individus qui étaient désavantagées sur la route jusqu’à présent pourraient profiter de ce service. Les malvoyants ou les personnes âgées résidant dans des quartiers mal desservis par les transports publics pourraient se déplacer de manière plus mobile et flexible grâce à des véhicules entièrement autonomes. 

En route vers l’avenir avec la 5G

A l’avenir, les véhicules pourront non seulement prendre des décisions par eux-mêmes, mais aussi communiquer entre eux. Il en résultera un système de transport en réseau collectif. La 5G joue un rôle important dans ce processus. Le découpage du réseau permet de diviser le réseau radio en niveaux de réseau virtuels. A titre d’exemple, l’un de ces niveaux sera utilisé pour la conduite automatisée. Les notifications relatives à la sécurité passeront ainsi prioritairement sur d’autres services de divertissement utilisés en parallèle et plus rien ne s’opposera à une communication continue. 

La fin des embouteillages grâce aux véhicules entièrement autonomes?

Le projet pilote présenté prouve que les véhicules autonomes constituent un moyen de transport sûr et efficace. Selon une étude de l’institut d’études Prognos, les véhicules autonomes ne commenceront toutefois à circuler progressivement qu’à partir des années 2030, probablement parce qu’une voiture est utilisée pendant 20 ans en moyenne et que les nouvelles technologies ne sont visibles qu’au fur et à mesure. D’ici là, continuons à rêver d’hoverboards et de voitures volantes.

Bereit für die Chancen der vernetzten Welt.

Der digitale Wandel verändert unsere Welt, macht vieles möglich und fordert uns alle auf eine andere Art und Weise. Mit der neuen Webserie «Shift» schauen wir genau hin, um herauszufinden, welchen Einfluss Technologie und Digitalisierung auf unseren Alltag und unsere Gesellschaft haben.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lisez maintenant