«Wau-Effekt»: gérer une start-up en couple
3 min

«Wau-Effekt»: gérer une start-up en couple

Ils sont en couple depuis vingt ans mais partenaires commerciaux depuis novembre 2019: Chantal et Robin Dossenbach dirigent à Schaffhouse la start-up «Wau-Effekt» («L’effet Ouah»), une boutique de produits pour chiens et chats. Quels sont les atouts et les difficultés lorsque l’on fonde une entreprise en couple?

Chantal et Robin Dossenbach: une symbiose si forte que rien ne s’est opposé à l’aventure commune de la création d’une start-up. «Nous sommes totalement complémentaires», affirme Chantal. Elle apporte la touche de créativité et dispose, en tant qu’ancienne vendeuse en commerce spécialisé dans les animaux et gardienne d’animaux, d’une grande expérience avec ces derniers. Son mari Robin, responsable commercial chez un grand concessionnaire automobile, est le marketeur-né, un homme doué de charme et d’un pouvoir de persuasion. Ensemble, ils ont fondé la boutique pour chiens et chats «Wau-Effekt», dans laquelle ils proposent des aliments et accessoires de qualité à un prix équitable. «La durabilité est notre priorité», explique Robin, «Il est important pour nous d’impliquer des fabricants et fournisseurs régionaux, ainsi que d’entretenir des liens étroits avec nos clients.»

Chantal et Robin Dossenbach: un duo qui s’est trouvé sur le plan professionnel comme personnel et garde son harmonie à tout moment. A tout moment? Nous les avons bien observés. Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir!

De la nourriture pour chats aux paniers pour chiens

«Notre entourage a réagi très positivement à notre projet et nous soutient énormément», raconte Chantal. «Nos parents, qui sont maintenant retraités, nous aident de temps en temps lors de la livraison des commandes.» Par ailleurs, le bouche à oreille fonctionne assez bien à Schaffhouse. Les Dossenbach n’ont pas peur que leur projet échoue.

Vers une réussite durable

Ont-ils déjà des projets d’expansion? «Ouvrir une filiale supplémentaire est alléchant, peut-être dans le Weinland zurichois», explique Robin. «Mais il est tout d’abord beaucoup plus important de réussir notre implantation ici, dans la région de Schaffhouse.» Avec beaucoup de passion, un talent commercial, et en compagnie du chien Akon, qui occupe une fonction importante en tant que testeur, ils devraient y arriver.

«Devenir indépendants est toujours courageux»

Monsieur Züger, qu’est-ce qui vous a convaincu chez «Wau-Effekt»?

Les Dossenbach ont un bon projet, ils misent sur des produits durables et répondent ainsi à l’air du temps. Le fait que de nombreux articles, comme les gamelles ou les laisses, soient fabriqués à la main plaide en leur faveur.

Est-ce courageux de monter une boutique indépendante de produits pour chiens et chats?

Manuel Züger est conseiller en start-up chez Swisscom et a suivi la start-up «Wau-Effekt» de Chantal et Robin Dossenbach en 2019, en mettant en œuvre des solutions de télécommunication et d’informatique.

Fonder une start-up est toujours une décision courageuse. Il faut assumer de nombreuses responsabilités et s’exposer à une situation incertaine. Mais pour moi, en tant que conseiller, c’est toujours agréable de voir une start-up surmonter les premiers obstacles et de s’établir.

Pourriez-vous vous imaginer, comme les Dossenbach, fonder une entreprise avec votre partenaire?

Bien sûr, si c’est une bonne idée avec du potentiel, pourquoi pas? Mon conseil serait de ne pas se laisser troubler par les premiers revers et de s’améliorer en permanence. Gérer une entreprise indépendante n’est jamais facile les premières années.

Conseils personnalisés de nos spécialistes StartUp

Vous montez actuellement votre entreprise et vous avez besoin de conseils pour votre solution de communication? Adressez-vous à Manuel Züger et son équipe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lisez maintenant