Interview avec l’expert SDN Florian Waefler

Software Defined Networking SDN

«Nouvelle forme de collaboration entre l’IT et le business grâce au SDN»


Florian Waefler, Head of B2B Offerings chez Swisscom, explique pourquoi les entreprises devraient passer au Software Defined Networking, et quel changement de paradigme le SDN annonce.


Texte: Hansjörg Honegger, Images: Daniel Brühlmann, 8 janvier 2018




Récemment, vous avez dit que bientôt plus rien ne fonctionnerait sans Software Defined Network (SDN). Ne dramatiseriez-vous pas un peu?


Non. C’est justement chez les gros clients de Swisscom que le business change très rapidement. Les processus traditionnels sur le réseau ne sont plus suffisants.



Florian Waefler, Head of B2B Offerings, Swisscom



Auriez-vous un exemple?


Prenons celui d’un de nos clients de Suisse romande qui a un grand nombre de petits points de vente. Il y a tout le temps de nombreux changements: nouvelle ouverture, déménagement, fermeture. Cette très forte dynamique des sites associée à des offres qui changent ne peut pas être maîtrisée avec les processus traditionnels sans un investissement important. La technologie SDN apporte une réponse à cette problématique.


Vous évoquez un gros client avec des processus complexes. Dans ce cas, on comprend le passage au SDN. Pourquoi une entreprise de taille moyenne ou même une petite entreprise devrait passer au SDN?


Ces entreprises profitent également d’une plus grande souplesse et de processus simplifiés. Mais ce n’est qu’une partie des avantages. Notre offre est extrêmement modulable grâce à la technologie SDN. En bref: nous avons une partie Base-Module par site (avec accès), détachée de la partie Service, donc des services qui y sont rattachés (par exemple la mise en réseau de sites, Internet, Security, réseaux locaux sans fil publics, ACU, VoiP, TV, etc.). Le client peut ici combiner les services comme il le souhaite, en prendre plus, en résilier, ce qui est évidemment très efficace. Cette efficacité se retrouve dans toute l’offre SDN. Le client peut organiser son réseau et ses services de manière très flexible grâce au Dashboard, et cela en temps réel.

En tant que fournisseur leader, Swisscom a énormément investi dans le Telco Cloud au niveau mondial et peut ainsi offrir à ses clients des services virtualisés. Notre approche garantit la coexistence parfaite de tous les services, existants et nouveaux. Enterprise Connect permet une adaptation centralisée des fonctions des services réseau en appuyant simplement sur un bouton. Le nouveau service est dans un premier temps mis à disposition des sites en réseau de petite taille.

En savoir plus


«Le principal avantage du SDN est sa souplesse.»


L’argent n’est donc pas la raison principale pour laquelle on passe au SDN?


Exactement. Le principal avantage du SDN est sa souplesse. Par exemple, un nouveau site est rattaché en 3 à 4 jours, un nouveau service en quelques minutes. Avant, cela durait des heures.


Un avantage contestable: la mise en service d’un site dure généralement plusieurs mois. La planification du réseau n’est pas un argument de poids. Donnez-nous d’autres exemples.


Nous avons de nombreux clients qui passent de manière centrale les mises à jour logicielles pour les postes de travail et qui ont donc besoin d’une importante bande passante ce jour-là. L’offre flexible permet au client de précommander pour une date donnée cette bande passante. Il ne la paie que pour le temps nécessaire. Mais peut-être le client souhaite-t-il également intégrer un partenaire externe. Il peut alors procéder au paramétrage correspondant dans le firewall via le Dashboard en quelques minutes seulement.


Cela signifie concrètement que l’administrateur réseau doit travailler bien plus par processus. Il doit savoir quels processus ont quels impacts sur quels réseaux et mettre en œuvre ces connaissances dans des instructions concrètes.


Absolument. Pas uniquement les techniciens réseau, mais le marketing et le business sont aussi impliqués, car ils doivent formuler les exigences.


Cela signifie une collaboration renforcée entre des départements qui n’avaient jusqu’alors pas grand-chose à faire ensemble?


Oui, cela change beaucoup en ce moment. Aujourd’hui, les spécialistes du marketing commandent une application ou un service et le département IT le met en œuvre. On ne demande plus si cela va fonctionner. Cela suppose évidement que les deux groupes collaborent étroitement.





Finalement, on parle d’un changement de paradigme, comment travailler dans et avec un réseau?


C’est exactement cela. Le réseau ainsi que les services deviennent de plus en plus les Enabler des processus business.


Les clients en sont-ils conscients?


Non, ils n’en sont finalement pas tous conscients. Souvent, c’est l’aspect financier qui prime. Mais la plupart des clients remarquent très rapidement que le SDN change bien plus de choses que les simples chiffres du budget.


Mais il est aussi vrai que l’infrastructure réseau est très coûteuse. Un passage au SDN est-il vraiment rentable, sur le seul plan financier?


Voici une question légitime. Mais toute technologie a une fin de vie. C’est alors le moment idéal pour penser à un changement, surtout s’il s’agit du WAN ou LAN et du WiFi. Il faut évidemment étudier précisément si c’est rentable financièrement. Si le client a un département réseau, le TCO (Total Cost of Ownership) doit être pris en considération.


Un client qui souhaite avoir son infrastructure et les services nécessaires via le cloud peut-il renoncer au SDN?


Oui, il le peut. Mais, il est certain que Swisscom coordonnera les offres SDN et les offres cloud. Dans quelques mois déjà, il sera possible d’établir une connexion cloud directement depuis le Dashboard SDN, avec forcément un firewall optionnel entre les deux. Notre solution de réseau est une plaque tournante centrale qui rassemble toutes les plateformes de Swisscom ainsi que celles des autres fournisseurs.





Concrètement: si l’infrastructure réseau atteint sa fin de vie, qu’arrive-t-il au client?


Nous regardons avec le client tout d’abord l’ensemble de l’infrastructure, y compris les coûts cachés, qui doivent également être pris en considération afin d’établir un examen sérieux de la situation.


Quelle est l’envergure d’un tel projet?


Cela dépend si l’on est déjà client chez Swisscom. Grâce à la plaque tournante évoquée précédemment, nos clients peuvent utiliser les services existants ainsi que les nouveaux services en même temps, même si ceux-ci ne se trouvent pas sur le même réseau. Ainsi, il est possible de garantir une migration sur SDN sans problèmes.


La sécurité du réseau est un sujet à l’importance grandissante. Y a-t-il des clients qui craignent de perdre la souveraineté sur leur réseau avec le SDN?


Oui, nous avons déjà eu ce genre de discussion. La question que chaque client doit se poser est la suivante: qu’est-ce qu’il peut faire lui-même mieux que les spécialistes de la sécurité de Swisscom? Nous employons des personnes qui sont très spécialisés et qui ne se préoccupent d’aucun autre sujet. Ce type de personnel est inabordable pour une entreprise en règle générale.



«À l'avenir, les réseaux virtuels seront incontournables.»



Florian Waefler

Head of B2B Offering



Laissez-nous jeter un dernier coup d’œil vers l’avenir: où en sera le SDN dans les 5 prochaines années?


Le SDN est une technologie mûre pour le réseau étendu. Dans le domaine du réseau local, cette technologie n’est pas encore très répandue. Swisscom est, comparé aux entreprises concurrentes sur le plan international, déjà bien avancée. Mais il y a encore de la marge. Les normes SDN pour le réseau local de raccordement sont notamment encore inexistantes. Il est par exemple très compliqué d’associer 2 réseaux SDN s’il y a deux gestionnaires différents.


Quand y aura-t-il une norme?


Cela prendra encore certainement encore deux ou trois ans.


Pourquoi la technologie SDN pour le réseau étendu est-elle plus répandue que celle pour le LAN?


Cela est dû d’une part à ce que traditionnellement, le WAN est une offre de fournisseur. D’autre part, la technologie SDN représentait dès le départ justement dans le domaine du réseau étendu un très fort potentiel d’économies. Aujourd’hui, un client peut exploiter un lien Internet entre deux sites parallèlement au lien coûteux MPLS. Avec le SDN, il décide quelles données passent par telle ou telle connexion. Cette opportunité d’optimisation pousse au développement du SDN pour le WAN.





Newsletter

Abonnez-vous à la newsletter pour suivre les tendances, les actualités de la branche et les benchmarks.





En savoir plus sur ce thème