Ecosystème IoT pour la voiture

Nouveaux services pour B2B et B2C

«autoSense est de facto IoT» 

autoSense a été fondé en mai 2018. Depuis, les affaires liées à la voiture connectée vont bon train. Dans une interview, le directeur Jaap Vossen révèle pourquoi son écosystème autour de la voiture connectée évolue si vite et le rôle joué par l’IoT.

Texte: Tanja Kammermann, Image: Nadja Etter,

Jaap Vossen, avec autoSense, vous n’êtes pas les seuls à connecter les voitures. Qu’est-ce qui fait la particularité de votre modèle commercial?

Deux choses: La première est que nous unissons les univers du B2B (Business to Business) et du B2C (Business to Consumer), car nous avons des offres à la fois pour les entreprises et pour les clients privés. La seconde, et la plus importante, est que nous nous concentrons exclusivement sur la Suisse et que nous élaborons sur place un écosystème national autour de la voiture. Je ne connais personne d’autre qui mette à disposition les données du client final – avec son autorisation – dans un écosystème ouvert.

Amag, Migrol, les autos-écoles et maintenant Zurich Assurance. L’écosystème autour d’autoSense augmente rapidement. Comment avez-vous convaincu les entreprises de travailler avec vous?

Cela dépend fortement du partenaire ou de l’entreprise. Nous avons toujours cherché à identifier les faiblesses du partenaire. Ne connait-il pas sa clientèle? Souhaite-t-il accroître son efficacité? Veut-il fidéliser sa clientèle ou préfère-t-il introduire de nouveaux modèles commerciaux sur le marché? Nous avons ensuite cherché la discussion sur la base des réponses et présenté la plus-value et les avantages d’autoSense.

Tu viens au départ du domaine IoT. Quel est le rôle joué par l’Internet des objets chez autoSense?

Je dois avouer que je ne crois pas aux concepts d’IA, d’ioT ou de Big Data. Pour moi, nous sommes IoT. Nous connectons les véhicules et les objets – cela est de facto IoT. Pour nous, l’Internet des objets est un moyen pour une fin, mais la connectivité est capitale. En effet, nous ne pouvons rien faire sans connectivité et nous disposons même de deux connexions qui fonctionnent en parallèle. La première nous permet de trier constamment toutes les données issues des véhicules. La seconde sert à fournir un hotspot au client dans le véhicule. Faire fonctionner les deux connexions simultanément et indépendamment représente un défi technique majeur.

Quelle est ta fonction préférée chez autoSense?

Nous nous tenons ici dans une station-service Migrol et il s’agit donc de l’application autoSense Fuel, notre nouvelle fonction pour faire le plein. Laisse-moi te montrer.

brightcoveVideo_skipAdTitle
brightcoveVideo_skipAdCountdown
brightcoveVideo_skipAdRest
brightcoveVideo_skipAdForReal

Jaap Vossen, directeur d’autoSense, affirme que «nous sommes IoT» et nous montre avec quelle facilité la nouvelle application pour faire le plein fonctionne.  

Vous avez récemment lancé un nouveau modèle d’assurance automobile. Quel en est l’intérêt?

Nous avons, en collaboration avec l’assureur Dextra, mis sur le marché un modèle d’assurance pour les conducteurs occasionnels. Ce dernière calcule uniquement les kilomètres vraiment parcourus et a été baptisé Flexdrive. L’idée est simple: moins de route, moins de risque, une prime plus basse.


À propos d’autoSense

Fondée en 2018, l’entreprise autoSense s’est rapidement imposée sur le marché suisse comme l’un des principaux acteurs pour la mise en réseau des véhicules intelligents. autoSense est une start-up commune de Swisscom (Suisse) SA et d’AMAG Group SA. Sise à Zurich, elle se concentre sur le développement de services automobiles novateurs pour les personnes privées et les entreprises. L’entreprise utilise une plateforme d’écosystème ouvert et une fonctionnalité Plug & Play. Elle propose des solutions élargies de gestion de flottes, des informations de données centrées sur le conducteur et des services partenaires qui sont constamment développés.  

 

> En savoir plus sur autoSense



Modèles d’affaires basés sur les données

Ce qui s’applique aux voitures est concevable pour tous les types d’appareils et d’objets. Une fois la connexion établie à l’Internet des objets, un accès est créé avec des données jusque là inutilisées. En le combinant habilement avec d’autres composants technologiques comme Cloud, Analytics ou Security ainsi qu’à de nouveaux partenaires d’écosystème, l’utilisation de ces données devient une recette du succès pour des modèles de service inédits et lucratifs et une forte focalisation clients.

 

L’IoT d’entreprise de Swisscom unit différentes techniques d’accès, plateformes et un grand écosystème. Grâce à l’approche modulaire et neutre du point de vue technologique, les clients peuvent facilement mettre des objets IoT en réseau, traiter efficacement des données basées sur l’IoT et faire ainsi avancer leur commerce. Swisscom propose en outre un accès à un écosystème IoT établi et d’autres composants comme des solutions Cloud, Security ou Data Analytics, afin de mener à bien le projet IoT. En tant que pionnière de l’Internet des objets, Swisscom bénéficie de 15 ans d’expérience déjà.

 

> Swisscom Enterprise IoT


Newsletter

Vous souhaitez recevoir régulièrement des articles et Whitepapers passionnants sur des activités TIC actuelles?


En savoir plus sur ce thème