Newsletter Partenaire Login Etat du réseau Contact
Newsletter Partenaire Login Etat du réseau Contact

Le cloud permet la Business Transformation

Enquête: Le cloud dans les entreprises suisses

L’innovation affranchit le cloud

Les entreprises suisses s’appuient de plus en plus sur le cloud - certains secteurs de manière plus assurée, d’autres hésitant encore. Une chose est sûre: les technologies cloud jouent un rôle central dans toute la Business Transformation, même si elles diffèrent d’un secteur à l’autre.

Texte: Christoph Widmer,

Le cloud fait désormais partie intégrante du paysage informatique des entreprises suisses. Telle est la conclusion à laquelle est parvenue MSM Research dans son étude annuelle «Le marché suisse du Cloud Computing». Selon les auteurs de l’étude, la gestion informatique en interne est en train de passer au second plan, les entreprises s’appuyant aujourd’hui principalement sur un mélange de leur propre infrastructure et de cloud privé ou public. Cela se reflète également dans les dépenses informatiques: En 2018, les entreprises suisses ont consacré moins d’argent que l’année précédente à l’informatique exploitée en interne. Au cours de la même période, 5,6 milliards de francs ont été versés à des prestataires de sourcing externes, soit 15% de plus qu’en 2017.

 

Mais pourquoi les entreprises suisses investissent-elles davantage dans le cloud? Qu’attendent-elles en retour des fournisseurs de cloud? Existe-t-il des différences propres au secteur? Swisscom souhaitait en savoir plus et s’est entretenu avec 170 clients sur les opportunités et les défis auxquels ils sont confrontés dans leur passage au cloud.

La sécurité est aujourd’hui un moteur du cloud

Outre celle des délais de commercialisation, la réduction des coûts en est l’un des principaux moteurs: Avec le cloud, les dépenses en matière d’infrastructure informatique physique sont éliminées. Les coûts d’investissement élevés et ponctuels deviennent ainsi des charges d’exploitation flexibles. C’est la raison pour laquelle les personnes interrogées ont également cité les offres SaaS comme facteurs supplémentaires d’incitation au cloud: Le logiciel acheté est généralement payé en fonction de l’utilisation et contribue ainsi à une structure de coûts informatiques calculable avec précision. En raison de la fin de vie imminente de leur propre infrastructure informatique, les entreprises envisagent également de plus en plus les technologies cloud. Cela tient notamment au fait que les fournisseurs correspondants proposent des fonctionnalités supplémentaires: des plateformes IoT aux outils d’analyse en passant par les outils d’analyse et, comme dans le cas de Microsoft Azure, des services de bot.

 

En outre, de nombreuses entreprises reconnaissent les avantages du cloud en termes de sécurité. Un résultat étonnant: «A l’origine, la sécurité informatique était considérée comme un facteur inhibiteur lors de la migration vers le cloud», explique Michael Bänteli, Senior Business Consultant chez Swisscom. «Avec l’augmentation du nombre de cyberattaques, les entreprises se rendent compte qu’elles devront investir des sommes énormes pour atteindre le même niveau de sécurité qu’un fournisseur de services cloud. C’est pourquoi le cloud est désormais particulièrement attrayant pour des raisons de sécurité.»

Exigences: Des délais de commercialisation à «Swissness matters»

Même si ces principaux moteurs se sont démarqués dans l’enquête, certaines entreprises ont répondu différemment. En même temps, elles ont également exprimé des attentes différentes à l’égard du cloud. Quatre profils du secteur sont ressortis de ces différences:

 

  • Entreprises internationales: Les entreprises actives à l’échelle mondiale sont surtout des groupes chimiques, pharmaceutiques et de vente au détail, ainsi que des entreprises des secteurs de la banque et de l’assurance. En tant qu’entreprises actives au niveau international, elles sont plus fortement touchées que les autres par la mutation numérique et sont exposées à une pression concurrentielle particulièrement forte. Elles considèrent comme allant de soi un délai de commercialisation rapide de leurs propres produits et services; c’est pourquoi les technologies de cloud suscitent toujours plus leur intérêt. Certains d’entre elles utilisent déjà des services informatiques globaux tels que les solutions SaaS, mais en même temps, elles disposent d’une infrastructure informatique développée au fil du temps.

  • Entreprises locales: Les administrations publiques ainsi que les secteurs de l’éducation, de la santé et de la construction restent sceptiques à l’égard du cloud, probablement aussi parce que la pression pour innover n’est pas encore forte dans ces secteurs. «Swissness matters» est leur credo, et pas seulement pour des raisons d’ordre réglementaire ou juridique: Les entreprises espèrent également que leur proximité avec le fournisseur leur permettra de lutter rapidement contre les problèmes, en particulier dans le cas des applications critiques.

  • Modernisateurs informatiques: Cette catégorie comprend de plus en plus d’entreprises de détail et de grossistes locaux, ainsi que de banques régionales et de compagnies d’assurance locales. Contrairement à ceux qui opèrent localement, les modernisateurs informatiques sont déjà exposés à une pression concurrentielle plus forte. Ils savent qu’ils doivent numériser leurs modèles informatiques et d’affaires pour rester compétitifs. Dans ce contexte, ils reconnaissent déjà le potentiel du cloud: Les raisons invoquées par les modernisateurs pour justifier la migration vers le cloud sont principalement la réduction des coûts et la fin du cycle de vie de leur propre infrastructure informatique, qui s’est développée au fil du temps.

  • Transformateurs d’affaires: Les transformateurs d’affaires se retrouvent dans tous les profils du secteur. La poursuite du développement de l’entreprise est principalement pilotée par les services commerciaux. Ils reconnaissent la forte pression à l’innovation et s’efforcent avant tout d’atteindre le délai de commercialisation le plus court possible. Les décideurs concernés s’intéressent donc de près au thème du cloud.
Chaque profil de secteur s’efforce de transformer son activité.

Chaque profil de secteur s’efforce de transformer son activité. En la matière, le cloud est devenu incontournable.  

Plaque tournante pour la Business-Transformation

S’agissant des transformateurs d’affaires en particulier, la situation est la suivante: La nécessité d’un changement dans l’entreprise est présente dans tous les profils du secteur même si, à première vue, cela n’en a pas l’air. «Il est dans la nature des choses qu’une administration publique n’ait pas à se transformer aussi rapidement qu’une entreprise productrice, par exemple, qui est exposée à une pression concurrentielle beaucoup plus forte», explique Michael Bänteli. «En conséquence, la transformation prendra plus de temps. Mais le changement doit se faire et se fera aussi chez elle, c’est clair.»

 

La migration vers le cloud joue ici un rôle clé: Elle devient la plaque tournante de la transformation numérique de toute entreprise. Qu’il s’agisse de la Blockchain, de l’IoT, de chatbots ou du Big Data, les fournisseurs correspondants proposent généralement les nouvelles technologies dans le cloud. «Le cloud est uniquement un outil», constate Michael Bänteli. «Dès que l’on commence à transformer son entreprise, on doit comprendre comment la technologie peut contribuer à ce changement. C’est à ce moment-là que l’on se confronte inévitablement au thème du cloud. Cela donne aux entreprises l’avantage technologique dont elles ont besoin pour survivre sur le marché.» Le cloud est donc en train de devenir pour toute entreprise la technologie clé qui rend possible une Business Transformation. De l’administration publique au groupe commercial actif à l’échelle mondiale: Les entreprises sont déjà confrontées aujourd’hui à la question de savoir comment le cloud contribue à l’optimisation de leurs processus commerciaux, voire à la modification de leur modèle d’affaires. Car personne ni aucun secteur ne peut échapper au changement numérique. Et la concurrence ne dort pas.

Newsletter

Vous souhaitez recevoir régulièrement des articles et Whitepapers passionnants sur des activités TIC actuelles?


En savoir plus sur ce thème