Passez à des postes de travail cloud: gérer avec succès des projets de changement

Postes de travail modernes basés sur le cloud

10 facteurs de succès pour la gestion du changement

De plus en plus d’entreprises veulent profiter des postes de travail modernes dans le cloud. Mais comment gérer un changement de cette ampleur? L’expérience de Swisscom le montre: les 10 facteurs suivants sont déterminants pour le succès de la gestion du changement.

Texte: Jörg Rothweiler, 20 juin 2019

La numérisation du monde du travail offre de nombreux avantages, mais, comme tout changement majeur, elle pose aussi des défis. Par-dessus tout, elle met les gens au défi. Cependant, comme il est nettement plus difficile de «trouver un dénominateur commun» que les environnements de bureau, les appareils ou les applications, une gestion efficace du changement requiert beaucoup plus que la simple installation de nouveaux outils. Il importe plutôt de montrer aux collaborateurs pourquoi le concept Work Smart est l’avenir, quels sont les avantages qu’il apporte et, avant tout, comment fonctionne cette façon plus «intelligente» de travailler en tant que telle.

 

Par conséquent, la transition de postes de travail hybrides vers des postes de travail modernes se déroule généralement en plusieurs phases.

 

Si vous prenez en compte pour cela les 10 facteurs de succès suivants pour la gestion du changement, vous pourrez non seulement déclencher cette «cascade de changement», mais surtout la déployer jusqu’au bout – et mener ainsi à bien en toute sécurité des projets de changement importants et radicaux, tels que le passage à des postes de travail en cloud.

1. Sensibiliser

Tout d’abord, vous devez créer une prise de conscience, c’est-à-dire expliquer le «pourquoi». Exposez les raisons du changement prochain, en sensibilisant ainsi les gens à sa nécessité. Si vous y parvenez, vos collaborateurs reconnaîtront le sens général et seront encouragés à développer leur propre disposition face au changement visé.

2. Définir la base

Obtenez des informations claires sur la technologie, l’infrastructure et l’architecture du cloud, avant de commencer. Et ne l’oubliez pas: l’informatique est, avant tout, un moyen de parvenir à ses fins. Elle est bien sûr très importante et en aucun cas insignifiante, mais le changement de mentalité essentiel à un tel changement demande beaucoup d’attention et d’énergie.

3. Communiquer de manière efficace et crédible 

Créer la sensibilisation nécessaire et éveiller la motivation de vouloir faire soi-même partie du changement (Desire), exige une communication de qualité et pénétrante et un Community Management actif. Les supérieurs doivent donner l’exemple et motiver. N’oubliez pas que tout travail de persuasion doit déployer de réels effets, et atteindre vraiment tout le monde. Sinon, il ne sert à rien.

4. Demander l’appui de la direction

Plus le changement est important, et plus la direction doit l’appuyer et l’encourager. Les processus de changement radicaux doivent être accompagnés «du haut vers le bas». Pour ce faire, la direction doit, d’une part, soutenir activement les objectifs souhaités et, d’autre part, s’exercer elle-même activement à la «nouveauté». Faites preuve de compréhension pour ceux qui sont un peu plus lents, mais ne laissez personne derrière vous sur le long chemin du changement.

5. Rester réaliste

Une posture d’attente concrète est importante, mais elle doit être appropriée. Par conséquent, vous devrez formuler clairement ce que le changement prévu doit apporter, mais aussi ce qu’il peut – et ce qu’il ne peut pas – réaliser dans les faits. Les réalistes qui ont des idées claires ont beaucoup plus de chances d’atteindre les objectifs fixés que les utopistes ou les rêveurs idéalistes.

6. Pas à pas

Les grands projets de changement sont traités en différentes phases. Il est juste et important de faire parfois une pause, de regarder en arrière, de réfléchir et d’analyser ce qui a déjà été réalisé. Cela vous permettra de tirer les bonnes conclusions et de tracer la voie à suivre pour les prochaines étapes, sur la base des faits. Par conséquent, migrez d’abord seulement un petit groupe, en éliminant les défis qui se présentent. Impliquez ensuite un groupe plus large, et à nouveau, réfléchissez, analysez et optimisez. Ce n’est que lorsque vous aurez identifié et éliminé toutes les pierres d’achoppement que vous pourrez réaliser finalement la migration à l’échelle de toute l’entreprise.

7. Qualifier les collaborateurs

Fournir l’expertise nécessaire (Ability) sera indispensable à la réussite. Vous devrez informer et instruire tous les collaborateurs pour les nouveaux équipements et méthodes de travail et les former en fonction des besoins. Car qui ne sait pas comment fonctionne le travail moderne, restera frustré, refusera le changement et ralentira le développement. Mais ceux qui maîtrisent les nouvelles méthodes de travail et leurs moyens feront évoluer les choses. Et plus vous aurez de tels «accélérateurs», mieux cela sera.

8. Placer l’humain au premier plan

Placez toujours les utilisateurs, c’est-à-dire les collaborateurs, au centre de vos préoccupations. Vous devrez communiquer les nouveaux moyens et la nouvelle façon de travailler à chaque collaborateur, de manière à ce qu’ils en retirent le plus rapidement possible un avantage sensible. Cet avantage personnel accroîtra l’acceptation de ce qui est nouveau – et augmentera le taux d’adoption. Il est également important à cet égard de tenir compte des besoins et des défis individuels des équipes et des unités d’affaires.

9. Penser et agir de façon critique et ouverte

Chaque changement a ses pierres d’achoppement et réserve parfois des surprises. Il est donc indispensable de s’adresser en toute honnêteté à chacun et de discuter ouvertement des problèmes, tant à l’interne qu’à l’externe. Avec les solutions de cloud hybride, l’opérateur de la solution de cloud public ne fait pas tout. L’utilisateur a également une part de responsabilité. Les deux doivent donc être préparés à des problèmes qui ne peuvent être résolus qu’ensemble. Définissez des interlocuteurs clairs des deux côtés et formulez une procédure d’escalade qui fournira une orientation en cas de problème ou de crise.

10. Soyez patient et restez à l’écoute

Un long souffle et de la persévérance assurent le succès. Le travail d’optimisation débutera une fois la migration terminée. Il est judicieux que vous disposiez pour cela d’un monitoring continu. Ceci indiquera le taux d’adoption dans les domaines respectifs de l’entreprise, avec quelle intensité et sous quelle forme les équipes utilisent les nouveaux outils et les nouvelles méthodes, et où il reste encore des défis à relever. De cette façon, vous pourrez découvrir les points faibles et les défis, les évaluer de manière ciblée et les éliminer de manière durable. Grâce à l’optimisation continue, vous accroîtrez en permanence les avantages pour les utilisateurs – et donc l’acceptation et la motivation au sein de l’entreprise. Votre but ne doit donc pas être d’achever au plus tôt le processus. Votre but doit être de devenir encore meilleur.


Newsletter

Vous souhaitez recevoir régulièrement des articles et Whitepapers passionnants sur des activités TIC actuelles?


En savoir plus sur ce thème