Mainframe as a Service

Mainframe as a Service 

Le mainframe passe dans le cloud

Toute la charge de travail mainframe de Swisscom est désormais dans le Cloud. Mais le chemin aura été difficile. Retour sur un projet de migration historique avec le chef d'équipe Werner Pfäffli.

Texte: Nina Fehr, 16 mai 2019

La mémoire de Werner Pfäffli remonte à loin... jusqu’à l'époque des cartes perforées. Avec plus de 38 ans de service au sein de Swisscom, il a gagné son titre de pilier de notre entreprise. C’est lui qui a accompagné, en tant que responsable de l’équipe Mainframe Base Services, le développement et la transformation de notre environnement host, jusqu’à pouvoir - enfin - en annoncer la réussite le 9 mars dernier.

Walter Pfäffli, ancien responsable de l’équipe Mainframe Base Services, désactive le mainframe après 35 ans d’exploitation.  

Cette migration a constitué un nouveau cap pour Swisscom: l’ensemble des applications et données mainframe critiques de notre entreprise ont en effet pu être transférées dans l’infrastructure Cloud d’entreprise sans que nous ayons eu recompiler les applications ou reformater les données en amont. Avec cette nouvelle solution, Swisscom va pouvoir diviser par deux ses coûts d’exploitation. Les applications critiques migrées – mesurées à 2500 MIPS (millions d'instructions par seconde) installées - assurent la gestion de la facturation, des informations d’adresse et géographiques, ainsi que de l’administration de la direction pour l’ensemble du réseau fixe Swisscom.

Walter Pfäffli, ancien responsable de l’équipe Mainframe Base Services, 35 ans de travail sur les mainframes.

Durée du projet: deux ans et demi... au lieu d’un an prévu initialement

Aussi réjouissant soit-il, ce résultat est le fruit d'un travail de Titan. En 2009 déjà, Swisscom avait prévu d'abandonner son ordinateur central pour le milieu de l’année 2011. Mais les échéances ont toutes été dépassées, sans que rien ne se passe. Cinq années ont passé avant que le thème ne revienne sur la table: en 2016, Swisscom recommençait à réfléchir aux moyens de remplacer ses applications mainframe, tant pour des raisons d’économies que pour pallier le fait que de moins en moins de collaborateurs disposent du savoir-faire nécessaire pour exploiter les environnements host.

 

Swisscom a entamé des échanges avec LzLabs à partir de 2015 afin de trouver des solutions. Au final, le projet aura duré 2,5 ans et aura été émaillé de hauts et de bas, de revers et de petites réussites. «Au tout début, nous doutions vraiment de la possibilité que cela puisse fonctionner», raconte Werner Pfäffli. C’était un projet très exigeant en énergie et en ressources. Mais par chance, il s’est toujours trouvé quelqu’un dans l’équipe pour pousser au bon moment et faire repartir la machine. La confiance dans la solution était extrêmement importante. Malgré cela, une chose est sûre: «Si nous avions su que cela nous prendrait deux ans et demi pour obtenir une solution opérationnelle, le projet n’aurait jamais abouti.» Comme le dit l’adage bien connu... tout vient à point à qui sait attendre!

Nouveauté sur le marché mondial – MaaS pour les clients Swisscom

La nouvelle solution n’est pas seulement une première mondiale pour Swisscom, mais pour tout le marché. En effet, Swisscom est désormais en mesure de proposer une solution à fort potentiel à ses clients: Mainframe-as-a-Service (MaaS). Dans le cadre d’une étude réalisée par Microsoft et LzLabs, 94% des décideurs IT interrogés entre Etats-Unis, Canada, France et Allemagne ont déclaré envisagé de remplacer leurs mainframes. 77% d’entre eux estiment même que leur entreprise aurait dû se lancer dans ce projet depuis longtemps afin de limiter leurs risques tant en termes de pertes de ressources, de coûts élevés et de manque de flexibilité. Une évolution que Werner Pfäffli observera en tant que simple témoin, lui qui a pris il y a peu une retraite bien méritée.

Mainframe depuis le cloud

Swisscom propose aux entreprises de transférer leurs applications mainframe dans son Enterprise Service Cloud (x86). Swisscom agit en tant qu’intégrateur et opérateur, analysant, planifiant et migrant les applications mainframe natives dans le cloud au moyen de quatre modules de transformation et sur la base de solutions Open-Source. Une fois la migration terminée, les clients pourront compter sur une performance et stabilité comparable qu'auparavant, mais avec un système bien plus flexible, économique et moderne.

 

> Pour en savoir plus (PDF, anglais)


Newsletter

Vous souhaitez recevoir régulièrement des articles et Whitepapers passionnants sur des activités TIC actuelles?


En savoir plus sur ce thème