Newsletter Partenaire Login Etat du réseau Contact
Newsletter Partenaire Login Etat du réseau Contact

Construire efficacement avec la 5G et la RV

Plus d’efficacité sur le chantier grâce à la 5G

Comment la 5G améliore la collaboration sur le chantier

La pression des délais et des coûts sont les défis majeurs des projets de construction. Une collaboration étroite et une communication précoce entre les parties impliquées permettent de les relever. Des technologies telles que la RV et la 5G soutiennent cet échange au quotidien, comme le montre la visite effectuée aujourd’hui sur un chantier.

Texte: Andreas Heer, Images: Boris Baldinger,

C’est une journée de travail ordinaire sur le chantier à Herblingen, où Migros Suisse orientale transforme actuellement le plus grand centre commercial du canton de Schaffhouse. On y trouve un conteneur de chantier qui, vu de l’extérieur, a l’air tout à fait banal. A l’intérieur, Ralf Balgar est assis à une table avec trois représentants d’entreprises de construction. Il est responsable, chez Migros Suisse orientale, du réaménagement du Herblinger Markt, qui doit être achevé dans un peu plus d’un an. Voilà un timing ambitieux qui ne peut être respecté que moyennant une collaboration étroite et des échanges intensifs entre toutes les parties impliquées.

 

Les quatre experts discutent activement des prochaines étapes. Le modèle technique de la transformation est projeté sur trois murs. La projection à 270 degrés dans l’«icCUBE» est grandeur nature, de sorte que les quatre personnes ont l’impression de se retrouver au beau milieu du bâtiment prévu, sans porter de lunettes de réalité virtuelle (RV). Ralf Balgar navigue vers la zone dont les quatre experts veulent discuter. Après un bref entretien, les activités prévues pour la journée sont clarifiées. La transformation peut se poursuivre sans malentendus.

Un «jumeau numérique» simplifie la collaboration

Le secteur de la construction est en plein passage au numérique. Des méthodes modernes telles que le Building Information Modeling (BIM) sont utilisées pour créer un jumeau numérique tridimensionnel, qui inclut toutes les installations techniques du bâtiment. Grâce à la projection à 270 degrés dans l’icCUBE, ce modèle devient virtuellement accessible. Ainsi, toutes les personnes présentes dans l’icCUBE ont la même vision de la situation, comme si elles visitaient ensemble le vrai chantier. Ceux qui ne peuvent pas être sur place ont la possibilité d’accéder au modèle via un navigateur web, même sur leur smartphone lorsqu’ils sont en déplacement.

 

Ainsi, les maîtres d’ouvrage et les utilisateurs sont impliqués dès les premières phases du projet de construction. L’expression fréquemment entendue «si j’avais su cela plus tôt» devient superflue car tous les décideurs sont sollicités en temps utile. Cela permet d’économiser du temps et de l’argent. «Cela nous permet d’améliorer la coordination sur le chantier», explique le chef de projet Ralf Balgar, «et d’éviter la prise de mauvaises décisions».

Dans l’icCUBE, les participants sont littéralement plongés dans la réalité virtuelle. (La photo a été prise avant la «situation exceptionnelle»)

Pour le secteur de la construction, cette forme de collaboration «immersive» offre une réelle chance de se réinventer et de pallier les inefficacités du passé. Les problèmes coûteux dus à une planification insuffisante ou à des tolérances non respectées peuvent être identifiés en amont dans le modèle 3D et corrigés. Les ajustements peuvent être contrôlés en vue de leurs conséquences avant leur mise en œuvre. Ainsi, le planificateur du magasin Migros peut échanger avec le spécialiste de l’éclairage avant même le début du chantier afin d’optimiser l’expérience ultérieure des clients. La collaboration immersive place ainsi les personnes au cœur de l’action. Grâce à une meilleure communication, les projets sont mis en œuvre plus rapidement et à moindre coût.

Le réseau doit suivre

Pour permettre ce type de communication, un réseau mobile fiable est indispensable. Contrairement au streaming de films à la maison, par exemple, les données circulent dans toutes les directions dans le cadre d’une collaboration immersive. Le mode full-duplex de la 5G en simplifie l’échange. Et les volumes de données sont importants. Pour décrire intégralement un jumeau numérique, on accumule rapidement plusieurs téraoctets de données. A titre de comparaison: un téraoctet correspond à plus de 300 heures de film en streaming en qualité HD.

 

Le transfert de modèles 3D immersifs dans l’icCUBE nécessite également une connexion rapide avec des temps de latence courts afin que tous les participants voient les mêmes informations en même temps. Et au cours du projet de construction, il faudra peut-être déplacer le conteneur de chantier icCUBE. Une connexion Internet via le réseau de téléphonie mobile simplifie les choses, car il n’est pas nécessaire de poser des câbles. C’est pourquoi une solution FWA (Fixed Wireless Access) a récemment été installée sur le chantier de Herblingen. Ce point d’accès mobile relie l’icCUBE à Internet via le réseau 5G.

Gagner du temps – et de l’humanité

Pour Ralf Balgar, l’icCUBE est avant tout un espace multifonctionnel pour la collaboration interdisciplinaire: «L’icCUBE permet l’échange de savoir-faire entre toutes les parties impliquées et facilite la concertation entre elles tout au long du cycle de vie du projet de construction». Les différents acteurs peuvent mettre en œuvre leurs tâches de manière ciblée. Grâce à l’icCUBE, ils peuvent littéralement se faire une image de la situation.

 

Ce type d’échange d’informations contribue à garantir une mise en œuvre efficace du projet de construction et permet ainsi de relever les principaux défis auxquels est confronté le secteur: la pression des délais et celle des coûts. «Nous gagnons en rapidité et pouvons continuellement planifier des améliorations. Cela augmente également la valeur ajoutée apportée par les entreprises de construction impliquées», souligne Ralf Balgar. Les temps d’attente dus aux travaux correctifs peuvent être éliminés, tout comme la question de savoir qui doit assumer les coûts supplémentaires.

 

L’icCUBE est donc un outil de communication, comme l’explique Ralf Balgar: «Les gens échangent à nouveau plus intensément et, de ce fait, travaillent mieux ensemble». Ceci étant dit, il retourne dans le monde réel du chantier.

Newsletter

Vous souhaitez recevoir régulièrement des articles et Whitepapers passionnants sur des activités TIC actuelles?

> Inscription


L’icCUBE et la collaboration immersive

L’immersion décrit l’effet de «plonger» au cœur d’un monde virtuel: l’environnement artificiel est perçu par les gens de manière à créer une connexion émotionnelle – et parfois physiologique – directe. Jusqu’à présent, on connaissait cet effet surtout grâce aux lunettes de RV.

 

L’«Immersive Collaboration Cube» (icCUBE), développé par la société Inside Reality, offre une immersion de groupe efficace sans lunettes de réalité virtuelle ou autres équipements 3D. Chris Henn, responsable du développement, décrit l’expérience comme de la «RV sans lunettes». Trois ordinateurs équipés de trois projecteurs projettent une image à 270 degrés sur les murs et offrent aux spectateurs le sentiment d’être «en plein dedans», tous ensemble. La connexion 5G permet également une qualité de service (QoS) constante. Sous cette forme, l’icCUBE a été présenté pour la première fois au salon Swissbau 2020 à Bâle en tant que projet de collaboration technique entre Inside Reality et Swisscom.




En savoir plus sur ce thème