Newsletter Partenaire Login Contact
Newsletter Partenaire Login Contact

Analyse systématique des systèmes bancaires de base

Core Banking Radar

SolitX: les Smart Financial Contracts, une approche d’assistance système pour les banques

Avec sa plateforme SolitX, l’éditeur suisse de logiciels Ariadne Business Analytics lance une nouvelle approche de l’assistance système pour les banques sur le marché des systèmes bancaires de base.

 

Le concept de base repose à cet égard sur la numérisation des contrats financiers – les fameux «Smart Financial Contracts». Ce concept permet de reproduire les services bancaires sous forme d’algorithmes avec des instructions claires. C’est-à-dire que les propriétés et modifications au fil du temps sont représentées de manière standardisée. Le concept de base permet en principe de répliquer tous les instruments bancaires. Grâce à une approche API Open Banking, des scénarios d’utilisation portant sur l’ensemble d’une banque ou d’une entreprise peuvent être établis à des fins de numérisation ininterrompue des processus bancaires.

 

L’approche prônée par Ariadne avec son système «SolitX» est analysée dans le présent article de la série Core Banking Radar de Swisscom en collaboration avec le Business Engineering Institute St. Gallen (BEI).

Texte: Werner Gygax / Thomas Zerndt, Images: Zense,

SolitX – Jette les fondements d’un ambitieux projet de standardisation

Les fondateurs d’Ariadne bénéficient de plusieurs dizaines d’années d’expérience du développement et de la distribution de logiciels destinés au secteur financier grâce à un Asset-Liability Management System (ALM) distribué avec succès à l’échelle mondiale.

 

Forts de leur savoir-faire en matière d’analyse des risques propres aux banques et de réplication standardisée des instruments financiers, les fondateurs d’Ariadne ont lancé le projet Open Source ACTUS (Algorithmic Contract Type Unified Standard, cf. www.actusfrf.org) en 2010, en référence à la Loi Dodd Frank, conjointement avec des experts internationaux des marchés financiers et sur la base d’une collaboration académique . Depuis 2016, ACTUS offre une norme algorithmique validée, c’est-à-dire des instructions contraignantes qui peuvent être traitées au format électronique, en tant que fondement compréhensible de l’exécution lisible à la machine des instruments financiers. Sur la base de la taxinomie ACTUS, 32 catégories élémentaires de contrats financiers sont à la base des fameux «Smart Financial Contracts», le noyau de données de SolitX. Au fond, un contrat financier n’est rien de plus qu’un échange de flux de trésorerie convenu au préalable et régi par la loi entre deux contreparties. La détermination des règles algorithmiques repose sur une perspective financière ininterrompue pour chacune des 32 catégories de contrat financier.

 

L’innovation centrale permettant une utilisation cohérente de la norme ACTUS s’appuie sur la constatation suivante: la reproduction et le traitement efficaces et cohérents d’un instrument financier sur l’ensemble de son cycle de vie nécessitent la mise à disposition, à tout moment, des règles algorithmiques spécifiques au contrat, c’est-à-dire de la logique contractuelle, et des différentes données contractuelles.

Concentration sur le Core Banking Core

Au vu de cette constatation, Ariadne concentre sa nouvelle évolution sur les fonctions bancaires qui doivent toujours utiliser l’association de la logique contractuelle ACTUS et des données du contrat aux fins du traitement des contrats financiers. L’éditeur qualifie de «Core Banking Core» cette approche qui est proposée au sein de la gamme de solutions Ariadne avec deux éléments principaux:

 

  • SolitX pour le système de transaction et la comptabilité avec une couche API technique et un DLT (Blockchain) Adapter
  • AnalytX pour tous les types d’analyses de gestion des risques, de simulations, d’ALM ainsi que pour le guidage et la planification commerciale internes aux banques

 

Avec le concept de noyau qui reproduit des contrats financiers indépendamment de la technologie, SolitX se concentre spécifiquement sur la réplication de la partie des produits financiers créatrice de valeur sur leur cycle de vie. Cette indépendance à l’égard de la technologie permet, grâce à l’Adapter, de recourir à la technologie DLT (Blockchain).

 

Contrairement aux autres solutions de système bancaire de base connues, cette approche ne vise pas à unir toutes les fonctions au sein d’une application principale. Elle met plutôt à disposition le traitement des transactions, le Booking Engine, l’analyse intégrale des risques et simulations ainsi que les instruments de planification bancaire et de guidage en tant que fonctions de base. Comme dans le secteur automobile, Ariadne dépend des fournisseurs des différentes composantes et parties de logiciels. Contrairement aux autres solutions de systèmes bancaires de base modernes, Ariadne est un produit suisse et offre la possibilité de traiter les transactions sur titres. Les autres éditeurs de systèmes bancaires de base modernes évitent jusqu’ici ces fonctions car elles s’accompagnent d’une grande complexité.

 

En association avec l’ACTUS Enterprise Data Hub, l’utilisateur a la possibilité d’intégrer plusieurs couches telles que le client ou les flux de trésorerie dans les contrats financiers en cours.

 

Pour toutes les autres fonctions qui peuvent être travaillées sans logique contractuelle sur la base des données du contrat financier, le système a été sciemment conçu de manière ouverte. De telles fonctions, qui accompagnent souvent les systèmes de Core Banking dès leurs origines tels que CRM, Wealth Management, KYC, AML ou Payment doivent être reliées à SolitX via API. La commande et l’exécution des contrats financiers interviennent alors par l’intermédiaire de ces applications reliées.

 

Lorsque, par exemple, un preneur de crédit reçoit initialement des paiements dans le cadre d’une hypothèque et qu’il les rembourse ensuite sur une période déterminée, ces transactions suivent une certaine logique mathématique. Le contrat formalisé et les instructions le concernant sont disponibles dans SolitX jusqu’à sa clôture et les autres systèmes peuvent consulter ces informations.

 

L’approche basée sur les flux de trésorerie permet de représenter les transactions passées et de produire à tout moment les transactions futures escomptées aujourd’hui (paiements d’intérêts, remboursement du principal, fluctuations des taux, etc.) sur la base des règles contractuelles. Ainsi des simulations peuvent-elles être réalisées aussi bien du point de vue du client que de celui du marché. Il est également possible de répliquer des stratégies sur produits, groupes de produits ou domaines d’affaires entiers et de les tester dans différents scénarios de marché.

 

En résumé, le concept architectural de SolitX s’appuie sur:

 

  • Une réplication standardisée de tous les produits financiers dans le Core Banking: l’approche standardisée axée sur les contrats vise à raccourcir le Time to Market au sein du développement. Les produits peuvent être configurés avec efficacité. Cette approche est aussi établie en tant que norme à travers l’entreprise.

  • L’association de la logique contractuelle et des données du contrat: dans le cadre du concept de données ACTUS, l’éditeur se concentre sur les fonctions qui doivent obligatoirement utiliser l’association de logique contractuelle et de données du contrat aux fins du traitement (système de transaction, Booking Engine, solutions de gestion des risques et de simulation, systèmes de planification et de commande).

  • DLT (Blockchain) ready: la logique des contrats financiers technologiquement neutres est compatible avec la reproduction d’une technologie Blockchain. Outre la réplication des produits financiers connus, cette logique devrait aussi pouvoir être appliquée au cryptotrading ou à l’Asset Tokenization. Les avantages suivants peuvent être cités ici à titre d’exemples:

    La continuité du Blockchain assure la sécurité du contrat entre des parties inconnues.

    Grâce à un contrat numérisé et qui s’exécute de manière autonome, les frais de transaction sont réduits.

  • Des principes modulaires: il n’existe pas de lien avec des systèmes propriétaires. Le Front End fait appel à l’architecture des données et aux contrats du noyau basé sur ACTUS via des API. Ainsi les processus commerciaux qui se réfèrent à un contrat financier peuvent-ils être reproduits.

  • Ouverture et interopérabilité: l’architecture de plateforme ouverte avec un concept d’intégration basé sur API permet une configuration spécifique à l’utilisateur et une modularité élevée. Les informations contractuelles sont reproduites dans d’autres applications. Grâce à l’aperçu de tous les contrats, la vue d’ensemble globale sur toutes les affaires bancaires est disponible à tout moment.
Das Grundkonzept von Ariadne basiert auf der Digitalisierung von finanziellen Kontrakten.

Le concept de base d’Ariadne repose sur la numérisation des contrats financiers.

Les processus bancaires peuvent ainsi être reproduits de bout en bout de manière très individualisée. La forme des affaires bancaires peut être adaptée aux souhaits des clients individuels en fonction des événements. De nouveaux services et modèle d’affaires au-delà du secteur financier sont envisageables.

 

Habituellement, les données de base telles que le client, les comptes et le dépôt sont créées dans un système bancaire de base. Les transactions telles que les ordres de paiement ou les achats d’actions, par exemple, sont attribuées au client, au compte et au dépôt. Cette méthode permet d’avoir une vue d’ensemble globale du client et de ses positions. Contrairement aux concepts de système bancaire de base existants, l’approche architecturale d’Ariadne ne se focalise pas sur le client et ses transactions. A l’inverse, les contrats financiers numériques jettent les fondements de la structuration architecturale. Autrement dit, la reproduction contractuelle des besoins de produits individuels du client génère les flux de trésorerie y afférents. Ainsi la réplication standardisée et indépendante du système des produits financiers est-elle possible sur l’ensemble du cycle de vie. La vue globale consolidée du client et de ses positions passe par la composition des transactions qu’il effectue.

Le positionnement d’Ariadne sur le marché

Ariadne est actuellement en contact avec différents prestataires de systèmes CRM, de gestion de portefeuille ou de plateformes API afin de mettre en place un réseau de partenaires stable en Suisse et de faire ainsi de sa gamme de solutions avec SolitX et AnalytX un système bancaire de base global. Le contrat financier standardisé est toujours à la base de tout au sein du Core Banking Core de SolitX. Le concept exige ainsi des compétences d’intégration élevées de la part des partenaires du réseau.

 

Aussi bien à l’international que sur le marché cible de Suisse, Ariadne se concentre avant tout sur des domaines partiels des banques existantes et peut ainsi reprendre, en coopération avec des partenaires, un domaine de fonction entier tel que la reproduction des produits de crédit, par exemple. Grâce à SolitX, la reproduction de produits complexes est rendue possible pour les autres fournisseurs de systèmes bancaires de base modernes qui se focalisent souvent sur le trafic des paiements avant tout. L’apparition des cryptobanques et plateformes est elle aussi dans la ligne de mire. Ces dernières séparent les différentes parties de la chaîne de création de valeur (p. ex. en transmettant des fonds vers les plateformes hypothécaires, en permettant la titrisation sur les plateformes ou la réplication du Peer-to-Peer Lending).

 

En Suisse comme à l’international, de nombreuses opportunités découlent de la création de nouvelles banques, p. ex. lors des créations toutes nouvelles au sein de grandes banques existantes qui veulent faire appel à de nouvelles technologies dans le cadre d’une nouvelle unité distincte sans antécédents informatiques. Ariadne génère ses revenus via un modèle de licence traditionnel ou un modèle SaaS.

Hervorstehende Merkmale von Ariadne.

Principales caractéristiques d’Ariadne.

Premiers domaines d’utilisation de SolitX 

Mobile First Finance, une société indienne de technologie financière prestataire de solutions CRM, de Workflow et KYC, utilise le logiciel SolitX de manière productive. Sa solution composée d’éléments logiciels propres et d’Ariadne permet tout d’abord un Client Onboarding numérique continu et fait ensuite appel à SolitX. Ainsi les clients devraient-ils bénéficier d’un accès aux produits des prestataire de services financiers reliés qui sont structurés au format ACTUS lorsqu’ils utilisent l’application mobile.

 

Actuellement, la solution est mise en œuvre dans le cadre de projets de différentes entreprises:

 

  • Un organisme coopératif de prêt en Inde pour le microfinancement: l’organisation en plusieurs succursales nécessite pour ses produits et clients une solution robuste satisfaisant à la fois des exigences de mobilité pour la clientèle et des exigences de banque de base. SolitX en tant que Core Banking reproduit les produits de microfinancement dans le cadre de contrats, assure la gestion des transactions et soutient une double comptabilité conforme au droit. La solution KYC nécessaire à cet effet est fournie par Mobile First Finance.

  • Un établissement de crédit en tant qu’utilisateur de Mobile First Finance: l’établissement offre des financements de crédit automobile et à la consommation. La structure de sa clientèle nécessite une application mobile entièrement intégrée avec Client Onboarding, solution de CRM-Workflow et fonctions de Core Banking pour les produits proposés.

  • Une coopération en matière de technologie de registre distribué (DLT): les fondateurs d’Ariadne sont actionnaires de la société partenaire atpar AG à Zurich. atpar AG met les contrats ACTUS à disposition, notamment via des variantes diverses de Blockchain. De premiers projets et applications de réplication, d’exécution et d’analyse de Tokenized Krypto Assets ont été lancés.

Comparaison avec les systèmes bancaires de base courants en Suisse

Le Business Engineering Institute St. Gallen et Swisscom Banking ont analysé toutes les solutions bancaires de base courantes dans le cadre du Core Banking Radar. Sur la base de l’approche architecturale de SolitX qui prône une concentration sur la réplication des contrats financiers de tout type, cette comparaison de la couverture fonctionnelle fournit des informations précieuses aux domaines dans lesquels SolitX doit couvrir des fonctions par l’intermédiaire de coopérations.

 

La couverture fonctionnelle est très différente entre aujourd’hui et l’objectif sur 12 mois car le système est encore en phase de construction. Si l’on observe l’horizon temporel, la couverture fonctionnelle se caractérise comme suit:

 

  • Assistance distribution et conseil: comme Ariadne repose sur l’intégration de systèmes externes tels que l’assistance-conseil, l’Online Banking ou le CRM, la forme est ici restreinte. Il n’existe aujourd’hui qu’une possibilité rudimentaire de saisie directe de données. La couverture par les systèmes environnants reliés devrait comprendre les fonctions courantes de la CRM d’ici à 12 mois.

  • Exécution: le système couvre actuellement la fonction fondamentale d’exécution. Elle devrait être nettement élargie au cours des 12 prochains mois.

  • Traitement des transactions (vue de toutes les transactions également): la surveillance et la gestion sont encore peu couvertes à l’heure actuelle. Dans ce domaine aussi, des progrès majeurs devraient être faits au cours des 12 prochains mois. Il convient toutefois de tenir compte de l’approche architecturale concentrée sur les produits. Les vues de postes générales, les légitimations, les rapprochements ou nantissements sont couverts grâce à la logique reposant sur des systèmes environnants. Dans SolitX, les positions sont créées via la vue Flux de trésorerie sur la base des contrats. A cette occasion, les fonctions qui en dépendent et ont accès à toutes les transactions telles que l’analyse du bilan, la gestion des risques, l’ALM ou la planification et simulation d’affaires sont globalement soutenues dans le système partiel AnalytX.

  • Fonctions de support: grâce à l’architecture, les fonctions comptables sont globalement couvertes. A l’avenir aussi, la concentration portera sur la gestion des processus d’affaires et la documentation.

 

Les services bancaires globaux relatifs aux paiements, au courtage et à la négociation ainsi qu’au financement sont eux aussi en cours de développement dans SolitX. Des produits seront surtout mis en œuvre conformément à la norme ACTUS définie. A l’heure actuelle, seules des fonctions de trafic de paiement rudimentaires sont couvertes, ainsi que les cartes de crédit via la logique des contrats. D’ici à 12 mois, les produits courants de négociation/courtage de titres devraient aussi être soutenus sur le plan fonctionnel. Les fonctions de place de marché étendues telles que le Crowdfunding, par exemple, ne sont pas encore prévues. En principe, les 32 catégories de contrats financiers offrent la possibilité de créer des produits propres dans le cadre de ces catégories ou d’associer des produits existants via une paramétrisation dans SolitX.

Hervorstehende Merkmale von Ariadne.

L’offre d’Ariadne par rapport à celle des systèmes déjà examinés.

En ce qui concerne les caractéristiques non fonctionnelles du système, la situation est la suivante:

 

  • Architecture et faisabilité: l’approche ouverte sur le plan architectural avec des types de contrats financiers standardisés en tant que fondement d’une réplication flexible des produits assure une faisabilité efficace et stable. Par exemple, l’indépendance technologique garantit une structuration flexible de la base de données et de l’environnement d’exploitation. En cas de besoin, ces avantages peuvent aussi être obtenus grâce à une technologie de registre distribué (DLT). De même, l’approche fait preuve d’une forte modularité et d’une capacité de paramétrisation élevée. Le système peut être relié au cloud et soutient les modèles d’exploitation basés sur containers.

  • Marché: comme il s’agit d’un produit suisse, l’helvétisation est complète. Il manque toutefois des installations de référence en Suisse, ce qui se traduit dans l’analyse par un manque de profondeur correspondant dans le diagramme.

  • Sécurité: les fonctions et concepts sont encore en cours de développement. Les fondements tels que l’anonymisation des données ou l’Identity Management sont présents.

  • Aspects financiers: le concept architectural de base promet des coûts de développement faibles ainsi que des frais peu élevés pour les clients. Il convient toutefois de constater à cet égard que seule une partie spécifique et relativement petite des fonctions nécessaires d’une banque suisse moyenne est prise en charge par SolitX. L’intégration de différents prestataires est essentielle à la couverture de la fonction de banque globale.

 

Ariadne s’efforce de développer des écosystèmes avec ses partenaires. Ariadne mise sciemment sur le concept d’intégration de systèmes tiers. Les exploitants d’Ariadne couvriront de nombreux thèmes tels que la CRM, la gestion de portefeuille ou la planification financière au moyen de systèmes de tiers.

 

L’intégration de tels systèmes nécessite toutefois une gestion des projets y afférents et le déploiement d’efforts correspondants. Il existe de nombreux domaines fonctionnels qui sont couverts par des systèmes environnants ou des systèmes bancaires de base existants. Ariadne doit être considéré comme un système de cohésion capable d’assurer une gestion et une exécution standardisées continues de contrats plutôt que comme un système bancaire de base autonome. Ainsi, une couverture des fonctions comparable à celle des huit systèmes bancaires de base déjà analysés serait possible.

 

Le respect constant de la norme ACTUS lors de la réplication de produits et groupes de produits complexes constitue un défi potentiel lors de la mise en œuvre et de l’utilisation de SolitX. Les premiers tests en entreprise montrent que cette architecture des données rend l’entreprise performante.

Les Smart Contracts en tant que nouveau concept pour l’Open Banking?

L’Open Banking et les plateformes ouvertes transforment le secteur financier. Les principes de Customer Journey et de numérisation de bout en bout pour le client final oblige les participants à adopter des concepts au-delà des limites de l’entreprise. On entend aujourd’hui partout le terme d’Open Banking, qui correspond à un changement fondamental de mentalité concernant l’assistance système dans le secteur financier.

 

Il a donné naissance à l’idée centrale d’ACTUS selon laquelle l’échange mutuel d’informations et de flux de trésorerie entre les acteurs prend la forme de contrats financiers régis par des règles algorithmiques. Par l’intermédiaire de tels contrats, des transactions peuvent être exécutées via des banques ou d’autres entreprises sur une base centralisée ou décentralisée. Peu importe comment le contrat financier individuel avec ses règles, données et transactions effectuées est connu de chaque acteur sur l’ensemble du cycle de vie. L’analyse, la gestion des risques, la comptabilité, le controlling ou le reporting peuvent s’appuyer sur de telles bases.

 

Les trois scénarios de recours et d’utilisation suivants applicables à l’ensemble d’une entreprise sont théoriquement envisageables dans les domaines de la technologie financière, des banques, des exploitants et des entreprises étrangères au secteur:

Scénario 1: échange de contrats

Les banques et d’autres entreprises participantes utilisent les mêmes contrats et accompagnent le client tout au long d’une Customer Journey commune. Pour les clients, cet accompagnement prend la forme de services individuels.

Scénario 2: cost sharing

Les banques se partagent une plateforme commune qu’elles répliquent sous forme de contrats standardisés pour certaines prestations bancaires sélectionnées.

Scénario 3: modèle de l’appstore

Les entreprises mettent leurs produits à disposition sur une plateforme SolitX commune sur la base des normes constantes d’ACTUS. L’exécution a lieu dans toute l’entreprise. Les prestations d’entreprises individuelles peuvent être mises à disposition en permanence conformément à la Customer Journey.

Conclusion – SolitX avec Smart Contracts est-il un nouveau concept pour la banque de l’avenir?

Pour les banques, l’élaboration d’une stratégie viable pour l’assistance système future est un défi auquel elles sont confrontées. L’ouverture des systèmes est un thème central pour tous les fabricants. Les start-ups et fintechs proposent des solutions dans des domaines toujours plus centralisés du secteur financier. La mise en réseau au sein du secteur en tant que composante d’un nouveau modèle d’affaires est d’ores et déjà un thème important et fait l’objet de discussions sous le terme d’« écosystème ».

 

Pour beaucoup, la solution à ce défi ne consistera très probablement pas à remplacer le système bancaire de base et à lancer une nouvelle vague de projets de migration classiques. Ces projets risqués engloutissent des sommes de plusieurs millions et immobilisent des ressources financières et en personnel qui pourraient aussi être utilisées aux fins d’un développement orienté vers le marché.

 

Le concept de développement de produits au moyen de Smart Contracts indépendants de toute plateforme favorise l’ouverture au sens de l’Open Banking, la modularisation avec une primauté des services et la mise en réseau à travers l’entreprise, conformément aux réflexions sur l’écosystème. Ariadne exploite ces trois phénomènes dans sa solution SolitX. Contrairement aux autres systèmes nouveaux dont les origines sont ancrées dans la banque de détail et donc dans le trafic des paiements, Ariadne couvre d’ores et déjà de vastes services en matière de financement et d’opérations sur titres. Le thème de l’helvétisation ne devrait pas non plus être un obstacle ici car la solution vient de Suisse. De plus, l’approche de SolitX basée sur des partenaires correspond à la tendance actuelle: le système bancaire de base correspond «seulement» à une solution de traitement et de comptabilisation des transactions ou des Smart Contracts pour SolitX. Toutes les autres fonctions telles que l’assistance conseil, la banque en ligne, la CRM ou même la surveillance des transactions sont prises en charge par des systèmes environnants spécialisés.

 

Avec cette approche, Ariadne promet une modernisation axée sur l’avenir de l’assistance système actuelle des banques. Le Core Banking Radar continuera de suivre cette évolution.

Perspectives article 2020 à venir

  • Article vue du client: Besoins futurs d’un support de système du point de vue de la banque dans son ensemble

Ariadne Business Analytics AG

Création: 2015

Siège principal: Zoug

 

Entrepreneurs: Willi Franz Brammertz, Wolfgang Breymann, Nils Bundi, Daniel Imfeld, Shirish Kumar, Jeff Braswell

CEO: Willi Franz Brammertz

Employés: 18 (y compris Hyderabad)

 

Autres sites de développement: Nänikon (ZH), Hyderabad (Inde)

 

Première livraison: AnalytX: 2017, SolitX 2019

Sources du chiffre d’affaires: location du logiciel, conseil

Structure de propriété: SA actionnaires = (tous impliqués)


Business Engineering Institute Saint-Gall

Swisscom et le Business Engineering Institute de Saint-Gall (BEI) entretiennent un partenariat de longue date dans le cadre du centre de compétences «Ecosystems». Celui-ci se penche sur des thèmes tels que les écosystèmes, la numérisation, la transformation, ainsi que des questions sur la conception future du secteur financier. Outre les activités de recherche, le BEI réalise des projets de conception et de mise en œuvre de modèles commerciaux innovants et intersectoriels.

 

> Méthodologie Core Banking Radar




Newsletter

Vous souhaitez recevoir régulièrement des articles et Whitepapers passionnants sur des activités TIC actuelles?


En savoir plus sur ce thème

Core Banking Radar - Workshop d’initiation

Avec le Core Banking Radar, vous obtenez un aperçu des principaux systèmes de noyau bancaire suisses et comprenez leurs caractéristiques, différences et perspectives d’avenir.