Méta navigation

Communiqué de presse

Swisscom gagne le contrat du CERN pour les services de téléphonie mobile

Berne, 21 octobre 2015

Swisscom a déployé un nouveau réseau mobile pour le Centre européen de recherche nucléaire (CERN) à la suite de l’adjudication d’un contrat pluriannuel.

Au cours des années prochaines, Swisscom gérera la transmission vocale et de données mobile pour le CERN à Genève. Le réseau est utilisé par environ 6000 employés du CERN et chercheurs invités. Pendant une période de six mois, Swisscom a mis en place un réseau comprenant 14 antennes extérieures et 46 emplacements intérieurs. Il fournit des services de téléphonie mobile pour le site du CERN, à la surface et dans l’infrastructure souterraine. Les tunnels et halles souterraines – plus de 50 kilomètres – abritent également l’accélérateur de particules le plus grand et le plus puissant du monde, à savoir le Grand collisionneur de hadrons (LHC), avec une circonférence de 27 kilomètres.

 

Puissance d’innovation accélérée

Swisscom et le CERN coopèrent depuis longtemps. En 1992, Swisscom a établi le premier Corporate Mobile Network (CMN) pour le CERN, qui est depuis lors devenu la norme pour les clients entreprise de Swisscom. Aujourd’hui, Swisscom se voit une fois de plus confier un mandat par le CERN pour les services de téléphonie mobile. Christian Petit, Head of Enterprise Customers, affirme : «Pour nous, avoir l’occasion de travailler une nouvelle fois avec le CERN signifie bien davantage que de récupérer un client. Cette collaboration représente un véritable défi et dynamise notre propre capacité d’innovation.»

 

Un environnement exigeant

Le Grand collisionneur de hadrons est l’un des plus longs systèmes de tunnel en Europe avec couverture de communication mobile. La structure circulaire représente un véritable défi physique. Pour garantir une transmission sans interférences, il a fallu prendre des mesures afin de s’assurer que les signaux mobiles multiples et les systèmes de fréquence radio n’interfèrent pas les uns avec les autres. Le CERN s’est donc tourné vers un mélange de technologies consistant en 2G, 3G et 4G, gérées par le réseau Swisscom, et en systèmes de radiocommunication qui sont la propriété du CERN, TETRA et TETRAPOL, pour les communications d’urgence et de sécurité. Le personnel des installations souterraines, qu’il s’agisse de chercheurs ou de collaborateurs de l’exploitation, se fie pour communiquer à la transmission vocale et de données gérée par le réseau Swisscom. Dès lors, l’exigence d’un réseau stable, fiable et hautement disponible est essentielle. Toutefois, la période au cours de laquelle le réseau devait être installé dans les locaux souterrains était très courte. Depuis mars 2015, toute intervention aurait pu retarder le calendrier du redémarrage du LHC. En conséquence, il fallait planifier et autoriser les travaux de manière adéquate. Rodrigo Sierra Moral, gestionnaire du projet du groupe Systèmes de communication du département informatique du CERN : «Nous étions confrontés à un défi technologique et logistique considérable. Cependant, conjointement avec les experts motivés de Swisscom, nous avons réussi à respecter les délais serrés.»

Contact

Swisscom AG
Media Relations
3050 Bern

media@swisscom.com