Méta navigation

Communiqué de presse

Swisscom tient le cap dans un environnement exigeant

Berne, 04 février 2016

Rapport annuel 2015

 

2014

2015

Variation (après correc-tion)

Chiffre d’affaires net (en millions de CHF)

11 703

11 678

-0,2%

(0,7%)

Résultat d’exploitation avant amortissements, EBITDA (en millions de CHF)

4413

4098

-7,1%

(2,3%)

Résultat d’exploitation, EBIT (en millions de CHF)

2322

2012

-13,4%

Bénéfice net (en millions de CHF)

1706

1362

-20,2%

Raccordements Swisscom TV en Suisse (au 31 décembre, en milliers)

1165

1331

14,2%

Raccordements réseau mobile en Suisse (au 31 décembre, en milliers)

6540

6625

1,3%

Chiffre d’affaires lié aux contrats combinés (en millions de CHF)

1921

2234

16,3%

Raccordements à haut débit Fastweb (au 31 décembre, en milliers)

2072

2201

6,2%

Investissements (en millions de CHF)

2436

2409

-1,1%

dont investissements en Suisse (en millions de CHF)

1751

1822

4,1%

Effectifs du groupe (équivalents plein temps au 31 décembre)

21 125

21 637

2,4%

dont collaborateurs en Suisse (équivalents plein temps au 31 décembre)

18 272

18 965

3,8%

 

–   Chiffre d’affaires en baisse de 0,2%, soit 0,7% corrigé des acquisitions et cessions de sociétés et compte tenu de la perte de change
–   EBITDA inférieur de 7,1%, mais augmenté de 2,3% sur une base comparable
–   Baisse des tarifs d’itinérance d’environ CHF 100 millions
–   Importants investissements dans les réseaux haut débit et l’informatique (+4,1% en Suisse)
–   Fastweb accroît son chiffre d’affaires en euros (+2,8%) et son EBITDA (+11,8%)
–   Le Conseil d’administration proposera à l’Assemblée générale le versement d’un dividende inchangé de CHF 22 par action
Pour 2016, Swisscom table sur un chiffre d’affaires de plus de CHF 11,6 milliards, un EBITDA de CHF 4,2 milliards environ et des investissements de plus de CHF 2,3 milliards
La base de coûts doit être réduite de plus de CHF 300 millions d’ici 2020
   

«Les effets de change et une concurrence intensive, couplés à une dynamique des prix renforcée, ont marqué nos activités l’année dernière», observe Urs Schaeppi, CEO de Swisscom. Sur une base comparable, nous avons enregistré une légère augmentation du chiffre d’affaires et du résultat d’exploitation (EBITDA). L’extension de l’infrastructure nationale et l’élaboration de nouvelles offres adaptées aux besoins de nos clients requièrent encore des investissements élevés. Sur le marché italien, Fastweb enregistre une croissance réjouissante de sa clientèle de 6,2%. Suite à la forte pression concurrentielle et des prix, nous nous sommes fixés pour objectif de réduire nos coûts de plus de CHF 300 millions d’ici 2020.»

 

En 2015, le chiffre d’affaires net de Swisscom a reculé de CHF 25 millions par rapport à la même période de l’année précédente, soit 0,2%, pour atteindre CHF 11 678 millions. A taux de change constant, sans tenir compte des acquisitions et cessions de sociétés, le chiffre d’affaires a progressé de CHF 83 millions, soit 0,7%, dont CHF 57 millions imputables aux activités de base en Suisse.

 

EBITDA corrigé en augmentation – Provision supplémentaire de CHF 70 millions pour restructuration

Swisscom a augmenté son résultat d’exploitation corrigé (EBITDA). En raison d’effets exceptionnels, l’EBITDA comptabilisé recule toutefois de 7,1% ou CHF 315 millions à CHF 4098 millions. Cette baisse est due principalement à des provisions liées à une procédure en cours: début octobre 2015, le Tribunal administratif fédéral a confirmé dans son principe la décision de la Commission de la concurrence relative à une accusation de prix abusifs pratiqués jusqu’à fin 2007 pour les services à haut débit, tout en réduisant la sanction à CHF 186 millions. Swisscom a par conséquent provisionné ce montant. Swisscom conteste la sanction et a recouru auprès du Tribunal fédéral. Corrigée de cette provision et d’autres effets exceptionnels tels qu’acquisitions et ventes d’entreprises, provision pour réduction de postes (CHF 70 millions), gains résultant de la vente d’immeubles (CHF 40 millions), charges de prévoyance professionnelle sans incidence sur les liquidités (CHF 60 millions), indemnité versée dans le cadre d’une procédure juridique (CHF 17 millions) et à taux de change constant (CHF 79 millions), la croissance de l’EBITDA est de CHF 103 millions ou 2,3%. La baisse du bénéfice net de CHF 339 millions, soit 20,2%, à CHF 1362 millions, s’explique principalement par les effets exceptionnels.

 

Globalement, les effectifs du groupe ont augmenté de 512 équivalents plein temps, soit 2,4%, pour atteindre 21 637. Sans les acquisitions et cessions d’entreprises, le nombre d’employés a augmenté de 277 postes ou 1,3% au total, du fait de nouveaux services comme les services cloud ou de solutions destinées au secteur de la santé.

 

Investissements accrus dans l’extension du réseau en Suisse

Les investissements à l’échelle du groupe ont diminué de CHF 27 millions, soit 1,1%, à CHF 2409 millions au total. En Suisse, ils ont augmenté de CHF 71 millions, soit 4,1%, à CHF 1822 millions, en raison de l’extension des réseaux haut débit. Fin 2015, Swisscom avait raccordé près de 2,9 millions de logements et de commerces au très haut débit (plus de 50 Mbit/s), dont quelque 2 millions de lignes équipées des toutes dernières technologies à fibre optique. En comparaison internationale, Swisscom occupe ainsi une position de premier plan.

 

L’extension du réseau rapide 4G/LTE se poursuit également. Pour l’heure, 98% des clients Swisscom bénéficient du réseau de communication mobile de la dernière génération. En lançant Advanced Calling, Swisscom a amélioré la qualité vocale et la couverture à l’intérieur des bâtiments l’an passé. En conséquence, le réseau 4G/LTE est beaucoup plus utilisé. Aujourd’hui, 73% de l’ensemble du trafic de données mobile de Swisscom emprunte le réseau 4G/LTE. Fin 2020, Swisscom mettra hors service le réseau 2G, obsolète, de manière à libérer des fréquences pour la future technologie 5G. La poursuite du développement et l’extension du réseau mobile sont rendues nécessaires par la croissance fulgurante du trafic de données mobile: en 2015, les données échangées sur le réseau mobile ont doublé par rapport à la même période en 2014.

 

Par rapport à la même période de l’exercice précédent, le nombre de raccordements mobiles a progressé de 85 000 ou 1,3%, à 6,6 millions. La croissance du trafic de données en itinérance s’est accélérée, suite à la baisse des tarifs. En 2015, le volume a augmenté de 2,4 fois par rapport à l’année passée. Natel infinity plus offre une utilisation sans entrave étendue aux pays de l’Union européenne, avec téléphonie et SMS illimités, ainsi qu’un volume de 1 Go pour le transfert de données 30 jours par an, dans tous les abonnements Natel infinity plus. La baisse de prix liée a atteint près de CHF 100 millions en 2015. En comparaison avec les offres concurrentes incluant l’itinérance, l’offre de Swisscom est bien plus avantageuse.
Fin 2015, Natel infinity plus comptait déjà 909 000 clients.

 

En comparaison annuelle, le nombre de raccordements mobiles Postpaid, offres combinées comprises, a augmenté de 124 000, tandis que celui des raccordements Prepaid diminuait de 39 000. Chez les clients Postpaid, la part des utilisateurs de smartphones est passée de 73% à 76% en l’espace d’un an.

 

Forte croissance de Swisscom TV malgré une concurrence intensive

Malgré la vive concurrence des câblo-opérateurs, le nombre de raccordements Swisscom TV a augmenté de 166 000 ou 14,2%, à 1,33 million en un an; plus de 60% d’entre eux utilisant le service cloud de Swisscom TV 2.0. Le nombre de raccordements à haut débit au réseau fixe (Retail) s’est accru de 68 000 ou 3,6% en un an, à 1,96 million. La croissance des raccordements TV et des raccordements à haut débit a plus que compensé la réduction des raccordements fixes de 149 000 unités. En l’espace d’un an, le nombre d’unités générant un chiffre d’affaires (RGU) s’est accru de 170 000 ou 1,4%, pour atteindre 12,5 millions.

 

La forte demande pour des offres combinées à tarifs forfaitaires s’est poursuivie. Fin 2015, 1,42 million de clients bénéficiaient d’une offre combinée, ce qui représente une augmentation de 207 000, soit 17,1% par rapport à l’année précédente. Les recettes liées aux contrats combinés ont progressé de CHF 313 millions ou 16,3%, à CHF 2234 millions.

 

Entrées de commandes en hausse de 11,5% pour les grandes entreprises

Le secteur, qui regroupe depuis 2014 les activités de télécommunication et informatiques, a augmenté son chiffre d’affaires avec les clients externes de CHF 105 millions par rapport à l’année précédente, soit de 4,5%, à CHF 2449 millions. Corrigé des acquisitions de sociétés, le chiffre d’affaires a reculé de 0,7% en raison de la baisse de volume dans le secteur des projets et de la forte pression sur les prix. Swisscom a acquis des clients commerciaux de renom pour la mise en œuvre de stratégies axées sur le cloud et la numérisation. Les entrées de commandes ont augmenté de 11,5% sur une base comparable.

 

6,2% de clients haut débit en plus pour Fastweb – un bilan 2015 positif

Le chiffre d’affaires de Fastweb, en Italie, a enregistré une hausse de EUR 48 millions, soit 2,8%, à EUR 1736 millions. La clientèle dans le domaine du haut débit a progressé de 129 000 ou 6,2% en l’espace d’un an, pour s’inscrire à 2,20 millions. Le chiffre d’affaires moyen par client haut débit privé a diminué de quelque 3% comparé à l’exercice précédent, en raison de la forte concurrence. La croissance de la clientèle a largement compensé ce fléchissement. Le chiffre d’affaires réalisé avec les clients privés s’est ainsi apprécié de EUR 36 millions, ou 4,8%, à EUR 789 millions par rapport à l’exercice précédent. Le chiffre d’affaires réalisé avec les clients commerciaux a augmenté de EUR 11 millions, ou 1,4%, à EUR 800 millions, tandis que le chiffre d’affaires des activités Wholesale s’est stabilisé à EUR 143 millions.

 

Le résultat sectoriel avant amortissements (EBITDA) s’établit à EUR 576 millions, ce qui représente un accroissement de EUR 61 millions ou 11,8% par rapport à l’exercice précédent. Sans tenir compte d’une indemnité de EUR 15 millions résultant d’une procédure juridique, la hausse de l’EBITDA s’est élevée à EUR 46 millions ou 8,9%. La marge de résultat corrigée a progressé de 1,8% à 32,3%. Les investissements, d’un montant de EUR 541 millions, sont inférieurs de EUR 21 millions ou 3,7% à ceux de l’année précédente. En 2015, Fastweb a réalisé un free cash flow de EUR 77 millions.

 

Perspectives: une année 2016 exigeante – réduction des coûts jusqu’en 2020

Swisscom table pour 2016 sur un chiffre d’affaires net de plus de CHF 11,6 milliards, un EBITDA de CHF 4,2 milliards environ et des investissements de plus de CHF 2,3 milliards. En raison de la forte pression concurrentielle et des prix, Swisscom sans Fastweb devrait dégager un chiffre d’affaires en légère baisse, tandis que celui de Fastweb devrait être en légère hausse. Corrigé des provisions constituées en 2015 en lien avec une procédure pour des services à haut débit et une réduction de postes, Swisscom sans Fastweb s’attend à une baisse de CHF 200 millions environ de l’EBITDA. Outre un recul du chiffre d’affaires imputable aux prix, on table principalement sur des coûts d’itinérance plus élevés. L’EBITDA sera influencé positivement par des économies de coûts de CHF 50 millions environ et par la croissance de Fastweb. Une légère diminution des investissements en Suisse (un peu plus de CHF 1,7 milliard) entraînera une baisse globale des investissements de plus de CHF 2,3 milliards. Si les objectifs sont atteints, Swisscom envisage de proposer à l’Assemblée générale 2017 le versement d’un dividende inchangé de CHF 22 par action au titre de l’exercice 2016.

 

En 2016 également, Swisscom opère sur un marché très disputé, marqué par de profondes mutations et une forte concurrence, à laquelle s’ajoute encore une pression non moindre sur les prix. Swisscom s’est donné pour objectif de réduire la base de coûts de plus de CHF 300 millions entre 2015 et 2020. Les restructurations, les suppressions de postes, l’optimisation des processus et le passage à la technologie tout IP, mis en œuvre au 1er janvier 2016, doivent nous permettre d’y parvenir. Des moyens seront donc débloqués pour poursuivre nos investissements dans les infrastructures et les nouveaux secteurs d’activité et exploiter de façon ciblée les opportunités de la numérisation.

 

Réduction des sites de centre d’appel de quatorze à huit

D’ici fin 2016, Swisscom réduira à huit le nombre de sites de centre d’appel destinés aux clients, actuellement répartis sur quatorze sites. Les collaborateurs des sites de Zurich, Berne, Bâle, Genève, Lucerne et Rapperswil seront concentrés sur les huit sites restants de Lausanne, Neuchâtel, Bienne, Olten, Sion, Saint-Gall, Coire et Bellinzone. Le personnel des sites d’Olten, de Saint-Gall et de Bienne sera parfois plus que doublé. Au vu du trajet entre le domicile et le lieu de travail, le transfert sur un nouveau site peut raisonnablement être exigé pour la majeure partie des collaborateurs.

 

Pour augmenter la flexibilité et mieux répondre aux pics de charge, Swisscom va intensifier la collaboration avec les entreprises partenaires des centres d’appel en Suisse. A l’avenir, les activités ne faisant pas partie du métier de base et dont les contenus sont moins complexes seront prises en charge par les partenaires. Swisscom continuera d’assurer les prestations de centre d’appel depuis la Suisse, l’objectif de ces mesures étant de proposer, comme jusqu’ici, le meilleur service à la clientèle de la branche.

 

Changement structurel pour les postes de travail

La mutation de l’activité modifie depuis de nombreuses années l’offre d’emploi de l’entreprise: des postes partiellement supprimés dans des secteurs traditionnels sont remplacés par d’autres dans des domaines nouveaux et innovants. Dans le courant de l’année, Swisscom va créer jusqu’à 500 postes dans des secteurs de croissance en Suisse, tout en réduisant de plusieurs centaines le nombre de postes notamment dans les divisions d’assistance.

 

Les collaborateurs concernés bénéficieront d’un bon plan social. Ce plan comprend des prestations supérieures à la moyenne suisse et prend en compte la situation personnelle des collaborateurs concernés. Swisscom part du principe que dans le courant de l’année, environ 700 collaborateurs bénéficieront du plan social suite aux suppressions de postes, notamment dans les divisions d’assistance. Les coûts liés au plan social grèvent le compte de profits et pertes du bilan 2015 de Swisscom d’un montant unique de CHF 70 millions. Dans l’ensemble, Swisscom prévoit fin 2016 une légère baisse des effectifs en Suisse par rapport à l’année précédente.

 

Proposition de versement d’un dividende inchangé – changement au sein du Conseil d’administration

L’Assemblée générale du 6 avril 2016 se verra proposer le versement d’un dividende ordinaire inchangé de CHF 22 par action. Le mandat d’un an de tous les membres du Conseil d’administration arrivera à échéance lors de l’Assemblée générale. Torsten Kreindl et les deux représentants du personnel Michel Gobet et Hugo Gerber quitteront le Conseil d’administration à cette date. Le président et l’ensemble des autres membres du Conseil d’administration se représentent pour un nouveau mandat. Le Conseil d’administration remercie les membres sortants pour leur engagement de longue date pour Swisscom. 

 

Pour la nouvelle élection, le Conseil d’administration propose Valérie Berset Bircher et Alain Carrupt comme représentants du personnel ainsi que Roland Abt. Valérie Berset Bircher (1976), docteur en droit, Suissesse, est depuis 2007 cheffe suppléante de la section Affaires internationales du travail du Secrétariat d’Etat à l’économie (SECO) à Berne. Alain Carrupt (1955), Suisse, est depuis 2014 président du syndicat syndicom. Il se démettra de ce mandat en février. Roland Abt (1957), docteur en économie, Suisse, est depuis 2004 directeur financier et membre de la direction du Groupe Georg Fischer.

 

A la place de Torsten Kreindl, le Conseil d’administration propose d’élire le membre actuel, Frank Esser, au comité Rémunération.

 

Le rapport de gestion détaillé peut être consulté à l’adresse:

www.swisscom.com/rapport2015

 

Autres documents:

http://www.swisscom.ch/ir

 

 

 

Disclaimer

This communication contains statements that constitute "forward-looking statements". In this communication, such forward-looking statements include, without limitation, statements relating to our financial condition, results of operations and business and certain of our strategic plans and objectives.

 

Because these forward-looking statements are subject to risks and uncertainties, actual future results may differ materially from those expressed in or implied by the statements. Many of these risks and uncertainties relate to factors which are beyond Swisscom’s ability to control or estimate precisely, such as future market conditions, currency fluctuations, the behaviour of other market participants, the actions of governmental regulators and other risk factors detailed in Swisscom’s and Fastweb’s past and future filings and reports, including those filed with the U.S. Securities and Exchange Commission and in past and future filings, press releases, reports and other information posted on Swisscom Group Companies’ websites.

 

Readers are cautioned not to put undue reliance on forward-looking statements, which speak only of the date of this communication.

 

Swisscom disclaims any intention or obligation to update and revise any forward-looking statements, whether as a result of new information, future events or otherwise.

Contact

Swisscom AG
Media Relations
3050 Bern

media@swisscom.com