Suivre Swisscom S’abonner aux infos Réseau & Problèmes Contact
Suivre Swisscom S’abonner aux infos Réseau & Problèmes Contact
Adaptive Antenne
Les antennes adaptatives

Techniquement «solide» – et sûre comme jamais

Les antennes adaptatives utilisent de manière très efficace le bien rare qu’est la puissance d’émission – lorsqu’elles peuvent être exploitées telle que leur développeur l’a prévu. Et c’est désormais aussi possible en Suisse. L’aide à l’exécution longtemps attendue de l’Office fédéral de l’environnement (OFEV) en constitue la base. Elle donne une vision claire et tient compte des intérêts de protection et d’utilisation de l’économie et de la société.
Jürg Studerus
Jürg Studerus, dirige le programme communication mobile et société.
03 mars 2021

Depuis l’attribution des fréquences et la mise en service des premières antennes 5G, des questions restaient ouvertes en matière d’évaluation des nouvelles antennes adaptatives. Pour de nombreuses communes et cantons, elles ont servi d’argument pour retarder des demandes de permis de construire en suspens ou repousser la décision jusqu’à ce que l’aide à l’exécution de l’OFEV soit disponible. Elle est désormais là et donne des directives claires.

Les antennes adaptatives réduisent les immissions

Différents facteurs de correction ont été établis (en fonction de la configuration de l’antenne). Ils doivent assurer que les antennes adaptatives ne soient pas évaluées plus sévèrement que les antennes utilisées auparavant. Les facteurs de correction tiennent compte du fait que l’exploitation adaptative des antennes de communication mobile réduit en moyenne notablement les immissions. La raison: les antennes adaptatives n’émettent les signaux que là où ils sont utilisés par un terminal et non pas simplement de manière générale sur l’ensemble du domaine d’approvisionnement. Une limitation de puissance automatique assure que la puissance moyenne sur six minutes soit toujours inférieure à la puissance d’émission autorisée.

Evaluation des experts 

Nous avons voulu entendre de la bouche d’Andreas Müller, responsable des champs électromagnétiques (EMF) & NISV Compliance, ce que la directive de l’OFEV apporte et comment les antennes adaptatives pourront être exploitées à l’avenir.

Portrait Andreas Müller

Valeurs limites, autorisations, immissions: le pain quotidien d’Andreas Müller.

Andreas Müller, qu’apporte l’aide à l’exécution concrètement?

Andreas Müller: L’aide à l’exécution pour les antennes adaptatives comporte d’une part une solution technique solide du fait qu’un facteur de correction pour la détermination proche de la réalité de la puissance d’émission d’une antenne peut être pris en compte. Les autorités peuvent désormais évaluer les antennes adaptatives de manière correcte. D’autre part, la nouvelle réglementation prescrit des procédures administratives qui augmentent la charge de travail. Mais soulignons le plus important: nous pouvons désormais travailler à l’extension rapide du standard de communication mobile actuel. Car l’effet de ciseau entre la demande toujours plus élevée des utilisatrices et utilisateurs et l’extension réelle du réseau s’élargit de jour en jour. Et pour cause, les clientes et clients utilisent aujourd’hui cent fois plus de données qu’il y a encore dix ans.

Que signifie la solution en pratique?

Les antennes adaptatives devaient auparavant être évaluées de la même manière que les antennes conventionnelles, selon une approche «worst case». La puissance délivrée était en l’occurrence calculée conjointement dans toutes les directions, donc dans les plus mauvaises conditions possibles. Un tel état de fonctionnement des antennes adaptatives ne peut toutefois jamais apparaître. Pas en théorie et d’autant moins en pratique. En d’autres termes: les immissions des antennes adaptatives ont été notablement surévaluées et par conséquent leur potentiel fortement restreint.

 

Un facteur de correction – entre 1 et 10 selon le type d’antenne – peut désormais être pris en compte pour la détermination des immissions. Une évaluation plus proche de la réalité est désormais possible. Les antennes ne peuvent être exploitées de manière efficace que dans ces conditions, à savoir tel que prévu par les développeurs.

 

Un logiciel de régulation assure que, pour des scénarios extrêmes (p. ex. lorsqu’une seule personne télécharge d’immenses fichiers) durant un créneau de six minutes, l’utilisateur ne soit jamais exposé au-delà de la valeur limite applicable. De courts pics d’immissions dépassant la valeur de précaution suisse – la Suisse applique comme chacun le sait des limites dix fois plus strictes que la plupart des autres des pays du monde – sont possibles. Ils se situent toutefois toujours bien en dessous des valeurs seuils recommandées par l’OMS.

 

La nouvelle réglementation a pour conséquence le fait que les antennes adaptatives seront évaluées avec une sévérité semblable à celle des antennes conventionnelles. Le fonctionnement correct est par ailleurs assuré pour toutes les antennes par un système d’assurance qualité certifié.

 

Die Neuregelung bewirkt, dass adaptive Antennen nun in etwa gleich streng bewertet werden, wie dies bislang für konventionelle Antennen der Fall war. Die korrekte Funktionsweise wird zudem wie bei allen Antennen mittels eines zertifizierten Qualitätssicherungssystems sichergestellt.  

Les valeurs de précaution suisses ont-elles donc été adoucies?

Le niveau de protection actuel n’est pas affaibli par l’introduction des facteurs de correction et la valeur de précaution reste identique. Rien ne change en ce qui concerne les valeurs limites et le niveau de précaution. Il est en outre réjouissant qu’il soit clairement établi que la directive de mesure de l'Institut fédéral de métrologie (METAS) doit être utilisée.

Les blocages politiques seront-ils résolus par l’aide à l’exécution désormais publiée?

Avec l’aide à l’exécution pour les antennes adaptatives désormais publiée, c’est enfin la dernière pièce du puzzle de l’exécution dans les règles et sans faille de l’autorisation, de la construction et de l’exploitation d’installations de communication mobile de la nouvelle génération, ce qui fera définitivement apparaître les retards et les blocages comme de simples excuses. Pour ma part, je m’attends clairement à ce que les blocages se résolvent petit à petit suite à la réglementation récemment publiée.

Voici comment une antenne adaptative fonctionne

Les antennes adaptatives ont pour avantage le fait que les signaux ne sont pas émis strictement sur l’ensemble du territoire à desservir comme le font les antennes conventionnelles (ou statiques) mais que les données sont émises de manière ciblée vers un terminal. Notoirement moins de signaux sont ainsi émis dans tous les autres secteurs. Cela augmente d’une part la qualité du signal de l’utilisateur concerné qui souhaite transmettre des données et diminue d’autre part l’exposition des personnes qui n’utilisent pas leur smartphone au même moment. Le bien rare que sont les fréquences et la puissance d’émission est ainsi utilisé de manière plus efficace.

Dernières nouvelles de Swisscom

S'abonner à la Newsletter


Contactez-nous

Adresse

Swisscom
Media Relations
Alte Tiefenaustrasse 6
3048 Worblaufen

Adresse postale:
case postale, CH-3050 Berne
Suisse

Contact

Tél. +41 58 221 98 04
Fax +41 58 221 81 53
media@swisscom.com

Autres contacts