Suivre Swisscom S’abonner aux infos Réseau & Problèmes Contact
Suivre Swisscom S’abonner aux infos Réseau & Problèmes Contact
Tuyaux en métal avec instruments de mesure
IoT Climate Award

Une vanne intelligente fixée aux tuyaux de chauffage réduit les émissions de CO2

Nos chauffages fournissent souvent plus d’énergie que nécessaire à notre insu. L’entreprise suisse BELIMO pallie ce problème à l’aide de la technologie IoT.
Res Witschi
Res Witschi, Délégué à la numérisation durable
12 août 2021

En hiver, pour ne pas avoir froid, nous réchauffons nos habitations. Le chauffage au mazout étant toutefois encore prédominant en Suisse, chaque degré gagné dans une pièce nuit à l’environnement par l’effet du CO2 émis. Il reste donc beaucoup à faire en matière d’efficience des systèmes de chauffage. Un enjeu dont BELIMO a bien conscience, et pour preuve: cette année, l’entreprise a remporté la deuxième place du IoT Climate Award décerné par Swisscom.

Principe de fonctionnement du chauffage

L’entreprise, basée à Hinwil (ZH), mise sur l’«Internet des objets» (IoT) pour réduire, à température égale, la consommation d’énergie des bâtiments. Avant toute chose, il s’agit de comprendre le principe du chauffage: une source d’énergie (aujourd’hui encore principalement le mazout) réchauffe de l’eau, laquelle est acheminée via les tuyaux de chauffage du bâtiment depuis la cave vers les radiateurs des pièces, eux-mêmes équipés d’une vanne permettant le réglage de la température. Jusque-là, rien de nouveau. Mais c’est ici que la solution BELIMO entre en jeu: «Le débit souhaité pour le pompage de l’eau vers les chauffages doit correspondre aux besoins réels de chaque étage. Nous avons donc mis au point une vanne de régulation permettant l’ajustement du débit selon les besoins, même en charge partielle», explique Daniel Senn, Business Development Manager de BELIMO. L’équilibrage hydraulique dynamique, pourtant d’une grande pertinence, est loin d’être la norme: «L’équilibrage hydraulique statique est systématiquement pensé pour une charge totale de 100%, un cas de figure quasi inexistant dans la pratique», poursuit Rony Riedo, directeur des ventes en Suisse.

31 055 tonnes de CO2 économisées

Le débit de l’eau doit également être optimisé. Dans les faits, l’équilibrage évoqué plus haut devrait être effectué une nouvelle fois à chaque nouveau réglage de la température. C’est précisément ce dont la vanne BELIMO Energy Valve™ se charge, qui plus est de manière automatisée. Daniel Senn explique: «Notre vanne mesure les écarts de température dans l’eau de chauffage. Elle détecte ceux qui sont trop faibles et effectue les réglages nécessaires pour y remédier.» La solution a déjà permis d’économiser 31 055 tonnes de CO2 à travers le monde depuis 2012. Mais son potentiel d’action est bien plus vaste, les bâtiments étant à l’origine d’environ 40% des émissions de CO2 à travers le monde.

 

Et l’IoT, dans tout ça? «À l’heure actuelle, le manque de données, qui sont pourtant décisives pour une optimisation opérationnelle fructueuse, constitue un important frein à l’efficience», affirme Daniel Senn. Face à ce constat, l’entreprise a choisi de relier ses vannes connectées à une plateforme cloud. Ainsi, un système de surveillance indique où la chaleur est acheminée dans le bâtiment, et où elle est gaspillée. Rony Riedo précise: «À la différence de nos concurrents, nous proposons un accès cloud intégré et gratuit, sans aucun abonnement requis. Nos clients n’ont qu’à acheter les vannes, nous nous chargeons du reste.»

Davantage de sensibilisation

Les frais de chauffage économisés représentent des gains importants à long terme. On peut dès lors se demander pourquoi ces solutions d’optimisation des systèmes de chauffage ne sont pas étendues à l’ensemble des nouvelles constructions. «Ce sont les maîtres d’ouvrage qui décident de ce qui va être construit. Toutefois, l’expertise nécessaire leur fait souvent défaut, et ils n’ont pas forcément conscience de l’existence de systèmes sensiblement plus avantageux», avance Daniel Senn. Il conviendrait donc de sensibiliser les maîtres d’ouvrage afin qu’ils exigent à leur tour des architectes et planificateurs la promotion de ces nouveaux systèmes. Rony Riedo complète: «Davantage de projets pilotes devraient être lancés afin que les personnes concernées puissent se faire une idée par elles-mêmes. Dans notre domaine, un certain scepticisme envers les technologies cloud se fait encore sentir».

 

Les deux solutions IoT doivent encore être davantage mises en réseau. «Nous avons déjà beaucoup investi dans cette plateforme cloud, et entendons l’étendre toujours davantage. Nous nous efforçons de toujours avoir une longueur d’avance en matière de technologie», conclut-il. Une démarche d’ailleurs profondément ancrée dans la culture de l’entreprise: en témoignent les 7% et 8% du chiffre d’affaires que BELIMO investit dans la recherche et dans le développement.  

Dernières nouvelles de Swisscom

S'abonner à la Newsletter


Contactez-nous

Adresse

Swisscom
Media Relations
Alte Tiefenaustrasse 6
3048 Worblaufen

Adresse postale:
case postale, CH-3050 Berne
Suisse

Contact

Tél. +41 58 221 98 04
media@swisscom.com

Autres contacts

Contribution au développement durable

Button "Nachhaltige Städte und Gemeinden"

ODD 7: consommation d’énergie réduite pour une efficience énergétique accrue des bâtiments.

Button "Nachhaltige Städte und Gemeinden"

ODD 11: gestion plus durable des bâtiments, davantage de bien-être.

Button "Massnahmen zum Klimaschutz"

ODD 13: émissions de CO2 réduites grâce à une consommation moindre de combustibles fossiles.