Méta navigation

Communiqué de presse

ELK-as-a-Service élargit l’application Swisscom Cloud Portfolio

Berne, 21 janvier 2016

Swisscom apporte une nouvelle caractéristique pour sa Platform-as-a-Service (PaaS) : Elasticsearch, Logstash et Kibana – en abrégé ELK. Avec ELK, il est possible de rechercher, d’analyser, d’indicer et de visualiser des protocoles à travers toute l’infrastructure. ELK-as-a-Service est disponible à partir de 25 francs suisses par mois. Toutes les données sont situées dans les centres de calcul suisses de Swisscom.

Lorsqu’il y a un problème dans le système, un informaticien ouvre en premier le logfile. Au vu du flux de fichiers log, la recherche d’erreur devient rapidement un travail d’Hercule. L’outil open source Logstash, basé sur Java, aide ici. Logstash est un logging-service central avec outils d’analyse intégré. Il aide à archiver de manière centralisée les protocoles de nombreux serveurs et à les analyser. Toutefois, Logstash ne déploie son potentiel plein qu’en coopération avec Elasticsearch et Kibana. Elasticsearch, le moteur de recherche performant, actuellement le plus apprécié des développeurs, indice les données log-in des protocoles de serveurs. Basé sur Apache Lucene, un moteur de recherche pour Java, Elasticsearch permet aussi une consultation en texte libre. Enfin, Kibana produit des représentations graphiques sympathiques à partir des données. Dans l’outil de visualisation basé sur le Web, les développeurs peuvent examiner et analyser les données log-in en temps réel, dans des dashboards personnalisables.

 

Swisscom intègre la community des développeurs

Marco Hochstrasser, responsable Application Cloud chez Swisscom, déclare : « Lorsque l’on effectue une recherche d’erreurs avec Logstash pour la première fois, c’est un véritable déclic. Personne n’a envie de rechercher une erreur à la main dans des dizaines de milliers de lignes de logfiles. C’est également ce que révèle la popularité de ces outils sur le marché. » La community de développeurs est elle aussi consciente de cet avantage. Patrik Alessi, Senior System Architect chez dorma+kaba, le confirme : « Avec ELK, nous sommes en avance sur notre temps. Notre feed-back a également contribué de façon déterminante au choix des logging-services de l’application Swisscom Cloud. C’est cela la co-création vécue. » Grâce à ELK-as-a-Service, les logs de diverses applications peuvent être consolidés. Simplement, rapidement, et sans que les développeurs doivent accéder à un Cloud-Log-Service hébergé à l’étranger. Chez Swisscom, toutes les données restent dans les propres centres de calcul suisses.

 

Swisscom propose ELK, comme tous les services, dans le Cloud d’application avec des plans tarifaires simples Small, Medium et Large. ELK-as-a-Service est disponible dès 25,- CHF/mois dans sa plus petite version.

 

ELK élargit la gamme de services pour le développement d’applications native Cloud

ELK vient compléter l’actuelle gamme des services de l’environnement PaaS libre de Swisscom, Son application Swisscom Cloud est sur le marché depuis octobre 2015. L’environnement certifié Cloud Foundry est utilisé depuis le lancement en octobre 2015 par plus de 300 développeurs en Suisse, aux USA et en Europe. L’accès est possible via le portail Developer de Swisscom : https://developer.swisscom.com/. Vous profitez tous de Services comme MongoDB, MariaDB, RabbitMQ, un Object Storage et Redis-as-a-Service. Deux types de conteneurs sont disponibles : LXC/Garden et également Docker/runC à partir de 2016. La plate-forme prend en charge les langages de programmation les plus courants de Java à NET (RC), en passant par PHP, ruby, go, python et nodeJS.

 

Contact

Swisscom AG
Media Relations
3050 Bern

media@swisscom.com