Suivre Swisscom S’abonner aux infos Réseau & Problèmes Contact
Suivre Swisscom S’abonner aux infos Réseau & Problèmes Contact
Un drone survole un champ
Combat intelligent contre les parasites

Un nouvel assistant dans l’agriculture et la sylviculture

Des technologies modernes s’imposent dans l’agriculture et la sylviculture. L’entreprise Agrarpiloten mène dans ce domaine un travail de pionnier. L’idée est la suivante : depuis les airs, des drones spécialisés effectuent pour l’homme un travail complexe, générant un gain de temps et d’argent tout en préservant l'environnement.
Res Witschi
Res Witschi, Délégué à la numérisation durable
10 décembre 2020

Les changements climatiques ont un impact sur les écosystèmes et par conséquent sur les moyens de subsistance des agriculteurs et des forestiers. Ces nouveaux défis requièrent de nouvelles solutions.

 

La numérisation offre un important potentiel dans ce domaine, et la jeune entreprise met en place des vols de drones qui offrent une aide pratique.

Lutte contre le ravageur du maïs

La pyrale du maïs est un type de papillon nuisible. Ses larves se frayent un chemin à travers les plants de maïs jusqu’à les briser, ce qui entraîne régulièrement des pertes de récolte importantes. Au lieu de pulvériser du poison sur les parasites, on leur envoie aujourd’hui un ennemi naturel : le trichogramme. Pour que les plants de maïs ne soient pas endommagés, les œufs de trichogramme doivent être péniblement disséminés à la main ou, méthode beaucoup plus efficace, à l’aide d’un drone. Un esprit inventif a dans cet objectif conçu pour l’entreprise Agrapiloten un drone spécial qui distribue automatiquement des balles remplies de larves de trichogrammes dans les champs.

L’Hexacopter spécialement fabriqué pour Agrarpiloten en action. (Source : Agrarpiloten)


Agrapiloten propose une offre complète. Les exploitations agricoles peuvent ainsi enregistrer leurs champs en saisissant leurs coordonnées GPS. Guidé par radio et GPS, le drone survole le terrain de manière autonome, sous le contrôle d’un pilote, et répartit les larves de trichogrammes uniformément. Le système basé sur IoT fonctionne largement de manière autonome, ce qui le rend particulièrement efficace et plus économique que les anciennes pratiques.

 

La communication de données du logiciel au drone et inversement s’effectue via le réseau de radiocommunication mobile. La plupart des exploitations agricoles sont situées loin des agglomérations, parfois même dans des régions de montagne reculées. Il est par conséquent essentiel de disposer d’un réseau fiable et couvrant tout le territoire.

 

Ces solutions générant un gain d’efficacité sont importantes pour l’avenir de l’agriculture suisse, le réchauffement climatique favorisant la prolifération des parasites. Compte tenu de ce réchauffement, le problème des parasites va avoir tendance à s’accentuer dans l’avenir. Le secteur doit par conséquent rester au fait des avancées technologiques.

Les scolytes dévorent les forêts suisses

Le scolyte est un fléau pour les forêts suisses. Ces petits insectes se frayent un chemin sous les écorces et forment des ensembles complets de tunnels. Ils font en réalité partie de l’écosystème naturel de la forêt. Par temps particulièrement sec et chaud, ils se multiplient cependant de manière excessive, faisant basculer l’équilibre de la forêt. Ce phénomène est également directement lié au changement climatique et tend ainsi à s’aggraver. En 2019, on a enregistré la deuxième plus forte infestation de scolytes dans les forêts suisses. Un arbre envahi par les scolytes se dessèche. Le forestier doit alors l’abattre le plus rapidement possible avant que le coléoptère n’envahisse les arbres voisins.

 

La technologie de pointe offre ici aussi des solutions d’avenir. Les multicopters et avions à voilure fixe autonomes d’Agrarpiloten permettent une surveillance des scolytes. Le drone survole ainsi rapidement et de manière systématique de grandes étendues de forêt et prend des photos. À l’aide de l’apprentissage automatique, le logiciel crée un registre de tous les arbres de la forêt, un numéro d’identification étant attribué à chacun d’entre eux. Le système identifie et enregistre le type d’arbre, sa hauteur, son étendue et ses coordonnées exactes. Cette procédure est régulièrement effectuée toutes les six semaines et les clichés des différentes interventions sont comparés entre eux. Le système enregistre ainsi l’évolution de l’aspect des arbres dans le temps et détecte plus de 200 caractéristiques de maladies différentes. La détection des maladies et d’une infestation de scolytes est ainsi possible.

Les drones d’Agrarpiloten peuvent rapidement photographier de grandes étendues de forêt vues du ciel. (Source : Agrarpiloten)


Le principal avantage réside dans le fait que le système identifie une infestation jusqu’à quatre semaines plus tôt. La caméra multispectrale fonctionne dans la zone d’infrarouge proche, ce qui lui permet d’identifier la sécheresse d’un arbre avant qu’elle ne soit perceptible à l’œil nu. Le forestier peut ainsi abattre un arbre malade beaucoup plus tôt et protéger les arbres alentour contre le coléoptère. À ce stade précoce de l’infestation, le bois est encore peu endommagé, ce qui permet d’éviter des pertes considérables. Si le système enregistre une infestation de scolytes ou une autre maladie sur un arbre ou un groupe d’arbres, il en informe le forestier par le biais de l’app associée, qui lui indique la localisation des arbres concernés sur une carte. Le forestier peut alors prendre des mesures de manière ciblée. Les données complètes sont transmises à l’app via le réseau de radiocommunication mobile. Une disponibilité de la 5G sur l’ensemble du territoire et la connexion plus puissante associée pourra à l’avenir garantir une transmission plus rapide des données.

 

Les avantages de l’approche innovante d’Agrarpiloten vont au-delà de la lutte contre le scolyte. Le registre exact de la forêt et de tous les arbres rend le travail des forestiers beaucoup plus efficace. S’il reçoit par exemple une commande de bois d’épicéa, le forestier sait très rapidement où se trouvent les arbres correspondants et lesquels doivent de toute façon être abattus. Le système s’avère également utile en cas de tempêtes et d’orages. Le registre de tous les arbres permet d’évaluer très précisément les dommages après une tempête. Le logiciel d’Agrarpiloten compare les images avant et après celle-ci, identifie les arbres qui sont tombés et peut ainsi estimer les dommages financiers. Cet aspect est crucial pour l’avenir, car le changement climatique provoque des tempêtes de plus en plus violentes et des dégâts de plus en importants.

L’agriculture numérique progresse

Agrarpiloten étend constamment son offre. Parallèlement aux drones destinés à la lutte contre la pyrale du maïs et la surveillance des scolytes, l’entreprise propose également un drone de pulvérisation de pesticides ainsi qu’une solution pour le sur-semis et le sous-semis.

Dernières nouvelles de Swisscom

S'abonner à la Newsletter


Contactez-nous

Adresse

Swisscom
Media Relations
Alte Tiefenaustrasse 6
3048 Worblaufen

Adresse postale:
case postale, CH-3050 Berne
Suisse

Contact

Tél. +41 58 221 98 04
Fax +41 58 221 81 53
media@swisscom.com

Autres contacts

Contribution à la durabilité

Grâce à ses offres innovantes, Agrarpiloten apporte une précieuse contribution aux Objectifs de développement durable (ODD) de l’ONU.

ODD 13 : La gestion des conséquences du changement climatique, telles que les forts orages et la prolifération accrue des parasites, et facilitée et organisée plus efficacement.

ODD 15 : Il est possible de lutter de manière écologique, efficace et sans utiliser de pesticides contre les parasites tels que les scolytes ou la pyrale du maïs.