Suivre Swisscom S’abonner aux infos Réseau & Problèmes Contact
Suivre Swisscom S’abonner aux infos Réseau & Problèmes Contact
Des pannes en série

Plus jamais ça

Dans notre pays, nous pouvons compter sur une interaction performante entre le réseau fixe et le réseau de communication mobile. Dans la vie quotidienne, les deux réseaux font chacun leur part pour permettre aux personnes d’être joignables n’importe où et à toute heure. Des pannes comme celles déplorées par Swisscom en ce début d’année sont totalement inhabituelles chez nous, et ne correspondent pas non plus à ce que nous attendons de nous.
Esther Hüsler
Esther Hüsler, Porte-parole
16 mars 2020

Swisscom a immédiatement testé tous les processus pour éviter que ne se reproduisent des dérangements comme ceux que nous avons connus en début d’année. Avec 4000 interventions par semaine pour des travaux d'entretien ou de maintenance sur une architecture de réseau complexe, la situation n’avait rien d’ordinaire. Pourtant, des erreurs ne devraient pas produire des effets aussi importants que ceux de ce début d’année.

 

Tantôt le matériel était en cause, tantôt une erreur d’appréciation humaine, et pour finir un défaut de redondance: cette série noire que nous avons connue en février dernier semblait ne jamais vouloir s’arrêter. Pour les directions du groupe et du secteur, la stabilité du réseau était devenue la priorité absolue. Entre-temps, tous les systèmes et processus ont été inspectés sous toutes les coutures. Ils resteront sous haute surveillance et les inévitables mises à jour en amont seront suivies de près, vigilance accrue à la clé.

Des allégations infondées

Frank Dederichs, responsable de la maintenance du réseau au sein de la direction du secteur IT, réseaux et infrastructures, s’insurge cependant contre les accusations formulées à propos de ces dérangements par des spécialistes autoproclamés.

 

Découvrez l’interview

Links

S'abonner à «Horizons Swisscom»

Nous vous tenons au courant par e-mail des nouvelles publications dans «Horizons Swisscom». Vous recevez notre newsletter dix fois par an.

S'abonner à la newsletter