«C’est inadmissible que des propos haineux sur Internet donnent des cauchemars»
3 min

«C’est inadmissible que des propos haineux sur Internet donnent des cauchemars»

Joya Marleen, une jeune artiste prometteuse de 18 ans, dédie son tube radiophonique «Nightmare» à l’initiative «Mute the Hate» de Swisscom. Elle nous parle de ses motivations dans cet entretien.

Pourquoi dédies-tu ta chanson à ce mouvement?

Lorsque j’ai reçu l’invitation d’Energy pour participer à l’Energy Air et m’engager ainsi en faveur du mouvement de Swisscom, j’ai immédiatement accepté. Cette question est importante et touche malheureusement de nombreux jeunes et adultes. Avec «Nightmare», je veux aider à réduire le nombre de personnes qui font des cauchemars parce qu’elles vivent des expériences négatives sur Internet. Le mouvement «Mute the Hate» aborde ce sujet et vise à endiguer le problème.

Pourquoi est-il important pour toi de te battre pour qu’il y ait plus de respect sur Internet?

Je pense que c’est grave que des personnes soient harcelées ou n’osent pas s’exprimer librement sur Internet par peur de recevoir des commentaires haineux.

Joya Marleen à l’Energy Air 2021

Depuis un peu plus d’un an, la chanson «Nightmare» de Joya est incontournable sur les radios suisses. A l’automne dernier, Joya est devenue la première Suissesse à atteindre la première place du hit-parade national avec cette chanson. Elle la dédie désormais au mouvement de Swisscom «Mute the Hate» qui milite pour plus de respect sur Internet. Lors de l’Energy Air 2021 au stade du Wankdorf à Berne, elle interprétera en direct cette chanson dédiée à «Mute the Hate».

Ton succès est énorme et tu as connu une ascension fulgurante. Ce succès présente-t-il aussi des inconvénients?

Heureusement, je n’ai pas connu d’inconvénients jusqu’à présent. La seule chose qui me stresse un peu, c’est mon emploi du temps chargé avec l’école, les concerts, les sessions d’écriture de chansons ainsi que les rendez-vous de promotion. Heureusement, je peux compter sur le soutien de mes parents et de mon équipe de direction pour réussir à tout faire.

As-tu toi aussi été victime de propos haineux sur Internet?

Heureusement, je n’ai pas eu d’expériences négatives jusqu’à présent. Je ne connais pas non plus de personnes de mon entourage qui aient fait des expériences de ce type. Mais je suis consciente que la haine existe sur Internet, qu’elle touche souvent les personnes qui sont sous les feux des projecteurs et qu’elle peut être un gros problème. C’est pourquoi je souhaite sensibiliser le grand public à ce problème en participant à «Mute The Hate». «Mute the Hate» propose des conseils et une assistance. C’est bien qu’un maximum de personnes possible en entende parler et sache où aller pour obtenir des conseils et de l’aide.

A propos de «Mute the Hate»

Les discours de haine sont malheureusement un phénomène de plus en plus répandu sur Internet. En tant qu’opérateur de télécommunications le plus durable au monde, nous prenons nos responsabilités au sérieux et nous attaquons aux problèmes qui nous touchent, nous et les générations futures. Dans le cadre de «Mute the Hate», nous expliquons quelles sont les stratégies utiles pour lutter contre les discours de haine et quelles sont les conséquences de la haine systématique sur Internet.

As-tu des conseils à donner pour lutter contre la haine sur le Net?

Personnellement, je réfléchis toujours à ce que je veux vraiment dire avant de le poster. Je fais attention à n’offenser personne. Le respect des autres est toujours prioritaire. Il est important que nous soyons conscients de nos actions sur le Net.