«Les gens sont plus enclins à croire les informations qui confirment leur vision du monde»
3 min

«Les gens sont plus enclins à croire les informations qui confirment leur vision du monde»

Michael In Albon

Michael In Albon, père de deux fils (âgés de 11 et 13 ans), est responsable de la protection de la jeunesse dans les médias de Swisscom.

Que sont les Fakes News? Comment se propagent-elles? Qui en sont les auteurs? Et comment les parents peuvent-ils aider leurs enfants à ne pas tomber dans le piège des Fakes News sur la toile? Le Dr Edda Humprecht répond à ces questions et à d’autres dans cette interview.

Dr Edda Humprecht

Edda Humprecht mène des recherches sur la communication politique, le journalisme numérique et les comparaisons entre les pays à l’Institut des études de communication et de recherche sur les médias de l’Université de Zurich. Depuis 2016, elle se consacre davantage à la désinformation et dirige depuis 2019 un projet de recherche internationale sur la raison et la manière dont les Fakes News se répandent sur les réseaux sociaux et sur les différences à ce sujet entre les pays.
.

Dans notre dernier guide enter sur le thème des Fakes News, nous avions déjà abordé certains points concernant le mécanisme de la désinformation avec le Dr Humprecht. Toutefois, nous voulions revenir dessus. Vous y découvrirez notamment comment, en tant que parents, nous pouvons aider nos enfants à ne pas tomber dans le piège des Fakes News.

Que sont les Fakes News?

«Fake News» est un terme politisé qui n’est pas réellement utilisé sur le plan scientifique. Il convient ici de distinguer la désinformation de la fausse information. La première est une fausse nouvelle qui est délibérément diffusée pour manipuler l’opinion publique. La fausse information, en revanche, est une information erronée involontaire.

Diffusion de la désinformation

Les gens sont plus enclins à croire les informations qui confirment leur vision du monde, même si elles sont fausses, et sont ensuite heureux de les diffuser. Les personnes qui propagent volontairement de fausses nouvelles le savent bien et en profitent par exemple pour gagner de l’argent ou influencer l’opinion publique dans un but précis.

Guide des médias «Fake News et Deepfake»

Le guide des médias numériques «enter» est une brochure papier, également disponible en ligne qui traite des aspects de l’utilisation des médias. Avec des mots faciles à comprendre, il donne un aperçu détaillé du sujet. Le dernier numéro traite du phénomène des Fakes News et peut être commandé dès maintenant.

Comment se comporter face à un «oncle fou»?

Le canal par lequel la Fake News est diffusée est crucial. De nombreux médias ont un code de déontologie et réfuter les fausses nouvelles fait partie de leur travail. Sur les réseaux sociaux, en revanche, celles-ci peuvent être diffusées librement. Cependant, le fait que certains médias se focalisent sur le profit ou travaillent dans l’urgence et diffusent, de ce fait, involontairement de fausses informations contribue à l’incertitude de la population.

Bien souvent, les «oncles fous», c’est-à-dire les personnes qui croient ces fausses nouvelles, manquent de confiance en elles. Il ne faut donc en aucun cas prendre ses distances avec ces personnes. Il est important de les écouter attentivement et de prendre leurs peurs au sérieux. On peut alors présenter des arguments contraires en s’appuyant sur des sources.

Soutenir son enfant en tant que parent

Il est recommandé aux parents de surveiller la consommation médiatique de leurs enfants et de prendre les devants pour leur parler de l’existence des Fakes News. En outre, les parents peuvent donner à leurs enfants quelques points de repère pour les aider à analyser leurs messages:

  • Qui est l’expéditeur et quelle pourrait être sa motivation?
  • Y a-t-il des anomalies ou des tentatives de manipulations dans le texte?
  • Où pourrait-on obtenir des informations pour vérifier que le message est vrai?

Aperçu des outils de recherche

Lisez maintenant